Connexion en tant que membre

Emirats Arabes Unis Ma destination Moyen orient

S’installer et vivre à Dubaï : les bons plans pour une expat réussie


S-installer-et-vivre-a-Dubai-les-bons-plans-pour-une-expat-reussie-UNE FemmExpat 559x520Lorsque son mari évoque l’idée d'une expatriation à Dubaï, Violaine n’est pas très rassurée à l’idée de quitter l’Europe et d’embrasser une nouvelle culture, une nouvelle manière de vivre, de nouveaux codes… Sans compter les mille et une questions auxquelles elle ne trouve pas de réponses !

Expatriée depuis 5 ans dans la mégalopole, elle s'est appropriée la ville et se fond aujourd’hui dans le décor emirati comme un oryx dans le désert...

Elle nous ouvre son carnet d'adresses et partage ses conseils et bons plans avec les lectrices de FemmExpat.

 

La carte postale recto et verso

Dubaï est connu pour être un endroit qui bouge sans cesse, où de nombreux projets voient le jour rapidement et où les choses changent régulièrement. Spontanément, Dubaï ne rime pas avec le bio, écolo ni même avec la simplicité, mais au-delà du bling bling et des clichés, cette ville fascinante à de quoi vous charmer.

Considérée comme le “Manhattan du désert”, Dubaï n’a pas peur de s’imposer et de faire parler d’elle. En ce moment, elle met tout en oeuvre et se prépare à accueillir l’Expo 2020 dont le thème « Connecter les esprits, créer l'avenir » (Connecting Minds, Creating the Future). Les sous-thèmes étant la durabilité, la mobilité et l'opportunité. Prenez vos billets, les festivités démarrent dès le 20 octobre 2020 !

 

Se loger à Dubaï : quel quartier choisir ?

Il n’y a pas de “meilleur” quartier. Tout dépendra entièrement de votre manière de vivre : en solo, en famille ? En maison ou en appartement ? Au bord des plages, proche des écoles, du travail, des centres commerciaux et des facilités ?

Dubaï est une ville très étendue - près de 70 km du Nord au Sud.

 

Les critères à prendre en considération :

  • On peut passer beaucoup de temps en voiture si on ne prend pas le temps de réfléchir à l’organisation de son quotidien : 
    • en plus des longues distances, les embouteillages sont légion
    • les écoles commencent très tôt pour finir tôt dans l’après-midi et sollicitent beaucoup les parents des plus jeunes souvent invités à des performances d’enfants, des réunions etc...
  • Au sein de cette mégalopole, les quartiers s'apparentent à des  “mini villes” et les gens qui y résident ont tendance à vivre dans leur communauté. 
  • Il existe beaucoup d’offres en “compound” - plusieurs maisons à l’architecture identique réunies autour d’une piscine commune et de petits jardin. Rien à voir avec un souci de sécurité ou d’écologie. Il s'agit ici plutôt d'un art de vivre en communauté. Les enfants et les parents se retrouvent autour de la piscine pour échanger un moment de convivialité en week-end ou après l’école... Rien de tel pour remplacer le dîner chez Mamy le dimanche midi :  ici c’est plutôt le barbecue pieds dans l’eau avec ses voisins.

 

Il y a beaucoup de quartiers en “bords de plage”... Pour ceux-ci, visez  :

  • "Jumeirah" et "Umm Suqeim" pour des maisons;
  • le quartier de la "Marina" pour la recherche d’appartements.

D’autres quartiers comme "Arabian Ranches" ou "Sports City" sont excentrés, à la limite du désert.

- Pour la cartographie complète, consultez ici l'article de Dubaï Madame 

 

Personnellement, nous habitons Umm Suqeim, proche des plages et en face de l’école internationale de nos enfants. Ils s’y rendent à pied, ce qui leur permet d’acquérir une indépendance au fur et à mesure qu’ils grandissent. 

 

Quelle école,  avec quel curriculum ?

Dubaï est un hub multi-culturel avec un melting pot de plusieurs nationalités, de cultures différentes. On trouve donc tous les systèmes pour répondre à toutes les demandes.

 

Bon à savoir :

  • les écoles, souvent privées, sont très chères  - d’où la nécessite de négocier les frais de scolarité de vos enfants dans le package proposé dans le contrat de travail.
  • très prisées, les listes d’attente peuvent être très longues

 

-  Les écoles francophones :

Six établissements coexistent et se répartissent dans différents quartiers :

 

3 Lycées français homologués :

 

 1 école libanaise :

 

des école bilingue français-anglais :

 

 

-  Les écoles anglophones et internationales - attention aux différents curriculum

Dans le milieu anglophone, il faut faire la distinction parmi les différents curricula proposés :

  • International Baccalaureate (IB)
  • National Curriculum of England (UK)
  • Système Américain

> Pour s'y retrouver dans le jargon de l'éducation, consulter l'article "Abécédaire de l'éducation en expatriation"

 

Des supports en langues existent :

Notez que dans un souci d’apporter une aide linguistique aux étudiants appartenant à une communauté étrangère, la plupart des écoles IB  - mais aussi certaines écoles UK ou US curriculum - offrent aux nouveaux élèves n’ayant pas un niveau d’anglais suffisant, un support « EAL » (English as Additional Language). Je confirme, c’est une aide bien précieuse lorsqu’on arrive à Dubaï avec des enfants qui ne parlent pas un mot d’anglais !

Les écoles internationales comme Raffles World Academy et Raffles International School (que nous avons personnellement choisies), proposent également des cours de français basés sur le CNED (Centre National Education à Distance).

Les cours sont dispensés par petits groupes, du niveau FS à Y13, afin de permettre un soutien personnalisé. Les cours de français langue maternelle sont intégrés à l’emploi du temps de l’élève.

Que rêver de plus ? Du support en anglais et du soutien en français, notre langue maternelle ! L’intégration de nos enfants s’y est très bien passée et rapidement.

 

Bon à savoir :

  • Beaucoup d’écoles n’offrent pas de cantine à midi : prévoyez un picnic ou “lunch box” comme on dit dans le milieu.
  • Dans votre budget : prévoyez
    • un montant pour les activités extra-scolaire : les journées scolaires commencent très tôt mais se terminent vers 15h... et il faut occuper les enfants. 
    • les coûts du bus scolaire.

 

 

La vie au quotidien

Violaine CmyCities Dubai

On profite surtout de la vie au soleil durant les week-ends (vendredi et samedi, pays musulman oblige) :  direction la plage pour bronzer ou le désert pour arpenter les dunes mais aussi faire du sport, s’amuser en famille ou se retrouver entres amis autour d’une piscine… l’hiver européen n’a pas sa place parmi nous !

 

Le coût de la vie

La vie à Dubai est très agréable car il y a une offre d’activités invraisemblable mais la vie reste très coûteuse comparé à la France (surtout les sorties et les activités).

Nous n’avons pas d’impôt sur le revenu mais depuis le 1er Janvier 2018, une TVA de 5% s’applique sur tous les produits et les services et fait grimper les tickets de magasins, les notes de restaurants ainsi que les activités.

Néanmoins, en faisant attention, on peut tout à fait vivre confortablement à Dubaï.

 

Faire ses courses

Plus de soucis pour faire vos courses : aujourd'hui, on trouve tout à Dubaï, y compris les produits français. Sans compter que tous les magasins sont ouverts tous les jours de la semaine et jusqu’à tard le soir (parfois même 24h/24h !). Beaucoup de petits magasins de quartier livrent aussi  à domicile, avec un service impeccable.

 

Bon à savoir :

  • L’alcool n’est pas en vente libre à Dubaï. Donc il ne s’agit pas de faire tous les rayons du supermarché local en quête d’une bouteille de votre vin préféré pour l’apéro car vous n’en trouverez pas !
    • soit, on s’en procure au Tax Free shop de l’aéroport
    • soit lorsqu’on est résident et moyennant une licence, nous avons la permission de se rendre dans des magasins spécialisés qui vendent toutes sortes d’alcool (MMI ou l’African Eastern).
  • Ne cherchez pas non plus de rayon porc - Dubaï est un pays musulman ! Toutefois, il existe des sections spécialisées dans les supermarchés. Il n’y a que le prix qui surprend, car l’alcool et le porc sont des denrées chères.

 

 

Les Aides Extérieures

Il est tout à fait habituel à Dubaï de se faire aider à la maison. On fait appel à une “maid”, aide ménagère...

- Les maids en “live-in” - elle sera sponsorisée par vous-même et vivra toute l’année à vos cotés dans une chambre extérieure, mais attenante à la maison. Au niveau du budget, il faut compter entre 3 000 et 4 000 AED/mois. Ce montant comprend son salaire, ses congés payés annuels, son assurance santé, les frais de visas et un aller-retour dans son pays d’origine lors de ses vacances.

- Pour une maid en “live-out” -  comptez entre 30 - 40 AED de l’heure.

Les services d’un jardinier sont aussi précieux alors que rien ne pousse sans consommer des litres d’eaux et qu’on raffole de pelouse verte pour les mois aux températures agréables. Il faut compter au minimum AED 200 pour le salaire d’un jardinier.

 

 

Se déplacer à Dubaï

Dubai Violaine CmCities dunes

Le plus pratique pour circuler à Dubaï reste la voiture.

Pour avoir le droit de conduire, il faudra transférer le permis français ou européen pour obtenir un permis local valable 2 ans. Une fois le nouveau permis en poche, vous pourrez acheter ou louer votre voiture.  

> Cliquez ici pour en savoir plus sur le permis de conduire à l'étranger

 

 

Bon à savoir :

  • Les accidents de la route restent élevés : préférez le modèle 4X4 à une petite citadine
  • Il y a aussi un système de métro et de bus assez développé
  • Les taxis circulent à tous les coins de rue (Uber a aussi fait sa place ici !). Très utile, surtout en soirées car ici,  zéro tolérance sur l’alcool ! Malgré de grandes distances, le coût du taxi reste tout à fait raisonnable : comptez en moyenne 80 - 100 AED/course.  

 

 

S'entourer : une communauté francophone forte

Dès mon arrivée à Dubaï, mon premier réflexe a été de rejoindre Dubaï Accueil, nouvellement appelé le French Social Club, une belle occasion de rencontrer d’autres expats, de participer aux activités de découvertes de la ville, de m’inscrire à des cours de photos ou de participer à une marche le long de la plage. C’est une vraie bouffée d’air entres les soucis et tracas de son emménagement et la peur de rester seule quand son mari file au travail et les enfants à l’école.

 

-  Une question, une inquiétude ou une recherche de bons plans ?

De multiples groupes Facebook existent et vous offrent une mine d’informations :

 

 

Sortir à Dubaï

Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ! Kids-friendly, Ladies only ou Adults only (car on y sert de l’alcool), les restaurants, les bars et les lounge bars sont omniprésents et de bon ton ! En terrasse, avec vue du x-ième étage, pour un pas de danse sur un ponton en bois en bord de mer... A Dubaï, tout est possible !

 

Bon à savoir

Les sorties ont un coût...

  • Pour une sortie au resto, il faut facilement prévoir un budget de AED 800 avec une bouteille de vin (pour une bouteille de vin, comptez au minimum AED 200).
  • Un verre dans un bar vous coûtera AED 60 le verre de vin et AED 50 pour une bière.

- Pour découvrir l'offre des restaurants et des bars branchés

 

Dubaï Verte

Alors qu’il y a quelques années, le recyclage des déchets n’était pas encore à la page, aujourd’hui, il y a une véritable conscience écologique qui voit le jour à Dubaï.

Plusieurs initiatives ont été mises en place pour sensibiliser les habitants de Dubaï à adopter des modes de vie plus sains, plus durables et plus verts : le seconde main, les paniers fruits et légumes bio et locaux, les 5R (Réduire, Recycler, Refuser, Réparer & Réutiliser…..), des campagnes de sensibilisation au zéro déchet et à la réduction de consommation de plastiques à usage unique, etc…

Bref, pour les adeptes d’une pratique de vie quotidienne en mode "consommation durable", cela devient aussi possible à Dubaï !

 

 

Vous l’aurez compris, vivre à Dubaï, c’est non seulement possible, limite facile, mais c’est aussi fascinant et si enrichissant. Il s’agit d’une nouvelle aventure en famille et moyennant de bons conseils, le partage de bons plans, le soutien de la communauté expat, et l’envie de découvrir un nouvel horizon, nous sommes de nombreuses familles à bien en profiter !

 

Violaine

 


Violaine-Cmycities-Dubai-Rond NL FXPBelge francophone, maman comblée de 3 enfants, Violaine habite à Dubaï depuis 5 ans et malgré les habitudes, cette mégalopole la fascine toujours autant. Abu Dhabi, berceau de la civilisation émirati se trouve à 1h de Dubaï et s'y rend aussi très régulièrement. Elle a également une passion pour sa voisine, le Sultanat d'Oman et toutes ses beautés. Correspondante Cmycities Middle East, elle partage ses coups de cœurs et petites adresses pour que votre voyage dans la région soit magique !

N'hésitez pas à la contacter de notre part 🙂
- Pour en savoir plus sur le réseau Cmycities

 

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Partir bien assuré aux EAU, une condition sine qua non au départ 

Et si Dubaï était la ville rêvée des expats ?

Checklist Dubaï : à savoir avant de partir en expatriation

Le French Social Club - historiquement Dubaï Accueil - pour prendre contact avec des expats

Incontournable Dubaï Madame : portrait de Laura Ramieri, directrice

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 07/12 – Réunion d’info « Job Booster Cocoon »

    décembre 7 @ 16 h 00 min - 17 h 00 min UTC+1
  2. 10/12 – Réunion de présentation des ateliers de parentalité

    décembre 10 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !