Connexion en tant que membre

Europe Ma vie en expatriation

Expatriation : vivre à Belgrade


Vivre à BelgradeNous avons passé sept ans à Belgrade, sept années riches en découverte du pays, en rencontres de gens locaux ou expatriés qui sont devenus de vrais amis. Bref, nous avons beaucoup aimé Belgrade comme Belgrade nous a beaucoup aimé et nous allons vous expliquer pourquoi.

 

Les raison qui nous ont poussés à partir vivre à Belgrade?

Soyons honnête, Belgrade n’était pas un choix. Mon mari s’y est vu proposé un poste intéressant par son employeur et nous n’avons pas hésité une seconde. Le monde des expatriés étant finalement tout petit, nous y avons retrouvé des amis français rencontrés en Roumanie qui nous ont accueillis et présentés à la communauté. La Serbie est un petit pays, un morceau de l’ex-Yougoslavie et les expatriés n’y sont pas très nombreux. Si vous enlevez les diplomates et professeurs de l’école française, la communauté française est très restreinte. Heureusement, ce n’est pas la quantité, mais la qualité qui compte et nous nous sommes fait des amis pour la vie.

 

Arrivée dans la ville

Forcément, après Bucarest et Calcutta, on peut aller partout. Belgrade n’est pas une belle ville, mais c’est une ville vibrante et cosmopolite qui séduit les gens qui ne se fient pas à son aspect un peu vieillot et hétéroclite. On la compare souvent à Berlin pour son côté underground et sa grande activité nocturne.

Car Belgrade vit beaucoup la nuit et on l’appelle l’Ibiza de l’Est. Cerise sur le gâteau, les prix sont très abordables et Belgrade est souvent choisie pour les enterrements de vie de garçon ou de jeunes filles. La ville est traversée par le fleuve Sava sur lequel de nombreuses boîtes de nuit ont élu domicile sur des bateaux amarrés. Sans limitation d’heure de fermeture, elles font danser jeunes et moins jeunes jusqu’au bout de la nuit. Les Serbes sont réputés pour aimer faire la fête. 

Dans la société de mon mari, les VSN ne voulaient plus repartir après avoir goûté à la qualité de vie belgradoise. 

Mes amies et moi avions un grand faible pour un groupe serbe, The Gift (le chanteur était un mix entre Bowie et Iggy Pop) qui performait dans une boite du nom de Radost tous les jeudis. Un show incontournable.

Les bars, cafés et restaurants

Belgrade possède une quantité de bars, cafés et restaurants vraiment impressionnante. De façon générale, on mange bien en Serbie. Les nombreux marchés colorés disséminés dans la ville proposent des fruits et légumes sans label bio, mais cultivés à l’ancienne. Il faudrait plusieurs pages pour faire une liste exhaustive de nos restaurants préférés mais si nous devions n’en citer que quelques uns, ce serait :

  • Lorenzo&Kakalamba, à la déco délirante ou notre fille aînée a souhaité fêter tous ses anniversaires,
  • Salon 5, restaurant impossible à trouver car dissimulé dans un appartement sublimement décoré avec des meubles et tableaux au design années 50,
  • Toro, restaurant ultra branché de la Beton Hala, sorte de dalle de béton au dessus de la Sava sur laquelle se succède des restaurants à la mode,
  • La Langouste, restaurant monté par un chef français anciennement aux fourneaux d’une cuisine étoilée parisienne et enfin
  • Iris New balkan Cuisine qui proposait une cuisine très moderne, revisitant avec créativité les plats traditionnels serbes dans un cadre chic et sobre !

 

Belgrade expatriation

 

Comme évoquée précédemment, la beauté n’est pas la qualité première de la ville. Cependant, l’ambassade de France qui donne sur un magnifique parc (celui de Kalemegdan) est un pur bijoux art déco. Elle est surplombée de trois statues, symboles de la liberté, égalité, fraternité veillent avec bienveillance sur la communauté française.

Les Serbes sont à l’opposé de l’image de méchants qu’on aime leur prêter dans les films policiers. On ne peut pas nier qu’ils ont un vrai sens du patriotisme et que le foot à tendance à les rendre un peu sanguins mais globalement ce sont des gens adorables. Ils adorent tout particulièrement les enfants qui peuvent se promener seuls dans la ville sans aucune crainte. D’ailleurs de façon générale, Belgrade est une ville très sûre.

Enfin Belgrade est une ville d’artistes. Les Serbes ont une académie des beaux arts fort réputée et de nombreuses galeries d’art en tout genre sont disséminées un peu partout dans la ville. Deux musées valent tout particulièrement le détour, le musée national sur la place de la République et le musée d’art contemporain dont l’architecture du bâtiment vaut à elle seule le détour. Autre musée incontournable, celui de Tito dans le quartier de Senjak. Ce dernier y est enterré avec sa dernière épouse Jovanka. De nombreuses expositions de qualités y sont régulièrement organisées.

 

Le climat

Belgrade bénéficie d’un climat continental qui plaira tout particulièrement aux amoureux des saisons bien marquées. L’été est très chaud et l’hiver extrêmement froid. On a déjà eu jusqu’à un mètre de neige certains hivers.

L’été, de nombreux Belgradois profitent des charmes de l'île d’Ada et de son lac artificiel dont les 8 km de plages sont aménagées de restaurants, club de sport, et d’un golf.

En hiver, ils filent à 3 heures de Belgrade, Kopaonik pour skier sur la trentaine de pistes à disposition.

 

Le logement

Les expatriés habitent majoritairement dans les deux quartiers proches des écoles internationales, à Senjak et Dedinje, à dix minutes de voiture du centre-ville. Autant Senjak est un quartier dans lequel on trouve autant d’étrangers que de Serbes, autant Dedinje est plus luxueux, les maisons y sont vastes avec des terrains parfois très importants. De nombreuses ambassades y ont élu domicile. Les prix des logements dans ces deux quartiers sont élevés, peu d’offres et beaucoup de demandes.

Certains expatriés, amoureux de la verdure décident d’aller un peu plus loin à Banovo Brdo, quartier plus accessible en prix et surtout au bord d’un gigantesque parc et d’une forêt. D’autres au contraire, plus citadins choisissent de prendre un appartement dans le centre. 

 

Quelle école,  avec quel curriculum ?

L’école française :

Située à Senjak, elle occupe des bâtiments un peu vieillots et à la particularité d'être traversée par une rue ! Son déménagement est au cœur des préoccupations de la communauté depuis de nombreuses années ! Certaines classes en fonction des années ont une majorité d’élèves serbes, ce qui rend l’intégration des petits français parfois compliquée.

 

Les écoles internationales:
Elles sont nombreuses avec à chaque fois des avantages et des inconvénients!

  • Chartwell international school (petite école au curriculum Cambridge, prix similaire à l’école française)
  • ISB (école américaine avec beaucoup de professeurs natifs anglophones, prix très élevé)
  • Prima (curriculum Cambridge) 

 

Le système de santé

Pour toutes les maladies bénignes, les nombreux médecins généralistes qui se déplacent à domicile sont parfaits. Belgrade Accueil ou l’Ambassade de France seront en mesure de vous fournir une liste de médecins recommandés. 

Belmedic est une clinique privée qui permet de se soigner très rapidement et qui est plutôt efficace pour les maux sans grande importance. Par contre un conseil, ne faites pas soigner une maladie grave à Belgrade. Prenez le premier avion et rentrez en France. Le matériel d’imagerie par exemple est assez ancien, que ce soit radio ou IRM. Pour des spécialités comme la dermatologie, l’approche est assez étrange, on ne touche pas le patient, on ne l’ausculte pas, très étonnant. Soyez donc prudents et vigilants et préférez l’avis d’un médecin français.

En cas d’urgence, les hôpitaux des locaux absolument vétustes mais les médecins y sont plutôt compétents.

 

Le travail

Les expatriés sont souvent très bien accueillis par leurs collègues serbes. Beaucoup ont fait leurs études à l’étranger et sont plutôt très compétents et collaboratifs.

Pour les conjoints, il est plus difficile de travailler. La langue est une barrière majeure.

Les médecins et professeurs arrivent souvent à trouver des postes vacants et les parents des élèves de l’école française sont toujours à la recherche de tuteur pour aider leurs enfants dans diverses matières.

 

La gouvernance (système administratif, lois…)

Je ne vais pas me lancer dans un paragraphe politique, je n’en connais pas suffisamment sur la politique serbe pour m’étendre sur le sujet. 

Cependant, je voulais aborder le point de l’administration ici, car c’est un point important selon moi pour une expatriation. Il est intimement lié à de nombreux autres points de la liste comme l’aspect financier, le logement, la santé ou bien encore l’utilisation du temps. L’administration serbe est poussiéreuse et vous devez impérativement vous faire aider par des collaborateurs locaux pour arriver à vos fins. 

 

Les transports

Bon réseau de bus à un prix plus que raisonnable. Les taxis sont nombreux, très sympathiques et bon marché. Les chanceux tomberont peut-être sur l’unique taxi karaoké de la ville !


L’alimentation

Bien manger est aussi important dans la culture serbe que dans la culture française. Les grandes spécialités culinaires sont :

  • l’Ajvar (délicieuse purée de poivrons et tomates)
  • Kaimac (mi-beurre, mi-fromage à tartiner sans modération)
  • Burek (sorte de pâtisserie salée au fromage ou à la viande)
  • Viande grillée (les Serbes adorent faire des BBQ dans les parcs)
  • Nombreuses salades du style chopska (avec tomates, concombre et fromages râpé sur le dessus)

Les serbes adorent se retrouver dans les restaurants, écouter des groupes de musique locale et boire de la rakia (eau de vie) aux prunes, abricots ou coings !

Le plus grand marché de la ville est sans conteste Kalinic dans le quartier de Vracar. On y trouve aussi bien des fleurs que des fruits et légumes que des antiquités ! Zeleni Venac en plein centre de la ville est également très coloré et sympathique.

De nombreuses enseignes internationales permettent de s’approvisionner sans aucun problème en produits de qualité: Delhaize (chaîne néerlandaise) et Métro (chaîne allemande) sont les principales.

Pour manger les spécialités locales, rendez-vous dans des salas, sorte de fermes un peu à l’extérieur de la ville qui vous proposent de déjeuner en plein air sur du mobilier rustique. Expérience dépaysante garantie! Le plus connu est le salas 137 à 45 mn au nord de Belgrade.

 

S'entourer: une communauté internationale forte et sympathique

Dès mon arrivée à Belgrade, je me suis inscrite aux deux clubs répertoriés: Belgrade Accueil dont j’ai été présidente pendant deux ans presque à mon arrivée et l’International Women’s Club qui comme son nom l’indique est plus international. La communauté française est toute petite donc pour les anglophones, il est important d'être membre des deux clubs. Les hispanophones ont également une association assez dynamique !

Dans n’importe quel pays, je fonctionne toujours de la même manière. J’adhère aux clubs, je participe à un maximum d’activités et je rencontre le plus de gens possible. Au bout d’un certain temps, j’ai identifié les personnes dont je me sens proche et je ralentis les activités qui m’attirent moins.

 

Visite de Belgrade et ses environs

Belgrade est une ville très sûre, vous pouvez donc la découvrir seul, en voiture ou à pied. L’hyper centre est assez petit avec d’un côté de la ville: la place de la République, le musée et théâtre national, le quartier pittoresque de Dorcol en bordure du parc Kalemegdan. De l’autre côté Vracar, quartier le plus ancien de la ville et sa cathédrale !

La ville possède un bel héritage art déco et Belgrade Accueil ne manque pas d’organiser des visites guidées qui permettent de découvrir la ville sous toutes ses facettes.

À une heure au nord de Belgrade se situe la ville de Novi Sad, charmante petite bourgade austro-hongroise et capitale de la Vojvodine. L’ambiance et l’architecture y sont totalement différentes de Belgrade et la visite d’une journée vaut vraiment le détour.

De multiples groupes existent et vous offrent une mine d’informations. Facebook est très puissant en Serbie et permet de se tenir au courant des activités culturelles diverses et variées.

 

Liens utiles :

Belgrade Accueil: https://www.belgradeaccueil.org/site/

Ambassade de France à Belgrade: https://rs.ambafrance.org/

Institut Français de Serbie: http://www.institutfrancais.rs/fr/

Le courrier des Balkans: https://www.courrierdesbalkans.fr/

Chambre de commerce franco-serbe: https://www.ccfs.rs/

City Magazine: https://citymagazine.rs/

Info Ville de Belgrade: https://www.beograd.rs/en/

 

Happy funky Family

Nathalie, maman comblée de trois enfants à habité 7 ans à Belgrade. Elle réside depuis deux ans à Marseille mais garde un souvenirs ému de ses belles années serbes.

Elle vient de lancer avec sa soeur un nouveau e-shop arty  Happy Funky Family, dont l’ambition est de remettre le portrait de famille au goût du jour! En Serbie, elle a rencontré de très nombreux artistes de talents et collabore encore avec certains d’entre eux.
Aujourd’hui Nathalie partage ses conseils, coups de cœurs et petites adresses belgradoises pour que votre expatriation et voyage dans la région soit Happy Funky et Magique !

 

N'hésitez pas à la contacter de notre part 

Pour en savoir plus sur le concept Happy Funky Family

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne