Connexion en tant que membre

Actualités Le départ Ma vie en expatriation

L’expatriation fait moins rêver les Français


L’expatriation fait moins rêver les FrançaisC’est ce que l’on appelle un coup de théâtre. En 2018, l’expatriation fait moins rêver les Français. Les chiffres sont sans appel. L’envie de partir à l’étranger reste cependant forte chez les moins de 30 ans.

69% des diplômés rêvent de s’expatrier

Selon une enquête menée conjointement par le BCG (Boston Consulting Group) et Cadremploi (propriété du Groupe figaro), les diplômés sont désormais 69% à souhaiter travailler à l’étranger. 69% seulement pourraient-on ajouter. Car en 2014, c’était 94 % de cette population qui avait le regard tourné vers l’expatriation.

Cela reste tout de même au-dessus de la moyenne mondiale qui est de 57%.

En vieillissant, les aspirants au départ se font moins nombreux.

Les jeunes diplômés voient dans l’expatriation de meilleures perspectives de carrière, des salaires plus élevés et de meilleurs acquis professionnels. Pour eux, un départ à l’étranger est un tremplin pour leur développement personnel et professionnel.

Une baisse à mettre en regard avec les études d’Expat Communication sur l’impact de l’expatriation sur le couple et la double carrière. En effet, il est plus compliqué de partir à l’étranger à deux tout en préservant la carrière de son conjoint. 28% des conjoints estiment d'ailleurs que l’expatriation est une rétrogradation pour leur carrière.

Une préférence pour l’Europe et les pays francophones

Si les Français sont prêts à partir, ils plébiscitent en priorité les pays francophones. Les deux premières destinations citées sont la Suisse et le Canada. Auparavant les Etats-Unis occupaient la première place dans les aspirations. Ils ne sont aujourd’hui que troisième, notamment à cause des craintes que suscite la politique d’immigration de leur président, Donal Trump.

En Europe, les jeunes diplômés sont avant tout attirés par l’Angleterre et l’Allemagne.

Une nouvelle attractivité de la France

Ces chiffres rassurent les entrepreneurs et les politiques français. Car ils annoncent une baisse de la fuite des cerveaux hors de l’hexagone. Mais aussi car ils sont le témoin d’une plus grande attractivité de la France pour les jeunes cadres.

Maïté Mougin

Maïté-Mougin

Maïté Mougin est la responsable éditoriale de FemmExpat. Elle a vécu dix ans en expatriation (Portugal, Turquie et Roumanie). Elle est rentrée en France en 2014.

Vous voulez témoigner de votre expatriation sur FemmExpat ? Ecrivez-lui !

maite.mougin@femmexpat.com

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Replay – Les défis de l’expatriation au féminin

La parité en expatriation, doux rêve ou future réalité ?

L’essentiel de l’expatriation – Tout savoir sur l’expatriation, du départ au retour (Club Premium)


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !