Connexion en tant que membre

Afrique Ma destination Zambie

Vivre à Lusaka en Zambie


Anne-Sophie-Zambie-LusakaAnne-Sophie, multi-expat française de 36 ans vit et travaille depuis 2017 à Lusaka, capitale de la Zambie. Vous connaissez ? 
 
Entre deux journées de dur labeur, Anne-Sophie nous partage ses impressions sur ce pays anglophone enclavé en Afrique Australe situé aux frontières de la RDC, de la Tanzanie, du Malawi, du Mozambique, du Zimbabwe, du Botswana, de la Namibie et de l’Angola . 
 
 
 
 

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Plutôt positives. De prime abord, les Zambiens sont chaleureux, aimables, on ne se sent pas victime de racisme ou d’hostilité en raison de sa nationalité ou de sa couleur, comme ça peut être le cas dans d’autres pays africains. On se fond facilement dans la population.
 
L’intégration à la communauté expatriée a été longue et un peu laborieuse. Les différentes communautés expatriées ne se mélangent malheureusement pas trop quoique très présentes pour certaines (sud africaine notamment). Elles ne sont pas visibles dans les lieux de sortie habituels que sont les restaurants et les bars.
 
J’ai d’abord rencontré des personnes via le Hash*, auquel je n’ai participé qu’à quelques occasions au début de mon séjour, mes horaires et ma charge de travail ne me permettant pas d’être assidue. Le véritable déclic avec la communauté française (petite – environ 200 personnes sur l’ensemble du territoire zambien) a eu lieu lors de la coupe de monde de foot, soit quasiment un an après mon arrivée ! 
 
* Hash House Harrier ou HHH ou H3 ou Hashing ou Hash est un jeu d'équipe associant course à pied, rigolade et dérision... C'est une manière originale de découvrir les paysages d'une région, tout en faisant un peu de sport. Il existe de nombreuses communautés ou association d'adeptes de ce jeu dans le monde entier, appelées Hash. Des rassemblements régionaux voire internationaux sont périodiquement organisés par ces associations ou leurs fédérations.
 
 
Montage-ZambieCopyright-Anne-Sophie-Prades-2019
 

Qu’est-ce qui t’a le plus surpris  ? 

La conduite à gauche ! Il faut quelques semaines pour s’y accoutumer et arrêter d’enclencher les essuie-glaces au lieu des clignotants…
 
 

Comment se rythme la journée dans le pays ? 

Par de gros embouteillages aux heures de pointe (vers 7h30, 13h et 17h) en semaine, et une présence massive des Zambiens à la messe dominicale. Il y a également pas mal de mosquées à Lusaka, donc le muezzin y est audible un peu partout à travers la ville et contribue à rythmer la journée.
 
Néanmoins, malgré ce trafic, la ville reste à taille humaine et on est à peu près partout en 15-20 min en voiture.
 
 

 
 

De bons conseils pour des sorties et des activités ? 

Le côté sympa de Lusaka, ce sont ses restos, que ce soit pour un déjeuner rapide ou un dîner dans une steakhouse, l’offre est assez diversifiée et de plutôt bonne qualité. Parc contre, il y a peu de bars et aucun pub (un comble !), pas d’hôtel proposant de brunch dominical non plus (encore un comble pour un pays anglophone !).
 
L’impression prédominante à Lusaka est qu’ « il n’y a rien à y faire ». Mais en réalité, il y a pas mal de clubs sportifs (polo, cricket, golfs – ancienne colonie anglaise oblige) et quelques salles de gym. Pas mal de Français ont un VTT et vont en faire dans le bush à l’extérieur de la ville (ophiophobes s’abstenir). 
 
Les Zambiens adorent les Malls – il y en a absolument partout, parfois à 150 m l’un de l’autre ! On y trouve à peu près les mêmes enseignes (sud africaines) dans chacun. L’offre en termes de shopping et courses demeurant donc somme toute assez restreinte.
 
Comme dans beaucoup de pays africains, l’offre culturelle est, malheureusement, inexistante. Il y a bien deux cinémas (dans des Malls), mais qui ne diffusent que des blockbusters américains.
 
Mais tout cela est bien sûr une question de goûts…
 
 
 
 

Des incontournables à recommander ? 

Le « must » est sans conteste Victoria Falls, les Chutes Victoria à Livingstone. Mais le pays dispose aussi de plusieurs « games » (parcs nationaux) à ne pas manquer :  Lower Zambezi, South Luangwa, etc.
 

 

Des conseils pour la logistique ?

Transports

Armez-vous de patience car les connexions aériennes sont un enfer ! Il me faut 3 vols et plus de 20h pour rentrer chez moi, à Strasbourg.
 
Il n’y a aucun vol direct pour l’Europe. L’offre est large mais je dois donc soit passer par Dubaï (Emirates), Addis-Abeba (Ethiopian Airlines), Nairobi (Kenyan Airways) ou Joburg (South African Airways) pour obtenir une connexion. Turkish Airlines vient également de lancer deux vols par semaine pour Istanbul.
 
Par contre, il y a pas mal de possibilités de voyage sur place : Proflight dessert les principales villes du pays et il est possible de rallier les différents games avec de petits avions privés.
 

La santé

Il y a pas mal de cliniques privées (médecins indiens souvent), où tu paies (cher) avant d’accéder au moindre soin. Le niveau est néanmoins correct pour les affections bénignes du quotidien.
 
 

Les formalités d’entrée en Zambie

Il faut compter 50$ à l’arrivée pour un visa de 30 jours.
 

Nourriture

En terme de nourriture, les fruits et légumes frais importés d’Afrique du Sud sont beaux mais n’ont pas toujours beaucoup de goût. Ils sont a priori lourdement traités (le bio n’existe pas en Zambie). 
 
Par contre, la viande issue de la production locale est excellente (leurs steaks n’ont rien à envier à ceux d’Argentine ou d’Afrique du Sud) et très abordable ! 
 
Même si on trouve de tout, des choses manquent affreusement à la Française que je suis, à commencer par le fromage…
 

Achats divers

On trouve de tout dans les Malls. Notamment un iStore. Encore une fois, c’est une question de goût mais personnellement je trouve par exemple que les vêtements sont plutôt chers et pas toujours d’excellente qualité. Mais ça dépanne.
 
Vivre a Lusaka Zambie

Quels sont les indispensables à prévoir dans sa valise ? 

A titre personnel, j’emporte des fringues, des crèmes de soin et des cosmétiques mais aussi et surtout des livres et du fromage ! Mais je ne suis peut-être pas totalement objective… 😉 
 
Rien de vraiment indispensable en fait, à part peut-être des médicaments spécifiques. En cherchant bien, je pense qu’on peut arriver à trouver un peu de tout, mais en y mettant le prix.
 
 

Un conseil pour les nouvelles arrivantes ? 

Si elles suivent leur conjoint et qu’elles désirent travailler, qu’elles s’arment de patience, l’obtention du permis de travail n’étant visiblement pas chose aisée.
 
 
 
 

Quelques liens utiles :

 
 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !