Connexion en tant que membre

Bangalore Inde Ma destination Retour vie pro en France Témoignages

A Bangalore, Amélie prépare son retour avec sa reconversion en artiste floral


amélieAmélie vit à Bangalore depuis deux ans. Anciennement cadre dans une entreprise de formation, elle s'est reconvertie en artiste florale pour préparer son retour en France.

Je m'appelle Amélie, cela fait 2 ans que j'ai suivi mon mari en expatriation à Bangalore en Inde. Nous sommes arrivés en novembre 2012, j'étais alors en congé parental, notre bébé étant âgé de 8 mois et demi à notre arrivée. Mon mari est fils d'expatriés, mais pour moi c'est une première. C'était un choix commun de partir.

Reconversion

En 2009, alors que j'étais cadre dans un grand centre de formation en France, j'ai décidé de suivre en parallèle une formation d'artiste floral. Je suivais les cours par correspondance, faisais mes devoirs le soir et, le samedi, j'étais en stage chez un fleuriste de ma ville.

Après une année passée à Bangalore, je me suis rapprochée d'une française qui lançait son site de vente en ligne de fleurs et lui ai proposé mes services. Après 9 mois de collaboration, j'ai décidé de me consacrer à des projets plus personnels en créant ma propre marque : Le Marché d'Amélie. En effet, l'après-expatriation est à prévoir un jour ou l'autre ... Aussi je pense qu’il est temps de commencer à préparer l'avenir !

Depuis 10 mois, je me rends au marché floral de Bangalore au moins 2 fois par semaine. Cela me permet de garantir un maximum de fraîcheur à mes clients. La communauté française est très aidante. Chacun me file un coup de pouce dans ce nouveau projet. Par exemple, Bangalore accueil m'a permis de faire la déco de la soirée des nouveaux arrivants organisée à l'Alliance française. De cela découlent des rencontres avec des restaurateurs, les membres du consulat, etc.

Les difficultés rencontrées

L'administration indienne est très difficile, aussi, pour l'instant, je ne propose que ponctuellement mes services à mes amis ou à des associations, et je nourris ma page Facebook de mes nouvelles créations. J'attends en parallèle des nouvelles du CEFB (cercle des entrepreneurs français de Bangalore), qui devrait pouvoir m’aider sur les démarches à suivre pour me professionnaliser.

Je dois bien dire que pour l’instant mon activité n’a pas de but lucratif. Mon objectif est réellement de préparer mon retour en France. Grâce à ma page Facebook, je me fais mon book en ligne pour proposer mes services de décoratrice florale à mon retour.

Quelques conseils

Un seul conseil : multiplier les contacts ! Ne pas avoir peur ! Ne pas se poser de question ! Profiter du temps dont on dispose ! Foncer ! C'est une telle chance de vivre en expatriation ! On a du temps pour notre famille et pour soi. L’expatriation m’a apporté la liberté, le temps, de nouvelles rencontres sans aucun doute jamais faites en France.

Par Amélie.

La page Facebook du Marché d’Amélie

DSC_4709

Femmexpat vous conseille de lire :

In the water in India : Chennai Expats Expertise

Séverine, fondatrice de Marie-Antoinette, salon de thé à la française à Mumbai

Elisabeth, consultante voyage en Inde

Parcours d'expat : Christine, sculpteur à New Delhi


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !