Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Psycho Vie perso

Un papa noël pour la vie

Ajouter à mes favoris

Papa_NoelSous le sapin de noël se trouvent de nombreux cadeaux pour les enfants, mais le plus important est celui de sa symbolique. Noël, c’est un support de développement qui permet à l’enfant de se construire en tant que futur adulte armé d’une capacité à élaborer des projets, à prendre des risques et à avoir confiance que tout peut arriver. En effet, entretenir « la magie de noël », c’est permettre au rêve et à l’imaginaire d’avoir une place familiale. C’est aussi autoriser les enfants à fantasmer et à intégrer le monde des contes dans leur vie réelle.

Jusqu’à ses quatre ou cinq ans, l’enfant vit dans une confusion entre le réel et l’imaginaire. C’est ce qu’on nomme « le stade de la pensée magique » où l’imaginaire est primordial et résout toutes les difficultés. En faisant semblant dans des jeux du « comme si », l’enfant apprend à être soi-même dans des conditions spécifiques où il se met en scène et où il imite les adultes qui l’entourent. Confiance en soi et estime personnelle se construisent à travers ces différentes activités ludiques. Pouvoir croire en un extraordinaire, comme l’existence du père noël, c’est permettre aussi à un enfant de cet âge de croire que tout est possible, et donc que ses propres possibilités sont vastes. S’interdire de le lui faire croire sous prétexte de ne pas vouloir lui mentir, c’est le priver trop tôt d’un espace de rêve et de fantasme alors qu’il n’est pas encore prêt à se montrer réaliste.

De la pensée magique à la pensée logique

Entre six et douze ans, l’enfant devient plus rationnel. Il s’agit du « stade de la pensée logique » où le réel est cette fois-ci ce qui devient le plus important. Son raisonnement personnel s’affirme et porte essentiellement sur ses observations du monde et sur ses capacités de déductions. C’est souvent à cet âge-là que l’enfant découvre que le père noël ne peut pas vraiment exister. En effet, comment pourrait-il passer par une cheminée trop petite ou être partout à la fois ? Il s’interroge et cherche à comprendre. S’il est prêt à connaître la vérité à propos du père noël, il faut le rassurer sur l’importance de ce qui entoure toujours et de façon réelle cette célébration.

Au-delà d’un impact sur le développement de son imaginaire, noël pour un enfant, quel que soit son âge, c’est aussi être rassuré sur le fait qu’il est bon et aimé malgré ses bêtises, et donc malgré le fait qu’il soit imparfait et non conforme à l’attente parfois idéalisée des parents. Si le personnage du père noël n’est pas réel, les sentiments d’amour, de plaisir, de satisfaction et de pardon sont eux, authentiques.

Des valeurs au cœur de la famille

Noël c’est aussi l’occasion de se retrouver en famille. Il s’agit d’une accumulation de prétextes pour se retrouver ensemble, que ce soit lors de la préparation du sapin, lors de la décoration de la maison, lors des repas ou bien lors des différentes traditions. Dès lors, ce n’est pas tant la célébration d’un noël qui importe, mais c’est surtout le respect des traditions et des coutumes, à connotation religieuse ou non. Le maintien de ces traditions instaure une continuité familiale rassurante, avec un sentiment d’appartenance teinté de souvenirs joyeux. Ces traditions structurent l’identité en offrant aux membres de la famille des indications quant à leur origine. Elles touchent d’ailleurs à la fois les valeurs et les croyances familiales transmises et héritées par les enfants. Elles peuvent parfois aussi représenter une sorte de rite de passage où les plus jeunes accèdent à un statut qui leur permet par exemple de veiller plus tard comme les grands. Elles possèdent donc à la fois un facteur de liens intergénérationnels mais aussi un support de développement individuel réconfortant.

Des traditions importantes pour les familles expatriées

Pour les familles expatriées, le maintien des traditions familiales est particulièrement important. Cela permet de rester connecté avec les proches, tout au moins symboliquement, et d’affirmer une origine culturelle aux enfants. En vivant à l’étranger, d’autres traditions locales peuvent également compléter les coutumes héritées, ce qui permet d’asseoir l’histoire innovante de la famille. Adopter de nouvelles traditions familiales c’est aussi faire preuve d’adaptation et d’ouverture à la nouveauté. Ces traditions inspirent parfois les familles étendues lors d’un retour au pays, comme par exemple la célébration de Thanksgiving en France. Les traditions peuvent ainsi traverser toutes les frontières et témoigner d’une communion familiale interculturelle. Par ailleurs, de nombreux groupes expatriés prennent l’habitude de se retrouver ensemble lors de certaines dates festives, en recréant ainsi un esprit de grande famille de substitution.

Noël au bout du compte, comme toutes les célébrations festives traditionnelles, c’est placer l’individu dans son histoire, avec une transmission des valeurs familiales. C’est aussi lorsque le plaisir, la satisfaction des désirs et l’enchantement viennent valider l’espoir que tout peut peut-être arriver. C’est maintenir la magie des enfants dans un monde d’adultes.

Magdalena-Chaland-Zilveti

Par Magdalena Zilveti Chaland

Magdalena est psychologue-coach, experte en intelligence nomade auprès des francophones résidant à l'étranger.  Elle est installée en Californie depuis plus de 10 ans.
Open The Box : www.intelligence-nomade.com

Femmexpat vous conseille de lire :

Se faire aider dans sa langue maternelle : priorité ou nécessité ?

Et soudain tout s’arrête - Vivre un deuil en expatriation

Pourquoi tenir un journal personnel en expatriation ?


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre