Connexion en tant que membre

Le départ Les billets d'humeur

Wonder Expat 007 en voyage de reconnaissance


Wonder Expat 007 en voyage de reconnaissanceOn en parle depuis des mois. Et voilà que ça y est, ZeCompany envoie Chéri-bibi en expat. D’un coup, tout s’accélère. Je démissionne pour le suivre. Et je compte bien profiter de notre voyage de reconnaissance pour creuser ce que je peux faire sur place. Car, depuis que nous savons que nous partons, j’ai la Wonder cape qui me pousse dans le dos. Ma mission aujourd’hui, si je le veux bien, réussir mon voyage de reconnaissance. Wonder Expat 007 aux commandes !

 

Le briefing avant la mission
Connaître sa cible

Dès que j’ai su où nous partions (c’est-à-dire à peine deux mois avant la date de départ !), je me suis jetée sur mon ordi. Avec Wikipédia, je connais le nombre d’habitants, la situation géographique, le drapeau, la langue, la monnaie, et l’histoire, grosso-modo, du pays. C’est bon, je maîtrise la cible. Mais, soit ma vie devient aussi plate que l’Encyclopédie Universalis de mes parents, soit je dois trouver d’autres infos.

Du coup, je cherche aussi les blogs sur la destination et les témoignages d’autres expats sur place. Là bien sûr, toi lectrice de FemmExpat tu le sais déjà, je trouve déjà pas mal d’infos sur ce site. Ouf, je respire ! La vie à ExpatLand commence à prendre forme.

Prendre des contacts

Oui mais voilà, moi j’ai plein de questions. Parce que ma Wonder cape frémit d’impatience et manque un peu de ressources. Pour aller à la source, je cherche des contacts. Moi ce que je peux, c’est parler à des vrais gens. Annuaire d’expats, groupes Facebook (FemmExpat, Expat Value), je trouve des gens à ExpatLand. Et je découvre le pouvoir de l’expatriation : la solidarité entre expats !

Bref, là, mon briefing a bien pris forme. Je suis prête pour mes trois jours à ExpatLand, mon costume de Wonder Expat 007 sous le bras. Ben oui, parce que sinon, à l’aéroport, avec Vigipirate, ça risque de coincer un peu.

 

Mission en cours

Nous sommes partis à deux. Les enfants, ce sera la prochaine fois. Déjà que Chéri-bibi a son agenda presque full avec les rendez-vous avec ses nouvelles équipes, j’ai besoin d’être concentrée sur la cible. ZeKids sont chez les grands-parents.

C’est pas du tourisme !

J’ai emporté un guide de voyage d’ExpatLand. Mais c’est surtout pour lire dans l’avion. Parce que sur place, franchement, je prends ma mission de Wonder Expat 007 très au sérieux. Je suis pas là pour faire du tourisme, moi ! Je visite les principaux quartiers, je repère l’école. Et Chéri-bibi arrive même à se libérer pour que nous trouvions ensemble notre HomeSweetHome. On a les yeux qui brillent en visitant les maisons. Avoir de l’espace, ça va être le pied…

Repérage du triangle d’or

En tant que Wonder Expat 007, ma mission principale est de repérer le triangle d’or. Ce Graal de l’expat qui se situe au juste milieu de maison / boulot / école. Bon, le problème, c’est que le Graal, on le cherche tous, mais rares sont élus qui le trouvent. Il va falloir faire des compromis. Adieu HomeSweetHome avec piscine et terrain de tennis, mais pas question que ZeKids mettent une heure pour aller à l'école.

Les agents sur le terrain

Heureusement, comme j’ai trouvé des contacts sur place (si t’as bien suivi, FemmExpat, c’est quelques lignes plus haut), j’en profite pour leur poser toutes les questions qui me taraudent. Les agents sur le terrain, voilà de l’info de première main, et de quoi ajuster ma feuille de route.

 

Débriefing

Vol de retour, j’ai la trace de ma Wonder cape sur la joue. Elle m’a servie d’oreiller dans l’avion. Je suis rincée. Etre Wonder Expat 007, c’est bien, mais qu’est-ce que ça crève ! Là, j’ai la tête comme une citrouille et mon iPhone a la mémoire qui explose. Il faut dire que j’ai tout photographié. Histoire de ne rien oublier une fois qu’on se sera rentré à la maison. Et surtout, comme ça, je vais montrer aux enfants les couleurs de leur nouvelle vie. Il y a même une piscine dans l’école ! Il vont pouvoir, enfin, se projeter plus concrètement. Parce que, pour le moment, l'expat pour eux (et pour nous aussi d'ailleurs !), c'est aussi clair qu'un jour de brouillard.

 

Et puis c’est top, parce que j’ai rencontré Wonder Expat 001 sur place. Une vraie pro de l’expat. Elle en est déjà à sa quatrième !!! Elle m’a donné plein de conseils, et on est en contact sur WhatsApp. Ce voyage sur place, ça m’a boostée !

 

Aimée Rinkler

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Couples, prêts pour le départ ?

Trouver des copines avant le départ en expatriation


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !