Connexion en tant que membre

Allemagne L'interculturel Ma destination

Vivre dans 2 cultures ou comment être flexible !


france_allemagneJe suis française, mariée à un allemand. Je suis devenue une mixture franco-allemande. Mais quelque est cette nouvelle ethnie ? A quoi ressemble une franco-allemande ? Pour vous l’expliquer, je vais vous raconter une de mes journées type où je jongle sans cesse avec 2 cultures (je les trouve toutes les 2 géniales).

Le kikireki (le cocorico allemand) commence à 5h30. Premier choc culturel : les allemands commencent de bonne heure pour profiter de leur temps libre en fin d’après midi.

6h30 : c’est mon cocorico à moi qui me dit de me lever car je dois préparer les fameux Brotzeit (goûter) des enfants. Mais attention la barre de chocolat dans le pain est verboten (interdite), c’est mon deuxième choc culturel. Pas de chocolat au jardin d’enfant (raison hygiène dentaire : les allemands sont pointilleux là-dessus). Troisième choc culturel, c’est qu’à la place du chocolat, il faut mettre une bonne tranche de saucisse avec des morceaux de concombres (les enfants adorent).

8 heures : l’heure du départ, famille écolo oblige, nous partons en vélo, avec casques sur la tête.

8h30 : retour à la maison, le calendrier suspendu à l’entrée de l’immeuble précise que c’est moi qui suis responsable du lavage des escaliers cette semaine là (mini choc culturel après 7 ans de pratique). En bonne allemande, je m’exécute pour le bien de la communauté.

9h15 : afin seule jusqu’à 13h30, je vais pouvoir enfin travailler (j’ai crée une micro entreprise www.destination-chance.de dont le slogan est vivre et s’épanouir dans 2 cultures). Enfin seule.

L’heure pour aller chercher mes enfants approche. Je trouve le système allemand (dans les kindergarten) beaucoup plus souple et laisse plus de place à l’autonomie de l’enfant.

Après-midi : direction l’aire de jeux avec les enfants : il faut éviter de rester assise sur le banc, il faut jouer avec les enfants (dixit une psy allemande). Super, merci pour ce conseil, il va falloir que je participe aux pâtés de sable pour éviter de passer pour la mère indigne (die Rabenmutter). Du coup, j’ai enlevé les chaussures à talons pour mettre mes vieilles baskets (choc pour ma féminité)...

Enfin, l’heure du goûter arrive, ici le top ce sont les pommes coupées en quartier, les morceaux de Bretzel ou pain multi céréales (choc culturel gustatif).

18 heures : après 2 longues et pénibles heures sur l’aire de jeux, je suis KO. J’ai du sable dans les baskets et je suis de mauvaise humeur car j’aurais préféré rester sur mon banc et lire un bon roman.

Retour à la maison, retour à la culture française. _ Pour mon petit mari allemand, je lui concocte un repas bien français : chaud, léger, varié. Depuis 7 ans de vie franco-allemande, je ne me suis pas convertie à l’Abendbrot allemand (repas du soir) : tranches de pain noir de préférence, fromage, saucisses recomposées, concombres et tomates et ça tous les soirs. Là, j’ai dit "Jamais de la vie je mangerai ça". Bon, je l’avoue, j’ai déjà essayé l’Abendbrot plusieurs fois, la préparation d’un tel repas est tellement rapide et surtout que mes enfants adorent, et là on ne peut pas lutter quand votre fils dit "Ich will pain et beurre, keine soupe" (décodage je veux du pain et beurre, pas de soupe).
Un jour, je suis sûre, le palet de mes enfants va devenir français, ce n’est pas possible qu’ils se convertissent entièrement aux repas allemands avec tous les efforts que je fais pour garder la culture française à la maison.

Repas terminé à 18h30, le bonheur. Encore une petite demi-heure et les enfants seront au lit.
Allez au dodo à 19h00 (j’adore ce choc culturel). Ce soir c’est l’histoire allemande ou française ? Allez, c’est au tour du papa. Gute Nacht.

Le soir sur mon canapé avec mes chaussettes tricotées (merci Oma Hannelore ! choc visuel culturel), je médite sur ma journée franco-allemande. Je lutte pour garder ma culture française, je m’ouvre à la culture allemande. Tantôt je suis la française, tantôt je prends mon masque allemand. J’ai vraiment 2 cultures et je jongle avec.

Vivre et s’épanouir dans 2 cultures demande de la souplesse, du courage et de l’ouverture d’esprit.

Comment faire pour vivre dans 2 cultures -allemande et française :
- Prendre les côtés positifs de chaque culture.
- Faire comme le roseau, suivre la direction du vent pour ne pas céder et craquer.
- Goûter à la cuisine allemande (tout est possible).
- Garder votre accent français (ça fait fondre les allemands, j’en abuse...).
- Admirer les bons côtés des allemands (ils sont souvent stupéfaits qu’un français les admire).
- Essayer de comprendre les différences culturelles pour ne pas être trop en rogne et d’avoir des idées reçues négatives.
- Faire un dictionnaire familial franco-allemand pour que les grands parents des 2 pays décodent ce que disent leurs petits enfants.
- Conserver votre culture comme un trésor et savourer le plusieurs fois par jour, cela ressource.

Anne-Chrystelle, votre franco-allemande.
Destination Chance : www.destination-chance.de à Munich

Femmexpat vous conseille de lire :

LE RÉGIME MATRIMONIAL EN ALLEMAGNE

"Moi Française, du Deutsch" : l'amour franco-allemand

Protection sociale en Allemagne

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !