Connexion en tant que membre

Carrières Etats-Unis Tex.

Houston Expat Pro, Histoire d’une génération qui s’émancipe


houston expat pro
L'équipe de HEP : Adélaïde Russel, Maylis Hopewell-Curie, Caroline Tchiakpe, Céline Harrouet-Mustière, Pauline de Moucheron, Florence Vitel, Cécile Derriennic, et Virginie Houet, non présente le jour de la photo
Bronzée, maman irréprochable et désœuvrée : voici comment, toujours aujourd’hui, est souvent représentée la conjointe expatriée selon les stéréotypes en cours. Peut-être vérifiées dans certains cas à une autre époque, ces représentations prennent, de nos jours, quelques rides amères. La jeune génération de conjoints d’expatriés, hommes ou femmes, y ajoute quelques variations de taille dont la principale est la volonté de se construire, envers et contre tout, une vie qui lui est propre : une vie professionnelle.

 

Mais comment développer une activité professionnelle en déménageant tous les trois ans ?

Comment utiliser, aussi professionnellement, les aspects positifs d’une situation de conjoint expatrié ? Comment ne pas se décourager en repartant, encore une fois, sur un terrain vierge où il faut encore tout reconstruire, y compris un réseau vital pour une micro-entreprise ? C’est à toutes ces questions que tente de répondre Houston Expat Pro (H.E.P.), une association de conjoints expatriés entrepreneurs à Houston.

 

Inspirer, soutenir et accompagner

Lancée en novembre 2014 à l’occasion de son premier Salon des Entrepreneurs Créatifs, ce réseau informel a pour objectif principal d’inspirer, de soutenir à la création et d’accompagner les conjoints expatriés entrepreneurs de Houston. Certains expérimentés, déjà armés de leur solide carrière portable. D’autres, débutants, parfois trébuchant mais avançant avec résolution.

Je recherchais un métier « exportable » aux quatre coins du monde, plus compatible avec ma vie de famille expatriée, raconte Pauline de Moucheron. J’ai découvert l’enseignement à Caracas et j’ai tout de suite été séduite. En tant qu' « expat », poursuit Caroline Tchiakpe, la difficulté est de pouvoir trouver une activité professionnelle pérenne et transportable qui suit la problématique de l'expatriation.

La création de l’association répond à un réel besoin de terrain à Houston, terre riche de talents variés et méconnus par manque de visibilité.

H.E.P. souhaite permettre à ses membres de faire connaître concrètement leurs réalisations et services afin d’aider, sans tabou financier, à la commercialisation et au développement de leur entreprise. J’aimerais aider les membres de H.E.P. à prendre conscience de leurs talents et de les soutenir dans l’idée qu’il est possible de mener à bien leur projet développe Céline Harrouet-Mustière.

Leur dire que ce projet est un vrai projet professionnel, que ce n’est pas « juste une activité pour s’occuper » et qu’H.E.P. est là pour les guider aussi dans la construction d’une stratégie.

 

Une équipe aux valeurs fortes
Intervention au premier café atelier : comment monter son entreprise à Houston
Intervention au premier café atelier : comment monter son entreprise à Houston
Des conjointes expatriées entrepreneures de Houston sont à l’origine du projet

Céline Harrouet-Mustière (graphic designer), Maylis Hopewell-Curie (agent immobilier et photographe), Virginie Houet (journaliste), Adélaïde Russell (psychologue et life-coach) et Caroline Tchiakpe (web designer). Trois membres se sont joints à l’équipe récemment : Cecile Derriennic (couturière), Pauline de Moucheron (professeur de FLE – français langue étrangère) et Florence Vitel (écrivain).

Fortes de leurs parcours variés ainsi que de la complémentarité de leurs formations, elles ont choisis d’unir bénévolement leurs savoir-faires. Je suis ravie de voir l’équipe s’agrandir car il y a énormément à mettre en place et nous avons grand besoin de compétences diverses commente Caroline Tchiakpe.

Leurs motivations personnelles sont variables mais toutes ancrées profondément et chargées de sens.

J’ai choisi de travailler quelque soit le contexte professionnel ou le continent. Je suis toujours très sensible à la position du conjoint expatrié et aux risques mais aussi aux opportunités qui en découlent. C’est pourquoi participer à la valorisation des services et des réalisations professionnelles des conjoints expatriés à Houston me motive en rejoignant mes valeurs profondes explique Adélaïde Russell. J’ai rejoins H.E.P. parce que son projet associatif (…) résonne avec ce que je rencontre actuellement dans ma vie de femme témoigne Cécile Derriennic. Aujourd’hui, je souhaite allier mes centres d’intérêts et mon activité professionnelle. La confrontation de mon projet au sein d’un réseau comme celui d’H.E.P. (…) me semble une étape nécessaire à sa réussite.

De leurs expériences personnelles, explorations et reconversions professionnelles en expatriation, elles font une force à partager, un concentré de confiance à diffuser, une détermination à préserver.

Il me fallait m’approprier cette identité d’écrivain, mon essence, ce « true calling » que j’avais si longtemps cherché. A mon arrivée à Houston, je me suis donc attelée à l’écriture d’un roman autour de l’expatriation et la crise d’identité que l’on peut subir en milieu de vie (« Quarantaine Blues »). Il m’a fallu trois ans et demi pour le finir raconte Florence Vitel.

Originellement Florence est une spécialiste en marketing. Mais aujourd’hui elle a été à deux reprises 1er prix de Poésie du David Burland International Poetry Prize.

Je suis devenue « Realtor » lorsque j’ai suivi mon mari britannique au Texas en 2007. Etant moi-même une expatriée de longue date, j’apprécie particulièrement de travailler avec les familles étrangères arrivant à Houston pour leur trouver une maison raconte Maylis Hopewell-Curie.

Maylis est ujourd’hui agent immobilier, consacrée « Achievement of Excellence Award 2014 » par son agenceet. Mais au départ, elle est titulaire d’un diplôme d’enseignante de français ainsi que d’un doctorat en histoire de l’art.

 

Le premier café atelier : comment monter son entreprise à Houston
Premier atelier : comment monter son entreprise à Houston
Un précieux réseau

H.E.P. a également pour objectif primordial de créer et d’accroître des échanges entre ses membres par des relations porteuses de partage d’information, de collaborations potentielles et de soutien.

L’isolement joue contre le potentiel professionnel du conjoint expatrié et ce à plusieurs niveaux. En unissant toutes leurs dynamiques personnelles, les conjoints créent une impulsion positive qui aura des impacts constructifs pour chacun d’entre eux exprime Virginie Houet. A l’étranger, on arrive souvent à se créer son propre réseau amical mais si l’on ne travaille pas, c’est beaucoup plus compliqué de se créer un réseau professionnel poursuit Pauline de Moucheron. L’idée de réaliser des Cafés-Ateliers à Houston au sien d’une association comme Houston Expat Pro m’a donc immédiatement séduite !

Ces rencontres mensuelles, regroupant des professionnels qui viennent présenter leur domaine d’expertise, constitue un des axes mis en valeur en 2015 par H.E.P.

Soutenue par les valeurs de Houston Expat Pro que sont professionnalisme, collaboration, solidarité, diversité et bienveillance, c’est pas à pas que cette jeune génération de conjoints expatriés auto-entrepreneurs nomades s’émancipe et se dessine une nouvelle identité.

Virginie Houet
Pour plus d’informations :

-          Le site de Houston Expat Pro : www.houston-expat-pro.com

-          Contact : houstonexpatpro@gmail.com

-          Café-Atelier le 13 mars 2015 de 10 à 12H.

 « Comment promouvoir son business et son image grâce aux Social Médias »,

à La Madeleine, 10001 Westheimer, 77042 Houston.

Houston-Expat-Pro

Femmexpat vous conseille de lire :

Atelier : comment utiliser les réseaux sociaux internationaux ?

Houston Expat Pro, nouveau réseau des conjoints expatriés entrepreneurs

Les réseaux féminins professionnels à connaître


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !