Femmexpat

invitation

Se connecter
S'inscrire
Découvrez les avantages du club premium

Entrez votre adresse mail

Je veux recevoir
la newsletter

Accueil > > Vivre à Pointe-Noire au Congo

Vivre à Pointe-Noire au Congo

le 19 février 2012 | Par L'équipe de femmexpat
Imprimer
Ajouter à mon carnet de route
Partagez
Envoyer à un ami

POINTE NOIRE

Pointe-Noire, ville côtière du Congo, est la ville où réside Ségolène pour sa première expatriation. Elle raconte…

Pointe-Noire est notre première expatriation. Précédemment, nous habitions en région parisienne avec nos trois enfants. On nous a proposé cette expatriation, nous avons accepté car cela correspondait à une envie de partir.

L’arrivée
Nous avions souvent voyagé pendant les vacances, mais quand on débarque dans un pays pour y habiter, c’est autre chose. Notre arrivée à Pointe-Noire, cela a été le choc des cultures…
Dans le taxi, j’ai demandé « Où se trouve le centre de la ville ? » et le chauffeur m’a répondu gentiment « Mais c’est ici Madame ! »
Le dépaysement est rude à l’arrivée. On se rend compte qu’il n’y a pas de rues commerçantes (ou très peu), peu de vie culturelle. Et l’on se demande où l’on a va se mettre, ce qu’on va pouvoir faire.
C’est important d’être bien chez soi car à l’extérieur l’environnement n’est pas toujours agréable.
Pour celles qui cessent une activité professionnelle, ce n’est pas toujours évident de s’adapter …
Je suis arrivée avec des enfants de 5, 8 et 10 ans en cours d’année et nous avons été très bien accueillis. Par la suite, nous avons eu un 4ème enfant pendant notre séjour. Les enfants étaient ravis d’être là. A l’école, professeurs et élèves ont été très sympas.
Deux familles françaises nous ont reçues très rapidement. Le soir de notre arrivée, nous dînions déjà chez une famille.

Notre intégration a été ainsi grandement facilitée grâce à l’accueil de la communauté française.

Les activités
A Pointe-Noire, la journée commence tôt. A 7H30, les enfants sont à l’école et les adultes au travail.
Les activités sont nombreuses et ma vie est rythmée par mes occupations et ma passion : la peinture.
On est un peu déçu au début par la pauvreté ou la vétusté de certaines infrastructures, mais on passe vitre outre car l’ambiance est bonne.
Je fais de la peinture avec un professeur congolais mais il existe de nombreux ateliers de peinture.
Je prends également des cours de dessin.
Ici, on a le temps et l’opportunité de pratiquer de nombreux sports.
Le golf : golf de Diosso (3/4h de PTE Noire, un bel endroit qui domine la baie de Diosso) très actif, practice à Pointe-Noire, compétitions régulières. On peut également pratiquer le tennis au cercle civil et l’équitation au club hippique.
Il y a également des cours d’aquagym à la plage sportive les lundis, mercredi et vendredi de 9h à 10H ou de 10h à 11H.
Pointe-Noire est un paradis pour les surfeurs et ceux qui pratiquent le body-board mais attention certains jours, la mer est dangereuse.
Très souvent, les surfeurs ont la joie d’être entourés de tortues…
Il existe aussi un cercle nautique.
A Pointe-Noire, on peut faire de la marche et du jogging.
Certaines jouent au mah-jong ou au bridge.
Un conseil : pour pratiquer ces activités, il faut s’organiser, anticiper et apporter son matériel de France. Le bénévolat est évidemment possible et certaines femmes consacrent une partie de leur temps à la visite et l’aide d’enfants dans les orphelinats et au soutien scolaire

La vie à Pointe Noire
La vie de famille est agréable notamment en raison du rythme de vie. Enfants et adultes reviennent déjeuner à la maison à midi. Les plus jeunes sortent à 11h30 et reprennent à 15h et les élèves du secondaire à 12H30-15H. Quant aux adultes, ils sont à la maison de 13H à 14H30.
C’est vraiment bien, on fait une pause ensemble.
La vie familiale est calme, pas stressante en raison de l’aide domestique.
Les enfants sont heureux à Pointe-noire. Jusqu’à 15-16 ans, c’est même le rêve ! Ils ont une vie insouciante parfois un peu trop en dehors des réalités de la vie. Il faut les suivre au niveau scolaire, mais le niveau de l’école est bon.
Après 16 ans, les classes sont plus clairsemées. Il y a donc moins d’élèves et moins d’amis. Mais certains se plaisent néanmoins.
Un paramètre important de la vie à Pointe-Noire : les courses.
Le shopping prend beaucoup de temps car il y a une pénurie régulière de certains articles ; mais rien de grave…
On court à droite et à gauche pour trouver les produits qui manquent et il faut faire preuve d’une certaine souplesse dans les menus.
Les activités du week-end
Beaucoup pratiquent des activités de plein air : surf, golf, tennis, moto…
Et le dimanche les expats quittent Pointe-Noire pour les plages avoisinantes.
Matombi : La plage n’est pas dangereuse. Le paysage est beau et la baie est jolie mais la mer n’est pas claire. C’est très sympa avec des petits. Les cases sont très simples et très familiales.
Pointe Indienne : Plus chic. Certaines cases sont en dur avec le confort.
Beaucoup de rochers mais une mer plus claire.
Mvassa : Très bel endroit qui attire les passionnés de surf. La mer peut être dangereuse.

Pour aller à Pointe Indienne et Mvassa, il faut un 4*4 Certaines familles achètent ou louent des cases à l’année sur le bord de la plage.
Les expatriés jouent à Robinson Crusoé puisque la plupart n’ont ni eau ni électricité dans leur case. Les familles se retrouvent parfois pour des barbecues. On lit, on bavarde, on se promène, on se baigne, c’est très reposant et dépaysant.

Les plus et les moins
Le pays est calme et la population accueillante. On est au contact des habitants très facilement et il y a une vraie communication.
Très vite, en dehors de Pointe-Noire on découvre des villages insolites.
Mais Pointe-Noire n’est pas une région organisée pour recevoir des touristes ; pas d’organisation d’excursions ou de séjours autour de Pointe-Noire, très peu d’hôtels. Pour sortir en brousse, il faut s’organiser entre amis, c’est compliqué.
Pointe-Noire est une enclave mal desservie, on ne peut en sortir et arriver que par avion. Les avions sont pleins, peu fréquents et le coût des voyages très élevés. Donc, il n’est pas très facile de voyager de Pointe-Noire. Il faut aller à Brazzaville ou à Luanda mais les lignes aériennes ne sont pas toujours très sûres.
La santé est un sujet qui inquiète car les infrastructures médicales ne sont pas nombreuses et certaines cliniques peu performantes. Mais les expatriés se débrouillent et globalement ça se passe bien. Le paludisme est très présent et il convient de suivre à la lettre les précautions des médecins.
On conduit sans problème à Pointe-Noire…

Un conseil aux nouvelles arrivantes
Cherchez à faire des rencontres très vite. Inscrivez-vous aux activités dans les associations et clubs pour structurer votre temps et connaître d’autres femmes.
Essayez et ensuite faites votre choix.
On se sent tout de suite bien mieux lorsque l’on a commencé à tisser des amitiés.
C’est la priorité !

Liens utiles :
Pointe Noire Accueil (Fiafe)

Partager cet article

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Google Plus
  • Google
  • Viadeo FR
  • Pinterest
Imprimer
Ajouter à mon carnet de route
Partagez
Envoyer à un ami
Congo
fleuve-congo

Vivre à Brazzaville au Congo

Brazzavillois depuis 5 mois, nous vivons en famille (avec un enfant de 8 ans) notre première expatriation. Nous avions très envie de vivre une expérience à l’étranger. Quand l’opportunité du Congo s’est présentée nous n’avons pas hésité trop longtemps. Toutefois, nous avions…

En savoir +
Fiche pratique
régimes matrimoniaux

Le régime matrimonial au Congo

Le régime matrimonial est constitué par un ensemble de dispositions légales ou conventionnelles qui règle les rapports matrimoniaux entre époux. Ils sont libres de choisir le contenu de ce régime. En tant que Français, si vous n’établissez aucun contrat signé devant un notaire, vous…

En savoir +
Expériences à l'Etranger
FEMME INGENIEUR

Odile en poste d’ingénieur en Afrique

Odile est ingénieur, a emmené conjoint, enfants destination : l’Afrique, le Congo  … Nous avons recueilli son témoignage. Quel est votre parcours ? Je suis ingénieur, Docteur en sciences chimiques, avec une spécialisation en dépollution des sols, et traitement des eaux.…

En savoir +