Connexion en tant que membre

La santé

Pourquoi et comment aborder l’aromathérapie en expatriation

Ajouter à mes favoris

Pourquoi et comment aborder l’aromathérapie en expatriationLa santé en expatriation est certainement l’une des préoccupations principales, surtout avec des enfants en bas âge. Mais ce n’est finalement que quand on est confronté à un vrai problème que l’on mesure les différences entre les systèmes de santé. L'aromathérapie, comme les médecines alternatives, permet de pallier certains de ces challenges.

Le choc culturel de la santé en expatriation

Quand nous sommes arrivés à Taipei (Taiwan), j’ai pris conscience du choc culturel à ce niveau-là : j’arrivais avec deux jeunes enfants. Je m’étais renseignée et j’avais vite compris que je ne trouverai pas les granules homéopathiques auxquelles j’étais habituée pour les maux du quotidien. A vrai dire, le choc culturel, côté santé, était total avec une approche complétement différente : il avait fallu s’adapter à certaines pratiques, mais aussi encaisser le choc des consultations de 2 minutes chrono par exemple.

Les médecines douces en expatriation

Finalement, c’est en se tournant vers les médecines douces que l’ont diminue les différences. Encore faut-il y avoir accès dans le pays où l’on se trouve. Dans un premier temps, c’est en saisissant les opportunités qu’offrent nos pays d’accueil, que l’on peut commencer : à Taipei, nous avions eu la chance de rencontrer un médecin acupuncteur chinois. Se faire traiter par lui avait été une excellente alternative même face à un problème qui sortait du cadre de l’automédication. Il m’avait apporté une réelle amélioration de mon état de santé alors que j’accumulais les petits pépins.

La place de l’aromathérapie

L’aromathérapie est une science en pleine expansion en ce moment et cela peut être une bonne alternative.

En arrivant aux Etats-Unis, j’ai été dérouté car je ne trouvais pas les huiles essentielles auxquelles j’étais habituée. Je me suis alors rendue compte que l’approche était différente et cela m’a permis d’aborder l’aromathérapie sous un autre angle et comprendre pourquoi cela pouvait être difficile à aborder en expatriation.

Savez-vous que la France est le pays précurseur dans l’utilisation des huiles essentielles ? C’est en effet le chimiste Gattefossé qui a (re)découvert par hasard les bienfaits des huiles essentielles. En effet, les vertus aromatiques des plantes étaient déjà utilisées depuis des siècles dans les civilisations anciennes (chez les Égyptiens, en Chine et en Inde). L’aromathérapie moderne s’est développée de façon importante en France qui occupe donc une place de précurseur dans ce domaine-là.

De plus, la France est un producteur important d’huiles essentielles : le climat s’y prête bien : la Provence est le pays de la lavande mais aussi de toutes les plantes aromatiques que l’on a l’habitude d’utiliser en cuisine. On retrouve aussi de nombreuses distilleries, producteurs et même, importateurs d’huiles essentielles. Toutes ces raisons font qu’il est plutôt aisé de s’approvisionner en huiles essentielles en France et que leur coût est bien moindre qu’ailleurs.

 

Ainsi, on retrouve des huiles essentielles aux Etats-Unis par exemple, mais on ne retrouve pas la même variété, ni les mêmes prix.

De plus, les législations entre les différents pays ne sont pas partout les mêmes et il est facile de tomber sur des producteurs peu scrupuleux qui vont en profiter pour couper les huiles essentielles avec d’autres composés.

 

Alors que faire ? Où s’approvisionner ? Que prévoir ?

Il faut d’abord se constituer une liste d’huiles essentielles en fonction des problèmes rencontrés (rhume, piqûre d’insectes, gastro) ou des buts que l’on veut atteindre (diminution du stress, amélioration du sommeil, améliorer sa circulation sanguine ).

Une fois cette liste réalisée, il faut voir comment se procurer ces huiles essentielles :

  • sur place : il est important de voir d’abord ce que l’on trouve dans chaque pays : certains pays sont aussi producteurs d’huiles essentielles : l’Espagne, l’Italie, les Etats-Unis, Madagascar, l’Inde … et commercialisent certaines huiles essentielles.
  • ou en les commandant en France : il existe maintenant de nombreux sites de vente par correspondance avec la possibilité d’acheter et se faire livrer les huiles essentielles.
  • L’autre option est de les ramener lors d’un séjour en France : vous les trouvez en pharmacie ou sur des sites de vente par correspondance.

Dans leur utilisation

Pour utiliser les huiles essentielles il faut d’abord avoir conscience que ce sont des produits extrêmement concentrées et donc qu’elles ne sont pas dénuées de toxicité. Il est important d’avoir en la matière quelques connaissances pour être sûre de ses choix et surtout ne pas mettre en danger ses enfants voire soi-même. En effet, certaines huiles essentielles sont interdites chez les enfants, les femmes enceintes etc.

Commencer tout doucement à utiliser les huiles essentielles : les possibilités d’utilisation sont multiples, voire infinies.

Les principales propriétés retrouvées dans les huiles essentielles sont anti-infectieuses avec un large spectre (antibactérien, antivirales, antifongiques), elles agissent aussi au niveau du système nerveux centrales et peuvent diminuer significativement les états de stress et toutes les pathologies associées, elles peuvent agir sur la douleur, et être antispasmodiques. Leurs indications sont donc multiples.

 

Les huiles essentielles

  • se respirent,
  • se diffusent grâce à des diffuseurs,
  • s’avalent (attention, certaines écoles ne le recommandent pas et ce sera toujours en très petites quantités de l’ordre d’une goutte),
  • s’appliquent en massage et mélangés à des huiles végétales pour faciliter leur application.

Les posologies et les dosages sont complexes.

En attendant, je vous donne deux huiles essentielles pour bien commencer dans l’aromathérapie :

  • Huile essentielle de Lavande vraie : à respirer en cas de stress, à appliquer dilué dans de l’huile végétale sur les petits boutons (elle cicatrise et est anti-inflammatoire), à appliquer sur la face interne des poignées et à respirer : elle sent bon : elle vous apportera un véritable bien-être.
  • Huile essentielle d’Eucalyptus radié : à respirer en cas de rhume. C’est un must.

 

L’aromathérapie est un formidable moyen de se soigner en expatriation ou de compléter un traitement, mais il ne faut jamais perdre de vue, que les huiles essentielles sont complexes et ne peuvent être utilisées sans un minimum d’informations, tant elles sont délicates dans leur utilisation. La quantité d’informations sur le net est énorme, mais malheureusement, de nombreuses sources se contredisent. Il faut donc être vigilant et ne se fier qu’à des sources sûres.

Personnellement, je suis des auteurs et je pense que c'est la meilleure façon de procéder. En français, je dirais : Dominique Baudoux et Pierre Franchomme, aux Etats-Unis : Robert Tisserand, Jane Buckle et en UK, Penny et Shirley Price. 

 

isabelle-ameriksante1Isabelle Guglielmi

Docteur en Pharmacie, Créatrice du site AmerikSanté. Alliée des femmes expatriées aux Etats-Unis et ailleurs, qui veulent soigner leur famille en toute conscience et naturellement grâce à l’aromathérapie.

Lisez son portrait ici

 

--

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Comment se soigner naturellement en expatriation

10 raisons de se mettre aux huiles essentielles

5 conseils nature concrets pour bien aborder la rentrée

La pharmacie de base (premium)


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre