Connexion en tant que membre

Danemark Ma vie en expatriation

5 conseils pour s’intégrer au Danemark


6-conseils-Danemark-UNE femmexpat 559x520Pas toujours simple d'anticiper à 100% un projet d'expatriation... Malgré leurs visas pour Boston en poche, Leslie et son mari, ont eu deux semaines pour se préparer à partir vivre au Danemark... Pas simple !

Pour faire gagner du temps et faciliter l'intégration des futurs expats au Danemark, elle partage en 5 conseils ce qui l'a aidé à s’intégrer à Horsens, une petite ville du Jutland.

Attention, en cette période de Covid-19, prenez soin de vous informer des règles d’entrée dans le pays, qui sont mises à jour sur le site de la police danoise ou sur le site dédié aux mesures prises par le gouvernement en raison du coronavirus. Contactez-les avant de réserver votre billet d’avion, c’est plus prudent.

 

Obtenir un numéro CPR et sa carte jaune

Pour bien commencer son expatriation et si elle dure au-delà de 90 jours, il faut s’enregistrer auprès des autorités danoises et demander un titre de séjour sur le site « Nouveau au Danemark ».

En fonction du motif (emploi, stage, études, rapprochement familial etc.), une liste de documents est demandée. Il faut alors prendre rendez-vous dans la ville la plus proche de votre futur lieu de résidence (Aarhus pour nous avec 1 mois d’attente de rendez-vous). Tout est très bien expliqué sur le site, et vous pouvez facilement les contacter.  

Le jour du rendez-vous, votre titre de séjour vous est donné. Ensuite, vous devez enregistrer votre adresse postale sur le site internet de votre municipalité et prendre rendez-vous à la mairie afin d’avoir votre numéro d'enregistrement personnel : le fameux CPR.

Le CPR et la carte jaune délivrée avec sont indispensables pour…tout !

Elle sert pour :

  • ouvrir un compte en banque,
  • aller chez le médecin,
  • s’inscrire à la gym,
  • prendre un forfait mobile,
  • avoir une carte de bibliothèque,
  • prendre des cours de danois avec la municipalité, etc. 

Il est possible de faire la demande de CPR lors de votre rendez-vous pour le titre de séjour, ce qui est plus simple. Malheureusement cela n’a pas été possible pour nous à cause de la situation sanitaire.

Vous pouvez ensuite demander un NemID (nécessaire pour accéder à vos espaces personnels en ligne), un e-Bok (boîte aux lettres virtuelle très utilisée) et vous enregistrer auprès des impôts.

> Tout est détaillé dans le document de 90 pages « Bienvenue au Danemark » ou sur le site : https://icitizen.dk/

Rassurez-vous, nous y sommes allés étape par étape, le plus important étant le numéro CPR. Une fois en poche, je me suis précipitée aux cours de danois !

 

Prendre des cours de danois ou comment apprendre une nouvelle langue pour qu'elle ne ressemble plus à du charabia ?

Dans l’attente du numéro CPR, pour mieux appréhender ce langage un peu "barbare" de prime abord, il est bien sûr possible de regarder des vidéos sur Youtube, de télécharger des applications comme Duolingo ou Swap language qui propose 1 cours gratuit par semaine (ou un accès payant illimité aux vidéos, à 129 DKK/mois, soit environ 18€).

Une fois le numéro CPR obtenu, vous pouvez suivre des cours de danois offerts par le gouvernement (si vous réussissez les examens !).

Pour cela, il faut contacter le "job center" de sa commune, qui va éditer un courrier à destination de l’école de langue. Il y a 5 modules obligatoires pour devenir bilingue, chaque module coûte 2000 couronnes (270€). Mais est remboursé si on obtient l’examen final de chaque module.

Il est possible d’aller 2 fois par semaine à l’école de langue, soit en journée soit le soir.

C'est ici aussi, une belle occasion de rencontrer du monde. Dans mon cours, nous sommes tous d’horizons différents : Bulgarie, Canada, Slovaquie, Lituanie…. J’avais l’impression d’avoir 6 ans et ne plus savoir combien font 3x2, mais après quelques semaines, c’est gratifiant de savoir dire :

  • Jeg hedder Leslie (Je m’appelle Leslie), jeg er gift (je suis mariée), jeg elsker chokolade (j’aime le chocolat),
  • Dejligt at møde dig (enchanté),
  • ou encore min sofa er blå (mon canapé est bleu).

Mon mari, lui, prend des cours en ligne payés par son entreprise.

Autre astuce, vous pouvez aussi regarder des séries danoises comme Borgen, en danois sous-titré français bien sûr !

 

Goûter aux spécialités danoises

Rien de tel que la gastronomie locale pour se fondre dans le décor...

Historiquement, les viennoiseries danoises ou « wienerbrød » ont été introduites au Danemark par des boulangers autrichiens et sont à tomber ! Ce sont des pâtisseries feuilletées et très sucrées recouvertes de chocolat, et/ou de sucre perlé, de glaçage, de noix… Garnies de confiture, de massepain ou (le meilleur) avec de la crème anglaise.

J’aime aussi les « Romkugler » des boules fabriquées à partir de restes de gâteaux, pétries dans du rhum et enrobées de glaçage au chocolat.

Au déjeuner, il y a les inévitables « Smørrebrød » : typiquement une tranche de pain de seigle beurrée sur laquelle on ajoute des charcuteries, du poisson, des condiments, du fromage ou une tartinade.

Au supermarché il y a des rayons entiers de « pålæg » (la garniture) tels des harengs marinés dans différentes sauces et avec de la crème, anguille fumée, oignons rouges, frikadeller, œufs, charcuterie, tout ce que vous pouvez imaginer !

Moins charmant mais tout aussi connu, le « leverpostej », pâté de foie qu’on tartine sur du pain, froid ou réchauffé au four. Et n’oublions pas les kiosques à hot-dog ! Un régal...

 

 

Faire du bénévolat

Oui, il faut rencontrer du monde, ça fait du bien. Il y a les associations d’internationaux, qui organisent parfois des évènements, des cafés/rencontres, des lectures comme l'Institut français du Danemark à Copenhague ou la communauté internationale d'Aarhus et d'autres groupes souvent trouvés sur Facebook comme Les Français de Copenhague ou International Horsens Community.

Mais pour rencontrer de « vrais » Danois, il est mieux de faire partie d’une association locale.

C’est d'ailleurs grâce à ce conseil que je suis devenue bénévole à La Croix bleue, une association dans le même esprit qu’Emmaüs.

Pour y voir plus clair et faire votre choix, un site internet répertorie les offres de volontariat avec un filtre de localisation géographique (il est évidemment utile de le rappeler : tous les expatriés n’habitent pas Copenhague, le Jutland rural fait aussi parti du Danemark 😊.)

 

Adopter le Hygge

Je pensais que c’était une mode sur-utilisée par le marketing en France, mais ce concept existe vraiment ici. Sauf que le Hygge, ce n’est pas que boire un thé et manger une brioche à la cannelle avec un plaid tout doux...

Le vrai hygge c’est un plaisir sans ambition : être avec sa famille et ses amis, laisser tomber ses défenses, être soi-même et prendre le temps. Ce qui est plutôt précieux de nos jours.

Il n’y a pas de traduction du Hygge. C’est un sentiment, un état d’esprit, plutôt qu’un événement. Pour en savoir plus, je vous conseille "Le petit Livre du Hygge" de Meik Wiking  et plus largement, le super livre "Bienvenue chez les Danoisde Helen Russel.

> Lire aussi : Le Hygge, la formule du bonheur par les Danois

 

Bonne installation !

Leslie, créatrice du blog Leslie Nys 

Avide d'expériences et de découvertes, Leslie, a la passion des rencontres qui étendent les contours de son horizon. A peine le pied posé au Danemark, elle se lance dans un blog pour partager ses ressentis et ses bons plans. Pour parfaire l'immersion, elle y dresse aussi le portrait des habitants de son nouveau pays d'adoption : qu'ils soient comme elle, étrangers ou Danois pure souche. Et comme elle a aussi un côté gourmand, elle y propose aussi des recettes locales plus qu'alléchantes.

> Suivez-la également sur Instagram @leslienys 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi  :

Danemark : à connaître avant de partir

La gestion du Covid-19 en Suède vu par un expatrié français

Comment la crise du Covid-19 a-t-elle modifié les risques à l’expatriation ?

Covid-19 – Pour que la voix des expats devienne audible


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !