Connexion en tant que membre

Ouganda

Vivre à Kampala, Ouganda


Kampala1Nous arrivons à Kampala après avoir connu des pays ouest africains francophones, et avons l’impression d’arriver à New York !! Gigantesque capitale. L’Ouganda, et Kampala sont extrêmement denses. La ville est surpeuplée : buildings, beaucoup (beaucoup beaucoup) de circulation, malls (centres commerciaux à l’américaine), une multitude de restaurants, d’entreprises, etc. etc.

L’influence anglosaxonne nous semble très forte : conduite à gauche, les enfants en uniformes de toutes les couleurs, beaucoup de football, un club de golf en plein centre-ville, églises anglicanes un peu partout avec des pasteurs américains qui viennent prêcher régulièrement (et très souvent à la télévision).Kampala2

La ville semble d’emblée extrêmement moderne. Il est difficile de présenter de manière complète tous les quartiers de Kampala, tant elle est grande : à l’origine les 7 collines (hills), très vite la ville s’est étendue et de nouvelles collines se sont ajoutées aux 7 historiques. Pour notre part, nous habitions dans le quartier de Bukoto. Quelques quartiers sont connotés « expatriés », mais la ville est si grande et hétérogène, et que les quartiers habités par des expatriés sont nombreux et variés.

 

Kampala3Il existe à Kampala une classe moyenne largement plus développée que dans les pays du Sahel. La mixité entre Ougandais et expatriés est ainsi plus flagrante. On peut payer beaucoup de choses en dollars (surtout les grosses dépenses), c’est en tout cas une monnaie de référence ici.

 

En quelques mois, nous n’avons toujours pas vraiment une vue d’ensemble de Kampala !

Mais il faut dire que l’ensemble du pays est agréable à visiter : Entebbe, au bord du lac Victoria (mais il vaut mieux ne pas s’y baigner, si l’on veut éviter la bilharziose), de nombres grands parc naturels, le point Équateur, les visite des gorilles, etc. etc. L’Ouganda est un magnifique pays

 

Pour les enfants, l’école / collège / lycée français est intéressant, et il y a surtout de nombreuses écoles / crèches / jardins d’enfants internationaux, dont certains sur le modèle anglais, ou Montessori, très réputés !Kampala4

 

La ville assez chère si l’on succombe à toutes les tentations disponibles : car l’on trouvera de tout sur place (le tout faisant référence à l’Angleterre plus qu’à la France !).

Pour le réseau des expatriés : un groupe facebook intéressant Kampala Expats 2.0 ; une association des expatriés français (pour la contacter : affrouganda@gmail.com), qui organise entre autres une soirée mensuelle pour les français. Quelques hôtels avec des jardins sympas pour les enfants : nous aimions particulièrement le Kabira Country club sur Kira Road (avec piscine aussi) ou chez Prunes sur Wampewo Avenue. Sur place aussi : l'Alliance française de Kampala. 

Kampala5En revanche, les embouteillages sont très présents et compliquent les déplacements. Rapidement, après les premières semaines d’installation, les expatriés partent voyager dans le pays les week-ends.

En 6 mois, nous sommes loin d’avoir découvert et profité de tous les trésors de Kampala !

Par Anne.

  

PS: pour celles qui ont des enfants : Ecole française de Kampala

 

 

FemmExpat vous conseille de lire : 

Ouganda, à savoir avant de partir

 


Commentaire

Poster un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !