Connexion en tant que membre

Afrique Afrique du Sud Ma destination

AFRIQUE DU SUD : 7 CONSEILS POUR SE FONDRE DANS LE DÉCOR


Afrique du sud

Avec notre partenaire

LOGO CDV

 

 

 

Vibrer au son de la vuvuzela

Le pays tout entier vit au rythme du sport mais chaque catégorie sociale a sa préférence. Si le football est plus populaire dans les townships, les Blancs vibrent plutôt pour le cricket et le golf, héritage du Commonwealth oblige. Quant au rugby, longtemps connoté "sport de Blanc", il a réussi l’exploit de réunir Anglais et Afrikaners sur le même terrain en 1906 puis de rassembler Noirs et Blancs derrière l’équipe des Springboks en 1995. Le "one team, one country" de  Nelson Mandela, alors tout nouveau président d’Afrique du Sud, est encore aujourd’hui l’un des plus beaux symboles de réconciliation. Si vous êtes là au bon moment, assistez à un match à Johannesbourg dans l’un des plus grands stades du monde, le Soccer city, ou à Durban dans le très futuriste stade Moses Madhiba.

Compter jusqu’à sept

Les amateurs de safari-photo connaissent bien les Big Five, ces 5 animaux emblématiques de la savane africaine. Rappelons aux néophytes que ce sont le lion, le léopard, le buffle, l’éléphant et le rhinocéros. Depuis 2009, l’Afrique du Sud fait encore plus fort en y ajoutant officiellement la baleine et le requin blanc. À vous les Big Seven !

Se mettre au braii

Ici, c’est une véritable institution et toute la vie sociale s’organise autour. De quoi parle-t-on ? De barbecue ! Le braaï, terme afrikaan, fait chaque week-end et jour férié le régal des carnivores, toutes communautés confondues. Le moment est convivial et l’organisation immuable. Chacun se doit de ramener sa part de viande, salade ou boisson. Puis le braai master, forcément de sexe masculin et héros de la soirée, grille côtes de bœuf, steaks d’autruche et boerwors, des saucisses épicées, en débattant des derniers résultats des Bafana Bafana ou des Springboks. En prime, les barbecues participent au programme d’éradication des plantes envahissantes : on les brûle pour la bonne cause !

Ne pas prendre les animaux pour des peluches

Circuler dans les 18 parcs nationaux et les innombrables réserves privées demande de respecter certaines règles de bon sens. La première est certainement que, dans la brousse, c’est le lion qui est en haut de la chaine alimentaire, pas vous ! Les animaux, même les plus mignons, sont sauvages. Gardez vos distances et ne descendez pas de votre véhicule. Pour les observer au mieux, levez-vous aux aurores et dirigez-vous vers les points d’eau. Lorsqu'il fait chaud, reposez-vous à l’ombre et retournez les guetter avant que la nuit tombe.

Mâchonner du biltong

Ce sont des lamelles de viandes marinées, légèrement épicées et séchées que les Sud-Africains, petits et grands, grignotent à toute heure de la journée. La recette fut élaborée par les Boers, les descendants des colons néerlandais, pour survivre lors duGrand Trek de 1834, cette migration vers l’intérieur du pays qui scellera leur enracinement définitif sur la terre d’Afrique. Le résultat est un concentré de protéines, peu calorique mais hyper énergétique, qui se conserve facilement. Le snack idéal à glisser dans son sac à dos ! Vous en trouverez partout, dans les échoppes et au bord des routes. Rouge, c’est de l’antilope, brun du bœuf et noir de l’autruche.

Voyager en liberté

Contrairement aux parcs des autres pays africains, ceux d’Afrique du Sud peuvent s’envisager facilement en indépendant. Oubliez les minibus remplis de touristes et les programmes non modifiables. Et à vous l’aventure, sans guide, à bord de votre voiture de location. Suivez votre instinct et tentez de repérez par vous-même les animaux sauvages. Le face-à-face en sera d’autant plus excitant. Et si vous voulez maintenir l’adrénaline au plus haut, passez la nuit dans un camp de toile, au cœur de la savane, ou partez l’explorer à pied… mais avec un guide obligatoirement.

Célébrer le Jour de la Liberté en connaissance de cause

Le 27 avril 1994 se sont tenues les premières élections libres et multiraciales d’Afrique du Sud,  mettant fin à l’un des pires systèmes de ségrégation : l’Apartheid. Si la ségrégation est une réalité depuis quelques siècles déjà en Afrique du Sud, elle s’organise à grande échelle et se radicalise à partir de 1948. Tout un arsenal juridique, basé sur un découpage racial et ethnique de la population en 4 groupes (Blancs, Métis, Noirs et Asiatiques), légalise la ségrégation résidentielle, scolaire et sanitaire, interdit les mariages mixtes, déporte en masse la population noire dans de nouveaux États fantoches (les Bantoustans) et autorise une terrifiante répression. Après 46 ans "de crimes, de larmes et de sang", ce 27 avril entraînera l’élection à la présidence de Nelson Mandela, après 27 années d'emprisonnement à Robben Island, puis l’instauration, dans le calme, d’une vraie démocratie.

www.comptoir-afrique-du-sud.com

Femmexpat vous conseille de lire les points à connaitre avant de partir en Afrique du Sud

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !