Connexion en tant que membre

Amérique du sud Argentine Expériences à l'étranger Ma destination Ma vie en expatriation Vie pro

Fanny, rédactrice free-lance voyages à Buenos Aires

Ajouter à mes favoris

FannyJ'ai 36 ans, je suis expatriée à Buenos Aires en Argentine depuis 5 ans (février 2009).

Pour avoir grandi dans une petite ville de province, Auch (Gers), et m’être toujours demandée ce qui se passait derrière les champs de tournesols, j'ai senti très tôt l'appel du voyage.  Je suis fascinée par la vie citadine dans les grandes capitales. J’ai posé mes valises dans plusieurs d’entre elles : Dublin, Mexico, Paris, Londres et Buenos Aires qui me retient toujours et encore.

J'ai fait des études de communication à Toulouse et j'ai travaillé pendant 7 ans en tant qu'attachée de presse/chargée de communication dans l'univers du tourisme (agences de voyages, office de tourisme), à Paris, Londres et Toulouse.
Après un voyage sac à dos en solo en Amérique du sud pendant quelques mois, puis un deuxième voyage en Argentine 18 mois plus tard au cours duquel j'ai eu le déclic dont je parle ici, j'ai décidé de m'expatrier à Buenos Aires. Cette ville m'avait profondément marquée et enchantée. J'ai démissionné alors de l'emploi que j'avais en France et je suis partie à l'aventure, à la recherche d'un travail, à la veille de mes 31 ans.

Coup de cœur pour Buenos Aires

Mon expatriation a été réfléchie et tout à fait préparée dans le sens où je parlais déjà couramment espagnol. Je n'ai donc pas eu le "choc" de la découverte car je m'étais déjà rendue 2 fois en Argentine. Puis j'avais quelques amis sur place et surtout une admiration sans bornes pour la ville de Buenos Aires, sa vie culturelle, la manière de vivre des argentins... Tout ceci a contribué d'ailleurs à l'écriture de mon blog Destino Buenos Aires. Les émotions n'étaient donc que positives, et les différences interculturelles étaient justement ce qui me fascinaient le plus, la gentillesse, la spontanéité dans les rapports humains, des personnes moins inhibées, plus démonstratives. J'appelle cela dans mon blog l'ArgentinAttitude.

J'ai travaillé plusieurs années à Buenos Aires au sein de l’agence de voyages Argentina Excepcion, agence dans laquelle j'ai conçu et vendu des voyages sur mesure en Argentine, Chili et Bolivie. Cette expérience m'a permis d'acquérir une très bonne connaissance du terrain dans ces 3 pays, de voyager intensivement en Amérique du sud et d'apprendre un nouveau métier, celui d'agent de voyage. L'expatriation m'a apportée ce que la France ne permet pas de faire, c'est à dire sortir des cases, apprendre un métier même lorsqu'on n'a pas fait les études correspondantes, avoir une chance de faire ses preuves.

Quelle est votre expérience et vos impressions sur le travail en Argentine ?

Je suis maintenant rédactrice free-lance et collabore avec divers sites internet de voyages. Je recherche d'ailleurs toute opportunité de collaboration avec des média de presse écrite ou web sur le thème de l'Amérique du sud, ma spécialité. Enfin, je travaille sur l'écriture d'un livre qui reprend en quelque sorte les chroniques de Buenos Aires de mon blog. J'espère convaincre un éditeur ! Travailler avec des argentins, que ce soit lors de mon expérience en agence de voyages ou lorsque j'enseignais le français, est très agréable. J'estime qu'ils ont développé, du fait des aléas de leur histoire, de leur économie etc, des qualités de flexibilité, d'adaptation, de dédramatisation face aux imprévus, dont nous, français devrions nous inspirer !  Les rapports humains sont primordiaux, la forme, le ton employé lorsqu'on s'adresse à un argentin conditionne les réponses et les réactions. On apprend à être aimable et à laisser sa mauvaise humeur au placard.

Que vous manque-t-il le plus de la France ?

Mes proches, et la cuisine française essentiellement. Et la possibilité de voyager en Europe à petit prix.

Parlez-nous de votre blog :

A l’origine j’ai commencé ce blog pour partager mon expérience argentine avec mes proches. Les années passant, je me suis rendue compte que ce blog m’aidait à me souvenir, à garder une trace de mes pensées et de mes anecdotes sur cette ville. Je sourie souvent lorsque je relis mes observations du début. Puis à ma grande surprise, des lecteurs ont commencé à m’écrire, pour me demander des informations sur la ville, comment trouver du travail ici, un logement etc. Moi aussi, avant de faire le grand saut, j’avais contacté des blogueurs français installés ici, avec les mêmes préoccupations de visa, d’emploi, et les mêmes questions sur la vie quotidienne. Alors à mon tour, j’ai répondu à ces courriers. Puis, encore plus surprenant, des lecteurs m’ont proposé de prendre un café ! Des voyageurs juste de passage, ou de plus longue durée. Aujourd'hui je remercie mon blog pour les rencontres et les opportunités professionnelles qu'il a engendrées.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui hésite à venir travailler en Argentine

La période qui s'annonce va être compliquée d'un point de vue économique, l'inflation de 30% par an continue de plus belle, il faut bien se renseigner sur l'économie du pays. On ne s'expatrie pas en Argentine pour gagner de l'argent selon moi, car l'impossibilité de l'accès aux autres devises (dollars/euros) fait qu'on ne peut économiser que dans la monnaie locale, le peso argentin, qui se dévalue toujours et encore. Ou bien il faut acheter des devises au marché parallèle à des taux 30% plus élevés que le taux officiel. L'Argentine est très compliquée par rapport à d'autres pays, il faudrait un livre pour tout expliquer aux nouveaux arrivants !

Fanny
portrait
Visitez son blog http://destino-buenosaires.com/
Et sa page Facebook/DestinoBuenosAires
bandeau-blog

Femmexpat vous conseille de lire :

Parcours d'expat : Audrey Debatisse, expatriée et romancière

ARGENTINE : A CONNAITRE AVANT DE PARTIR

Argentine, vivre à Buenos Aires

BUENOS AIRES : BONNES ADRESSES

BUENOS AIRES : A SAVOIR AVANT DE PARTIR


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre