Connexion en tant que membre

Arts,culture, lecture Expat de la semaine Les Enfants expatriés Ma vie en expatriation

« Ulysse, petit expat », le premier album jeunesse sur l’expatriation !

Ajouter à mes favoris

"Ulysse, petit expat", le premier album jeunesse sur l'expatriation !Voilà enfin un livre qui parle de l’expatriation à nos enfants ! Avec Ulysse, petit expat, vous aurez une bonne base pour lancer la discussion sur l’expat avec vos bambins. Bien utile pour mettre des images sur un futur un peu flou pour nos chers petits. L’expat ? Déjà nous, on ne voit pas toujours très bien, alors eux…

Femmexpat vous a déjà présenté Mathilde Paterson pour son blog My Tailor is an expat. Entre temps, cette serial blogueuse a lancé Heureux comme Ulysse dans la foulée duquel elle a publié Ulysse, petit expat. Elle a répondu aux questions de FemmExpat pour vous présenter son livre et son travail.

Comment as-tu décidé d’écrire sur le thème des enfants expatriés ?

En animant mon premier blog, j'ai commencé à être très connectée au monde ''en ligne'' des expatriés. Et j'ai réalisé qu'il existait des sites, des livres, des conférences, des formations... pour préparer les adultes à l'expatriation mais rien du tout pour les enfants.

Mes enfants sont tous nés en Thaïlande. Ils n’ont jamais déménagé. Pour eux, la Thaïlande est leur pays. Donc ce livre n’est pas né directement de mon expérience personnelle. Mais de ce que j'ai observé autour de moi. Beaucoup d'amies qui me racontaient que ce n'était pas facile pour leurs enfants, des nouvelles amies arrivées à Bangkok ou des plus vieilles, parties sous d'autres cieux.

Comment as-tu imaginé le livre ?

Mon deuxième enfant venait de naître et avec son grand frère, on avait lu et relu ''Petit ours Brun et le bébé '', ''Tchoupi va avoir une petite sœur''... J'ai imaginé le livre que je voudrais lire à mes enfants le jour où on partirait de Bangkok. Sur ce modèle là, mais avec une vraie histoire.

Combien de temps as-tu pris pour rédiger le livre ? Comment t’es-tu organisée ?

Avant d'ouvrir un document Word sur mon ordinateur, l'histoire a mûri dans ma tête pendant un bon moment. Le jour où j'ai commencé à écrire, j'avais tout en tête. Donc c'est allé très vite. Ensuite, j'ai changé des mots, des tournures de phrases régulièrement jusqu'à l'impression.

Qui est la dessinatrice, Laetitia Zink ?

Laetitia est une amie d’enfance avec qui je n’avais presque plus de contact depuis le bac. Je l’avais croisée dans la rue il y a une dizaine d’années. C’est à cette occasion que j’avais appris qu’elle dessinait des livres pour enfants.

Je l’ai contactée il y a un an. Et oh surprise ! Elle était en expatriation à New-York pour deux ans. Ce qui l’a rendue vraiment réceptive à mon projet.

Ses enfants sont un peu plus âgés que les miens puisqu'ils ont entre 8 et 12 ans alors que mon aîné n’a que 5 ans. Nous avions ainsi une vision plus large de l’enfance en expatriation.

Comment avez-vous travaillé ensemble ? La distance vous a-t-elle dérangée ?

On a tout fait par Skype et email. Et ça s'est très bien passé. D'emblée, je lui ai expliqué que le principe du livre était de ne pas savoir dans quel pays s'installe Ulysse. Et que dans les dessins, il faudrait mélanger des éléments reconnaissables de plein de pays très différents. On a avancé dans l'ordre, double page par double page. Parfois je lui envoyais un crayonné fait par moi pour lui montrer à quoi j'aimerais que la page ressemble. Parfois c'est elle qui me proposait la composition de la double page.

Tu as fait relire et valider ton livre par une psychologue expatriée pour enfant. Pourquoi ?

J'avais connu Adélaïde lorsqu'elle vivait à Bangkok. Elle est maintenant à Manille depuis 3 ans. Depuis le début, je pensais à lui présenter mon projet. Mais finalement, je ne le lui ai montré qu'une fois fini. Comme on s'adresse à des enfants, dans une période de  leur vie parfois difficile, en tous cas très formatrice, je voulais être sûre que le livre corresponde, tant au niveau de l'histoire que des sentiments décrits, du langage utilisé...  Je voulais que les parents puissent l'utiliser en toute confiance, en sachant qu'il était réellement adapté à la psychologie de leurs petits expats. En gros, qu'il serait non seulement mignon mais aussi utile.

Actuellement, qui sont tes lecteurs ?

Depuis le lancement du livre il y a deux mois, je l'ai envoyé aux quatre coins du monde, principalement Asie, Etats-Unis et Europe. Je reçois beaucoup de messages très gentils, au moment de la commande ou quand le livre arrive. Ce sont des Mamans qui le commandent en amont, avant l'expatriation. Ou des Mamans qui sont déjà installées et qui me disent qu'elles auraient aimé l'avoir à la rentrée dernière. Il y a aussi des marraines ou des amies qui le font envoyer en surprise chez un petit expat. Plusieurs fois, des Mamans m'ont dit avoir été autant touchées à la lecture par les aventures d'Ulysse et sa famille que leurs enfants!

Quels sont tes projets ?

Continuer !!! Mes projets sont très ouverts. Je voudrais développer le site Heureux comme Ulysse sur lequel je vends le livre. Et en faire un webzine, vivant et original pour les parents expatriés. Déjà, la version en anglais est en cours de réalisation.

Et bien sûr, je réfléchis à d'autres aventures d'Ulysse. Lancer une collection , ce serait vraiment formidable !

"Ulysse, petit expat", le premier album jeunesse sur l'expatriation !

Pour commander le livre, c'est par là !

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Comment préparer nos enfants à l’expatriation ?

Le rétro-planning de l’enfant

Expat Communication vous propose :

La formation Enfants/Ados “Je pars en expatriation”


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre