Connexion en tant que membre

Suisse

Vivre à Genève

Ajouter à mes favoris

GENEVEGenève c'est tout près de la France, mais il fait bon vivre près du lac .. et toucher de la culture suisse ! 
Voici quelques informations sur la vie à Genève. 
 

Le logement

 
Les jolis villages alentours sont proches de la ville mais attention au blues des déplacements et à l’absence de soutien et de moyen de gardes d’enfants pour les familles à enfants en bas âge dans ce cas. Il vaut mieux habiter Genève, même pour avoir une place en crèche sur un critère de proximité d’adresse et de contrats professionnels, car la ville à gouvernance socialiste a besoin d’aider ses habitants pour se maintenir en fonction.

Satigny, Veyrier, Chambesy, Versoix, le centre-ville et le quartier de l’Eglise Russe, Conches, Chênes Bougeries, les Eaux Vives, Corsier, Vésenaz et Cologny sont tous plus ou moins des quartiers chers mais prisés de ceux qui en ont les moyens.
En ce qui concerne les crèches, cela reste un souci, mais si vous êtes indépendants, salariés et habitez à côté de la crèche, Genève ne peut vous refuser votre place et un bureau central le BIPE s’occupe des arrivées dans la ville.

 

La circulation, les transports

 

Les matins et soirs le long du lac est inévitablement un goulot d’étranglement des échanges en voiture. Le train entre Lausanne et Genève reste un must pour ceux qui veulent éviter d’avoir à garer une voiture dans le centre. Les frontaliers du côté d’Annemasse bénéficient de parkings à la journée avant d’embrayer sur les transports publics en bus pour atteindre le centre-ville. Mais beaucoup de sociétés sont aussi logées en proche périphérie avec leurs espaces de parking (Meyrin, Onex, Grand Lancy). Le quartier de l’Onu et des Organisations Internationale pose moins de souci d’accès car il est proche d’une bretelle d’autoroute et assez aéré pour garer aussi les voitures des fonctionnaires internationaux, qu’ils logent sur Genève ou en périphérie.
A noter le point fort de la ville qui est son Aéroport International la reliant à de nombreux autres points du globe et ayant présidé aux échanges et installations de grands groupes pour cette raison. Les genevois se plaignent du trafic, mais un parisien trouvera cela trop drôle. Cependant habiter et travailler sur la même rive est l'idéal pour le genevois qui veut s’éviter la traversée du lac.

 

Les courses, l’alimentation

 

La Coop et la Migros sont les deux chaînes alimentaires suisses installées comme des institutions. La Migros aux produits plus bas de gamme, la Coop plus sophistiquée avec pour toutes deux une qualité forte, le sens du Bio très avancé en Suisse, mais pas forcément là non plus de produits innovants. L’alimentation est chère. La viande et les fruits de mer hors de prix.
On trouve des produits frais de qualité et fort heureusement des importations italiennes ou anglaises pour les 47% d’étrangers dont les communautés latinos ou portugaises, qui sont très présentes. Mais le choix est limité, les gammes de produits basiques voire poussives, la Suisse n’aime ni la mode, ni le changement, un peu comme en Allemagne, il faudra vous contenter de produits rustiques.
Les Français proches de la frontière seront donc ravis de pouvoir bénéficier des innovations et des prix français (viande, vin, fruits de mer, surgelés) de chez Carrefour ou Picard en passant la frontière, ou de se faire livrer en relais colis par la Redoute ou les 3Suisses comme avant pour gagner un peu de pouvoir d’achat.

 

Les enfants

 
Comme en Allemagne, avoir des enfants en Suisse vous plombera un budget si vous souhaitez travailler des années durant et vous serez peu aidés pour redémarrer une carrière ensuite. (Certains discuteraient de ramener l’entrée des enfants plus tôt en milieu francophone pour aider les enfants des étrangers,…, mais rien n’est joué.)
Les allocations familiales sont versées si vous avez un salaire et sans plafond maximal, selon les cantons (environ 250 FS/mois/enfant) jusqu’à leur 16 ans, voire 25 ans en cas de formation. C’est la principale mesure de soutien aux familles.
L’école commence à 8h45 jusqu’à 6 ans dans le public, puis passe à 8h le matin.
Pour les chanceux, il y aura une cantine à midi (excellente avec des menus bio) et un accueil parascolaire le soir de 16h à 18 h. Certaines écoles permettent de pratiquer des cours variés le soir après l’école (anglais, gym, musique, judo pour la mienne), ce qui est bien pratique et sympathique pour les enfants.

Il existe un réseau très développé d’écoles privées, internationales, bilingues ou autres, qui sont financièrement très chères (de 8 000 FS l’année à 24 000 FS) et fréquentées par des enfants de stars, d’exilés fiscaux, de diplomates, etc dont voici les plus connues :

- Ecole Internationale de Genève : www.ecolint.ch

- Collège du Léman : www.cdl.ch

- Collège Lycée International Ferney-Voltaire : www.lyferney.net 

- Institut Florimont : www.florimont.ch

- Institut International de Lancy : www.iil.ch

- Ecole Toepffer : www.ecole-topffer.ch

 

L’aide à domicile, gardes d’enfants

 

Cela coûte 20 FS de l’heure au minimum = 17 € pour une heure de ménage.
15 FS pour du baby sitting = 12 € sont les prix du marché.
Aucun système efficace de garde partagée pour les nounous comme en France. Comptez 3 000 FS/mois pour embaucher une nounou à temps plein à la maison=2500 € et vous aurez compris le système.

Jeunes filles au pair si les enfants sont plus grands et que vous avez une chambre disponible pour la loger, sinon comptez sur des jeunes étudiantes pour vous aider les soirs, le réseau de la croix rouge qui vous envoie des listes de jeunes filles, et un réseau d’assistantes maternelles à 10 FS de l’heure environ pour les bébés, géré par la ville peut vous aider avec bébé.
Les crèches publiques ou privées sont indexées sur vos revenus du couple avec un plafond à 1600 FS/mois pour certaines subventionnées. Il n’est pas rare que certaines crèches vous coûtent autant qu’une nounou, à Lausanne ou ailleurs, 3000 FS par mois. Et les jours de maladie seront aussi à assumer en dehors pour votre bébé, souvent malade la première année.

Mais faites vos comptes, loyer élevé, aide domestique élevée, nourriture chère, même dans un pays à peu de pression fiscale (et encore Genève est la ville la plus imposée de Suisse localement), vous mènent vite à la nécessité de salaires très élevés, pour pouvoir assumer habiter en Suisse (15 000 FS à deux n’est pas énorme avec des loyers nouveaux entrants de 4500 FS !).

Attention donc à ceux qui ne pourraient déménager en France pour faire baisser la pression financière en zones non frontalières. Les jeunes parents auront fort à faire pour réussir à travailler à deux dans un pays à 42 heures/semaine et seulement 5 semaines de vacances par an avec des enfants en bas âge.

 

Loisirs et activités du week-end

 

Pléthore, les suisses sont des sportifs (ski, voile sur le lac, promenades en forêts, randonnées de montagnes etc), et la nature le principal atout de ce pays.
Pistes cyclables, écologie, la Suisse est donc un peuple de travailleurs proches de la nature (mais gros consommateurs de 4x4).
Le Valais est réputé pour son sens de l’apéritif et ses productions de vin. Il y a de nombreux endroits à visiter et l’hôtellerie est propre et réputée dans le monde entier à juste titre. Les villes thermales sont nombreuses aussi. Genève reçoit beaucoup de spectacles et il y a toujours une sortie à faire dans l’année pour les passionnés.
Les festivals de musique réputés (le Jazz à Montreux l’été sur le lac Léman, le Paléo en Festival Rock).
Si vous avez encore de l’énergie et des moyens pour vos week-ends, vous serez servis en termes de restaurants, bords de lac et lieux de villégiature. Le plus dur sera de les trouver avec garderies, là encore.
Mais certaines stations françaises de ski qui ne se trouvent qu’à une heure de Genève l’ont compris et vous permettent des forfaits 5 h pour garder vos enfants le temps de vos descentes de ski (Le grand Bornand / Samoens / Les Carroz d’Arraches etc), se renseigner auprès des offices du tourisme.

 

Les réseaux francophones

 

A ne pas comparer avec les Alliances Françaises et autres Instituts Culturels des autres pays dans le monde. Les réseaux des Alumni des écoles de commerce françaises sont sans doute plus actifs pour y retrouver des pairs installés dans le pays.

 

Associations:

 

Union des Sociétés Françaises de Genève : www.usfg.ch

UFE Suisse Romande : www.ufevdvs.org

Groupement des frontaliers : www.frontalier.org

Cercle Français de Genève : www.cerclefrancaisdegeneve.ch

Genève Accueil : http://www.geneve-accueil.org

Ambassade de France : www.ambafrance-ch.org

Consulat de France : www.consulfrance-geneve.org

 

Institutions, administrations publiques sur Genève:

 

- République et canton de Genève : www.geneve.ch

- Ville de Genève : www.ville-geneve.ch

- Office Cantonal de la Population : www.ge.ch/ocp

 

Karine D

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Vivre à Berne
Vivre à Zürich
Travailler en Suisse
Le régime matrimonial en Suisse


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre