Connexion en tant que membre

Ma destination Moyen orient Qatar

Vivre à Doha au Qatar

Ajouter à mes favoris

 Vivre à Doha au QatarLa ville de Doha au Qatar fait face à Barhein à qui elle sera reliée prochainement par un immense pont de 40 km. Doha est une destination très appréciée des expatriées !

C’est un pays calme qui ne fait pas de bruit, alors tout est à découvrir quand on sait que l’on va s’y installer.

Marianne nous raconte ses premiers pas au Qatar !

L’annonce de ma destination :

Mon mari m’avait parlé de 2 opportunités qui étaient encore floues à l’époque : une au Cambodge et l’autre au Qatar. Je me rappelle qu’à l’époque je préférai le Cambodge.
Puis on a eu la confirmation pour le Qatar, alors je me suis dis pourquoi pas ! J’avoue que j’ai du regarder sur une carte pour bien le localiser...puis sur Internet des photos et des blogs. Bien sûr les premières images qui me sont venues étaient celles d’un petit pays très strict (conditions des femmes, alcool et porc interdits), assez artificiel (les locaux et les expatriés semblaient noyés dans la richesse du pétrole et avaient perdu leur valeur simple) et injuste (immigrants indiens aux conditions précaires travaillent dans des résidences dont le luxe ne peut être trouvé en Europe).
Mais, j’étais extrêmement intéressée par la découverte de la culture arabe et la possibilité de me plonger dans un monde complètement différent où tous nos repères habituels européens changent.

Une fois arrivée sur place, ce que j’ai ressenti :

Nous sommes arrivés de nuit et les lumières des tours plus futuristes les unes que les autres m’ont vraiment impressionnées. Tout cela au milieu du désert ! Le luxe des résidences aussi. Une chaleur que je n’avais jamais vécue avant, + de 45C et les lunettes qui s’embuaient d’humidité !!

 Vivre à Doha au Qatar

Mes premières réflexions sur ma nouvelle vie :

Les premières semaines ont été difficiles car je ne voyais qu’un monde artificiel, sans histoire, où il est difficile de trouver des endroits traditionnels.
Les relations humaines étaient aussi très formelles et artificielles.
Le sentiment qu’il y avait peu de choses à faire : le peu de bars qu’il y a ne sont pas authentiques, et très chers (une bière = 8 €).
Mais le bon côté, c’était la découverte, à chaque regard, une chose nouvelle, des gens habillés et se comportant de manière différente, un melting pot impressionnant ! Un plongeon dans l’Asie avec les nombreux immigrants et dans le monde arabe en se baladant au Souk par exemple !
Et puis, on s’est fait des premiers contacts très rapidement car la communauté d’expat est petite avec beaucoup de lieu de rencontres dans les résidences par exemple.

Ce qui me plaît le plus :

C’est de vivre dans un pays complètement différent de la France, où l’on doit s’habituer à toutes les coutumes. On rencontre des gens du monde entier, tous avec une histoire et de l’expérience, et la plupart sont très ouverts. Et puis bien sûr, la possibilité d’aller faire un tour dans le désert en 4x4 ou du Kite Surf à la plage en moins de 30 mns de Doha. Beaucoup de sports et d’activités plein air nous sont ouvertes. Enfin, le soleil toute l’année !

Ce qui me dérange le plus :

C’est le côté artificiel de la ville avec beaucoup de constructions neuves et luxueuse quand les travailleurs en construction sont traités avec des conditions précaires.
Se faire des vrais amis est aussi difficile, car je trouve que beaucoup d’expatriés ici sont un peu artificiels.

Mon activité principale :

Je suis contrôleuse financier et analyste dans une banque en conseil d’investissement. J’ai trouvé par chance ce travail un mois après mon arrivée en téléphonant à toutes les entreprises françaises du Qatar. La société que j’ai rejointe était en création à ce moment et ils avaient besoin de personnel ! J’ai donc dû changer mon visa "d’épouse" pour un visa de travail.

 Vivre à Doha au Qatar

Voici les bonnes infos que je peux partager :

Le logement

Nous avons vécu un an à The Pearl Qatar qui est une île artificielle avec des résidences de luxe, assez chères (notre studio de 75m2 pour presque 2000 € !). D’une manière générale les loyers sont très chers au Qatar car les locaux ont le monopole et les expats ne peuvent pas acheter de propriétés.
Depuis, nous avons déménagé dans une maison en face de la plage, à 30min en voiture de Doha dans un petit village Gatari, Simaisma. Pour 170m2 à l’intérieur et 80m2 en terrasse on va payer 1000 € ! Je recommande donc cette possibilité pour ceux qui aiment la nature et une vie plus tranquille, même si c’est vrai qu’il y a le désavantage du transport.

Le transport

Il n’y a pas de métro, très peu de bus. Le seul moyen est la voiture et il en vaut mieux une assez robuste car les Qataris conduisent comme des fous voulant aller plus vite pour montrer leur supériorité ! Mais on s’habitue, il faut juste rester calme !

Les supermarchés

Il y a Carrefour, avec encore plus de variétés qu’en France : fruits, épices, riz...de la bonne viande d’Australie et de Nouvelle Zélande. C’est un peu moins cher qu’en France.

L’aide domestique

Très facile à trouver et pas cher du tout (20€ pour 4 heures)

Le sport/les activités du WE

Kite Surf pour les plus téméraires, kayak, vélo, plongée, golf, tennis, virées dans le désert...
Puis pour les amateurs, brunch dans les grands hôtels.

Rencontres avec les expatriés :

A l’ambassade, dans des groupes de sports.

Ce que je recommande à une future expat :

Si elle n’a pas d’enfant (comme moi), il faut trouver un travail car sinon, la vie ici peut devenir très vite ennuyante et monotone. Profiter des sports de plein air.
C’est dur de se faire des contacts avec les locaux mais pas impossible, l’important c’est d’être toujours ouvert !

Concernant les femmes au Qatar :

Les femmes locales sont voilées entièrement en noir (la burka) : certaines montrent leur visage, d’autres ne montrent que leur yeux, et d’autres encore se couvrent entièrement (même les yeux !). Pour manger en public, elles ne soulèvent que la partie du voile qui couvre la bouche. C’est très impressionnant, mais on sent que pour elles c’est normal, elles ont grandit comme ça. Contrairement à l’Arabie Saoudite, les femmes locales au Qatar peuvent conduire et elles peuvent travailler aussi. Cependant, elles ne peuvent pas sortir du pays sans leur mari ou leur frère.
Sinon, en temps qu’expat on peut s’habiller comme on veut en faisant attention de ne pas trop montrer les épaules ni les genoux. Il vaut mieux aussi avoir les cheveux attachés. On peut se baigner en maillot dans les plages à l’extérieur de Doha.

Marianne J.

Liens utiles :

Femmexpat vous conseille de lire :

Ma maternité au Qatar

Doha au Qatar : à savoir avant de partir

Doha au Qatar : les bonnes adresses


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre