Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Ma destination Ma vie en expatriation Témoignages Vie pro

Comment et pourquoi j’ai créé ma micro-entreprise nomade

Ajouter à mes favoris

véroniqueAprès 10 ans d’expatriation, Véronique s’est enfin posé la vraie question : qu’est-ce que je veux et peux faire compte tenu de ce mode de vie un peu particulier ? En 2009, elle a créé une micro-entreprise et travaille aujourd’hui comme rédactrice et éditrice indépendante (www.writerforever.com). Elle témoigne ici de son parcours.

Comment et pourquoi j’ai créé ma micro-entreprise.
L’expatriation est mon mode de vie. Depuis 1999, j’ai vécu dans trois pays différents (Norvège, Sri Lanka, Etats-Unis) et j’ai aussi expérimenté un retour en France de 3 ans.

Au bout de 10 ans, je me suis enfin posée la vraie question. Comment gérer ma vie professionnelle et des expatriations récurrentes sur le long terme ? J’avais deux options : divorcer ou me remuer les méninges et trouver une solution.
Mon parcours personnel explique ce choix de vouloir travailler à tout prix. J’ai fait de longues études supérieures (j’ai un doctorat en science politique) et je me suis expatriée pour la première fois alors que je n’avais pas encore finalisé ma thèse. Je me suis donc retrouvée à l’étranger alors que je n’avais pas eu de première vraie expérience professionnelle. Pour résumer, c’est seulement lors de notre retour en France (2005-2008) que j’ai décroché mon premier CDI à 32 ans !!!

En 2008, un nouveau départ se profile à l’horizon. J’écris alors ma troisième lettre de démission pour suivre mon cher et tendre époux !! Malgré tout, j’étais enthousiaste et optimiste. Au moins aux Etats-Unis, j’avais le droit de travailler et les recruteurs me semblaient plus ouverts à des profils atypiques...comme le mien. Sauf que...je n’avais pas prévu la crise économique.

Je suis arrivée au plus mauvais moment sur le marché du travail. J’ai vite compris que, dans ce contexte et étant étrangère, je n’allais rien trouver. Et puis surtout, j’en avais vraiment assez d’avoir une vie professionnelle instable. Il était crucial pour moi de trouver une solution à ce problème qui me pourrissait la vie. L’idée de créer une activité nomade et flexible pouvant me suivre dans mes pérégrinations géographiques a commencé à germer dans mon esprit. J’ai alors décidé de me faire aider dans ma réflexion. J’ai fait trois séances avec un coach afin de déterminer quelles étaient mes motivations personnelles. J’ai listé les activités qui m’avaient le plus plu lors de mes emplois antérieurs. Des verbes clefs sont ressortis. J’avais envie de servir, de communiquer, d’écrire et de créer. L’écriture ayant toujours été présente dans mes activités professionnelles et personnelles, j’ai rapidement décidé que cela serait mon activité sur le long terme. Il ne me restait plus qu’à me lancer. C’est ainsi qu’est née l’idée de ma micro-entreprise : Writer Forever.

Depuis maintenant un peu plus d’un an, je travaille en tant que rédactrice et éditrice indépendante. Je propose des services rédactionnels en français et en anglais. J’écris des guides, des articles, des éditoriaux, des critiques de livres, etc... Je me spécialise sur des thèmes précis tels que l’éducation, l’expatriation, le voyage, la France et la culture française. Je propose aussi des services de relecture, de correction et de réécriture en français. J’écris pour des magazines papier et en ligne, des sites web, de petites et moyennes maisons d’éditions ainsi que des personnes privées.
Il n’a pas été difficile de créer ma micro-entreprise aux Etats-Unis. Les formalités administratives sont relativement simples. Les difficultés résident plus dans l’organisation de son travail et les routines qu’il faut absolument s’imposer. Travailler chez soi permet une grande liberté et beaucoup de flexibilité. Mais le risque est de vite se laisser déborder par toutes les tâches domestiques qui sont à portée de main et qui vous incombent. Il faut aussi faire comprendre à son entourage notamment français que l’on travaille de chez soi et que ce n’est pas parce qu’on est à la maison qu’on est disponible à tout bout de champ. Pas facile quand en plus, il faut jongler avec le décalage horaire !

A toutes celles qui hésitent encore à se lancer dans la création de leur propre activité professionnelle, je ne dirais qu’un mot : foncez !! Le retour sur investissement d’un point de vue psychologique est immédiat. Vous vous sentirez tout de suite mieux dans vos baskets et cela aura un impact direct sur votre atmosphère familiale. Le soutien de votre partenaire est crucial dans cette aventure. Et s’il est réticent, faites-lui répéter plusieurs fois par jour ce slogan : « Happy wife, happy life ! ».

Pour finir de vous convaincre et vous aidez, voici quelques petits conseils à suivre :
- Faites-vous avant tout plaisir : faites un bilan de vos motivations personnelles et réalisez les !
- Pour les femmes dont l’expatriation est un mode de vie (récurrence de l’expatriation), il est important de déterminer une activité professionnelle nomade et flexible.
- Pensez sur le long terme et non pas le temps d’une expatriation dans un pays. Ne remettez pas en cause votre projet parce que vous rentrez en France ou dans votre pays d’origine. Gardez à l’esprit que votre projet professionnel nomade peut devenir votre seul point de repère sur la longue durée alors que vous continuerez à vous expatrier.
- N’hésitez à vous faire aider par une tierce personne pour faire le point et vous aider à déterminer votre projet. Le coaching professionnel vous sera extrêmement bénéfique et utile si vous avez déjà mûri votre projet et avez travaillé sur vous-même.

VMP-signature

 Véronique Martin-Place
Rédactrice et éditrice indépendante
Depuis 2012, Véronique s'est installée avec sa famille en Asie, où elle poursuit son activité et anime des conférences auprès du Cercle Francophone de Shanghai sur les différents aspects de la vie en expatriation.
Auteur :  Finding Your Feet In Chicago – The essential guide for expat families
Site Internet :  http://www.writerforever.com/
Blog : http://expatforever.blogspot.com/

Femmexpat vous conseille de lire :

Mon bureau est dans mon sac

Laurence, webentrepreneur aux USA

VISA DE TRAVAIL CONJOINT AUX USA

De french housewife à business women aux USA

Philadelphie Accueil : le "Job Club"

Sophie Le Doré, "French Personal Chef" en Californie


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre