Connexion en tant que membre

Actualités Les billets d'humeur Ma vie en expatriation

Aux urnes citoyennes !

Ajouter à mes favoris

Aux urnes citoyennes ! Aux urnes citoyennes !(Et non aux B----S, super dur ce pendu… Coquines)

 Petit préambule :

Depuis quinze ans, vous l’aurez remarqué (Si, si nous sommes toujours des spring chickens malgré nos quinze ans au compteur et qui a dit huit de botox ?) il n’a jamais été question ni de politique, ni de sujets  genres « grenades dégoupillées » dans nos posts, nous sommes tout en pudeur et réserve.

Et pourtant :

Cogito ergo sum (j’ai des lunettes donc je pense, un truc comme ça) comme dit le philosophe Partrick Bruel ou René (pas celui de Céline), l’autre Descartes. On ne sait plus bien. Alors pensez bien que la Res Publica (la chose publique, on lit Cicéron dans le texte à la rédaction), ça nous agite le bocal. Et on y réfléchit tant que parfois nos cheveux sentent le plastique cramé.

Aussi vous, nous, les femmes de tous les horizons, il va falloir/devoir participer à l’élection du 25° président de La République le 23 avril 2017 et le 7 mai toujours 2017. Soit exactement 70 ans moins deux jours après avoir obtenu de haute lutte le droit de vote et celui d’être éligibles pour nous les cagoles dans l’esprit des hommes qui vaporise de la testostérone à tout va. Et franchement les femmes dans le cas présent… Ce ne sont pas vraiment Mère Teresa dans le corps de Gisèle Bunchen, in my opinion...

Et la campagne, une débauche, une orgie de vertu avec des orateurs qui font preuve d’un talent chamanique certain. Plutôt que nous parler de l’urgence green, de la crise, de la croissance ground zéro, de nos retraites. Oui NOS retraites, comme si derrière notre top coat et 90B, il n’y avait pas un cerveau qui fonctionne à Mag2…Tssss, tssss…

Vous êtes toujours là ?

Enfin donc bref, je ne sais pas vous mais quand même il faut avoir la conscience politique chevillée à notre divin corps pour participer aux quatre scrutins, surtout pour nous femmes expatriées.

Jugez :

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Last but not least.

Petite réunion chez Monsieur l’ambassadeur, trois petits fours et puis s’en vont pour nous dire que

Dans les milieux bien informés mais pas trop connectés, ils disent que nous ne pouvons pas voter par internet parce que  « C’est la faute aux russes (Qu’est-ce qu’ils viennent faire les cosaques ? Je vous le demande, hein ) qui sont pleins de Bill Gates mais version très, très méchante, super équipés du ciboulot et du clavier et qui veulent cafarder et hacker nos démocraties occidentales en y mettant tout un petit boxon informatique. Ah ! oui, Ah si, mââââdame. On le sait depuis octobre, croix de bois, croix de fer, si on vous ment on va en enfer ! »

So what ?

Procuration, votation, désolation, consternation, en gros no satisfaction… Services débordés, embouteillages sur la canopée du web, petit rétropédalage du vingt et unième siècle. Nous pensons ici à celles qui habitent la brousse, la pampa, la jungle, le bush ou trop pas de bol, tout en même temps ! Oui, une armée de bombasses qui va de la nullipare à la mamie Nova de l’expatriation, et qui se trouvent privées de vote.

Sachant que 50,2 à 56% (selon des sources bien informées mais un peu élastiques) des expatriés sont des femmes, sur 1 710 945 français inscrits sur les registres des français expatriés pour une population de spécimens approchant plus vraisemblablement les 2 millions et des brouettes. Et que 22% ne sont pas dans des villes pourvues d’ambassade ou de consulat, combien de suffrages seront donc transformés en papillotes ? 

Et qui en parle, je vous le demande ? Je ne sais pas vous, mais moi ça me fout comme un petit coup de défibrillateur à ma conscience citoyenne…

Par Paquita

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Français de l’étranger, votez aux présidentielles !

Cyberattaques : pas de vote électronique pour les Français de l’Etranger ?

Le consulat, ma nouvelle mairie en Expatriation (PREMIUM)

Voter à l'étranger (PREMIUM)


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre