Connexion en tant que membre

Afrique du Sud L'interculturel Mexique

Now-Now sud-africain, ahorita latino : même combat !

Ajouter à mes favoris
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TIA

Petit guide du Now Now en terre inconnue.

L'expatriation est l'occasion formidable de vivre des expériences uniques. L'une d'entre elles est l'opportunité fascinante de découvrir et vivre  l'interculturalité, ce gros mot qui rassemble notamment toutes ces différences culturelles et comportementales entre les peuples : leurs traditions, leurs habitudes, leurs attitudes mais aussi leur façon de s'exprimer et de communiquer.

 

Pour autant, certaines similitudes peuvent être constatées d'un pays à l'autre, notamment dans la relation au temps et à la vie. Venant précédemment du Mexique où nous étions installés avant de  vivre en Afrique du Sud, j'ai souri intérieurement lorsque je me suis aperçue que certaines expressions que je croyais typiquement locales, recouvrent en réalité un concept assez universel.

 

Au Mexique, existe le AhoritaAu « Ahora » qui veut initialement dire « maintenant » en espagnol, est très souvent (systématiquement) rajouté dans ce pays, une sorte de petit suffixe : le « ita »

Ce qui parait être un simple diminutif laisse penser qu'il donne au mot de départ une signification proche de « petit maintenant » ou de « petit tout de suite », qui pourrait donc – selon notre logique européenne - se traduire par « immédiatement ».

En réalité, il veut surtout dire « oui, bientôt. »

Ou même « Peut-être. 

Ou encore « Un jour. »

Éventuellement « Si je trouve le temps. »

 

Autant dire que si aucune âme charitable n'a pensé à vous prévenir, il faut quelques longs mois et expériences malencontreuses pour finir par en comprendre le sens, nos priorités n'étant pas forcément les mêmes que celles des autres et n'apparaissant sûrement pas comme évidentes dans d'autres cultures. 

Et bien, contre toute attente, il existe le même en Afrique du Sud ! Sauf qu'ici, en anglais, il s'appelle « Now-now ». Autrement dit : « maintenant-maintenant ». 

Nous nous en sommes rendus compte pour la première fois, lorsque nous avons commandé des taxis, arrivés péniblement au bout de ce qui nous a semblé être quarante minutes d'attente interminable. Et pourtant, la réceptionniste ne cessait de nous dire «yes, now now, sir ! ».

Ou encore lorsque le plombier, en retard de deux heures sur le rendez-vous, et joint au téléphone dans sa voiture, hurlait « Now Now, M'am!! » dans le combiné, n'arrivant pourtant que... Le sur-lendemain.

 

Comme il y a le « Asi es » (c'est ainsi) fataliste au Mexique pour calmer - ou rendre encore plus dingues, c'est selon - les occidentaux hystériques qui perdent patience durant le processus de découverte et de compréhension de ces petites particularités culturelles  - il y a ici le fameux « This Is Africa ! » (C'est l'Afrique), résumé par l'acronyme-slogan : « TIA »

 

La bonne nouvelle, c'est que ces amusantes habitudes de langage sont la plupart du temps énoncées avec un si grand sourire, qu'il ne reste plus qu'à prendre sagement son mal en patience.

Pom-portraitPar Pom.

Expatriée toute mon enfance, j’ai passé dix ans à me morfondre dans la publicité à Paris, 
avant de reprendre le chemin de l’étranger en 2012, accompagnée cette fois d’un mari et d’une paire d’insupportables jumeaux de trois ans. 
Maintenant installée à Cape Town, je profite de cette nouvelle expatriation pour faire ce qui me tient le plus à coeur : écrire. Pour retrouver les aventures humoristiques d’une mère de famille expatriée et débordée, c’est là : http://lesjumeauxacapetown.blogspot.com 
--
FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Pom, enfant expat devenue adulte. Mexico, Le Cap, des jumeaux et un blog

Une délicieuse recette d'Afrique du Sud : le bobotie

Occuper et distraire des enfants en bas âge à Capetown

Comment gérer les malentendus interculturels ?

Ce qui m'a surprise en expat, c'est...


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE