Connexion en tant que membre

Afrique Sénégal

Vivre à Dakar au Sénégal : témoignage


Vivre à Dakar, capitale du Sénégal... 

vivre à Dakar sénégal

Quelques pays (Centrafrique, Antilles britanniques...) nous avaient déjà accueilli en expatriation, avec armes et bagages, c’est-à-dire une dizaine de cantines. En fait de quoi contenir les affaires perso des enfants et de quoi rendre ma maison « vivable ».

Je les ai toujours vues arriver avec un plaisir non dissimulé car nous avons toujours choisi l’option bateau = i.e. un minimum de trois mois pour retrouver la cafetière.

Mais pour le Sénégal, dont tout le monde nous vantait les avantages, nos options ont été encore plus simples. Deux valises par personne, point.

Des soucis de santé, une mutation qui tardait, un mari à Paris alors que nous vivions en province, enfin bref, le départ : la porte de la maison de France fermée et hop dans l’avion.

Le monde du vagabondage n’est pas si grand que ça et nous avions quelques adresses amies. De plus grâce à femmexpat, notre fils avait déjà ses livres de classe ; mais oui, radiococotier avait sévi et j’avais pu récupérer l’adresse de la copine dont le fils passait en 1ère.... gggénial !

Notre arrivée n’est pas passée complètement inaperçue puisque nous avons voyagé un 11 septembre ; ah zut, l’école reprenait le 12 ; comment avais-je fait mon compte ? Tant pis, les fanfants étaient capable de rebondir.

Leur dernière expatriation datait de leur petite enfance et s’annonçait... très moyenne.

Même pas grave, le pays est comme nous, adulte, le faisons. Tout ira bien.
Après leur avoir vanté les charmes de la piscine de l’hôtel, notre arrivée à 23 h et le taxi à 7h tapante, les a, comment dire... boostés. A 13 et 15 ans, l’essentiel est de se faire des potes, non ?

Évidemment les inscriptions scolaires s’étaient faites par internet, la maison retenue lors d’un voyage éclair était sommairement meublée. Le marché de l’immobilier n’est pas évident, les locations sont aussi onéreuses qu’à Paris.

 

Petit à petit les rouages se sont graissés

Les loisirs trouvés facilement puisque nous avons fait le choix d’habiter prés de la mer et pas trop loin de l’école française. Certes, ma moitié d’orange passe un temps fou dans les embouteillages dus aux travaux dans la ville. Pour cette raison il a choisi de circuler en 2 roues.

De nombreux travaux ont débuté en même temps et la ville entière est un immense « traffic-jam » ; Le Plateau (centre ville) est peu à peu déserté par les familles avec enfants. L’école française se situe à équi distance du cœur de ville et d’endroits moins embouteillés.

 

Petit à petit la vie s’organise dans ce qui était il y a peu des villages 

Yoff, Ouakam, Ngor sont maintenant très vivants et truffés de nomades. De nombreux commerces se sont installés et comme dans de nombreux endroits à l’étranger, nous vivons au rythme des « arrivages » des containers pour les produits manufacturés.

Mais la ville est grande, et il est rare de ne pas arriver à trouver son bonheur en « fouillant » un peu. Globalement, on trouve de tout : de la porcelaine blanche en passant par des tissus sympas jusqu’au dernier prix littéraire (guère plus cher qu’en Europe).

Actuellement le climat est idyllique : petite brise fraîche le matin, soleil dans la journée et pull léger le soir. J’ai eu pourtant un peu de mal à notre arrivée : moiteur, touffeur, chaleur extrêmement humide qui dure jusqu’au début décembre.(globalement la saison sèche et agréable dure du 11 Novembre au 14 Juillet, et du 14 Juillet au 11 Novembre c’est la saison chaude et des pluies).

De nombreux clubs en tout genre sont référencés : ils vont de l’apprentissage du wolof (langue vernaculaire) aux cours de salsa en passant par un tas de cours de gym. Cela a naturellement aidé les enfants à trouver leur équilibre et le nôtre aussi !

La circulation est toujours un peu « rock and roll », ce qui fait que certaines personnes ont recours à des « taximan » ou bien des chauffeurs ; bien que n’aimant pas trop conduire je préfère utiliser ma voiture ;

Voilà donc en quelques mots notre adaptation à Dakar, capitale du Sénégal...

 

>> Retrouvez toutes les expats sur Dakar dans l'annuaire des expats !

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Sénégal : à savoir avant de partir : les écoles, les supermarchés, les adresses etc. 

Tu sais que ça fait longtemps que tu vis en Afrique quand...

Jungle - un roman en immersion dans le milieu expat en Afrique


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 25/11 – Café Expat « Vivre les moments forts à distance » (en virtuel)

    novembre 25 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  2. 01/12 – Café Expat Couple Binational et Interculturel (virtuel)

    décembre 1 @ 13 h 00 min - 14 h 30 min UTC+1
  3. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !