Connexion en tant que membre

Canada Voyages

EST CANADIEN : 8 conseils pour se fondre dans le décor


Canada Flag

 

Avec notre partenaire

LOGO CDV

 

 

 

 

 

Ou comment, grâce à nous, ne pas passer pour un touriste dans l’Est Canadien.

 SACHEZ QUI GOUVERNE !

Le Canada est l’un des seize pays du Commonwealth avec ses dix provinces souveraines dans plusieurs domaines et trois territoires. C’est une monarchie constitutionnelle dotée d’un parlement à deux chambres. La Grande-Bretagne a donc toujours droit de regard sur les lois votées en Canada et Élisabeth II en est officiellement la reine et le chef de l’Etat. Mais ne vous avisez pas de l’évoquer aux Canadiens qui détestent être rappelés à leur condition de sujets de sa Majesté. Ce qui les agace  tout autant, c’est d’être assimilés à leurs voisins américains qu’ils jugent souvent bien encombrants.

CULTIVEZ VOTRE BILINGUISME

Le Canada possède deux langues officielles, le français et l’anglais, le chinois est aujourd’hui devenu la troisième langue du pays. Si dans les provinces de l’Est on parle la langue de Shakespeare, le Québec est la seule province francophone. Un tiers de la population du Nouveau Brunswick parle français et le français progresse en Ontario, du fait des immigrants québécois. Cela dit, bien que le québécois soit proche du français et soit même parfois novateur, créant des mots francophones, il est très imprégné d’influences anglo-américaines, francisant des mots anglais en les conservant tels quels, en les adaptant ou en les déformant assez souvent de manière cocasse, à l’écriture ou à la prononciation.

 

ADOPTEZ LA TECHNIQUE DE L’OIGNON

Ici, l’amplitude thermique est à son comble, on passe vite de -20°C en extérieur à +20°C degrés en intérieur !  L’astuce pour ne pas rester congelé sur place est de superposer plusieurs couches de vêtements, plutôt que d’avoir un seul gros manteau. Il faut donc apprendre à jouer avec vos différentes couches de vêtements pour vous adapter à l’environnement.Mais on fabrique aussi maintenant des doudounes et polaires faciles à dézipper, bien pratiques et qui évitent les excédents de bagages… Notez que pour les expéditions sur la banquise pour aller voir les bébés phoques, on vous équipe sur place de combinaisons de survie.

 

REVISEZ LE LEXIQUE ALIMENTAIRE

Au Québec, le déjeuner est notre petit-déjeuner, le dîner est notre déjeuner et le souper est notre dîner, comme autrefois en France.Ne vous étonnez pas si on propose une liqueur à vos enfants : ici, la liqueur est un soda (dont les lights sont diète au Québec..). Si on demande de la limonade, on aura un citron pressé… Le breuvage est en France n’importe quelle boisson alors qu’ici la boisson, c’est de l’alcool.L’œuf miroir est notre œuf au plat, le pain doré est notre pain perdu…Les glaces s’achètent au bar-laitier et les timbres à la pharmacie.Les pâtisseries sont des traiteurs, les épiceries sont nos supermarchés et les magasins qui ne vendent pas d’alimentation sont des magasins à rayons. Si vous prenez une beigne dans l’un des nombreux cafés de Montréal ou Québec, c’est un beignet.

ADAPTEZ VOTRE CONDUITE AU VOLANT

Au Québec, on chauffe son char à droite, les vitesses et les distances sont indiquées en kilomètres mais certains panneaux de signalisation sont différents des nôtres. Au Québec, un carrefour est une jonction. En ce qui concerne les feux tricolores, au Québec, on dit qu’on s’arrête à la rouge et qu’on démarre à la verte. Le feu que vous devez regarder est face à vous mais en général de l'autre côté du carrefour. Tout le vocabulaire automobile québécois est bourré d’anglais et d’anglicismes, par exemple, les "brakes" sont les freins sauf le frein à main qui reste le "brake à bras". Regardez bien dans le rétro quand vous enclenchez la "renverse" ou "le reculons", la marche arrière et soyez vigilants de nuit dès lors que vous croisez des panneaux indiquant le passage d’orignaux ou autres caribous redoutables lorsqu’ils rencontrent une calandre ou un pare-brise, heureusement les sacs gonflables (les airbags !) sont efficaces !

ASSISTEZ A UN MATCH DE HOCKEY

Si vous séjournez au Canada entre octobre et avril, ne manquez pas d’assister à un match de hockey. Ce sport national soulève l’enthousiasme général et le spectacle se déroule autant dans les tribunes que sur la glace. Que ce soit un match de la Ligue Nationale qui englobe clubs canadiens et américains professionnels ou une rencontre locale, vous passerez un agréable moment dans une ambiance passionnée et ce, même si vous ne connaissez rien aux règles, à l’inverse d’un vrai Cannuck chez qui le hockey fait partie de l’identité culturelle. C’est ce qui explique qu’au Québec, on est plus enclin à accrocher les patins qu’à jeter l’éponge. Au fait le petit nom du palet, ou rondelle, est une puck. Prononcez poque au Québec où niaiser avec la puck est le comble de l’hésitation.

 

N’OUBLIEZ PAS VOTRE ANTI-MOUSTIQUE !   

Les moustiques, les "maringouins" québécois et les "black flies", d’agressives petites mouches noires apparaissant massivement en mai jusqu’à fin juin. Protégez-vous à l’aide d’un répulsif et évitez les parfums et les vêtements de couleur foncée. Si vous campez, notamment dans le nord, en forêt ou au bord de l’eau, emportez avec vous une moustiquaire.

 

FAITES LA FÊTE DANS UNE CABANE A SUCRE 

Tapez du pied au rythme des gigues endiablées des violonistes acadiens et découvrez l’autre usage des petites cuillères. Lors du set carré quand le chef des violoneux s’écrira "Swing la bacaisse dans le fond de la boîte à bois" ne soyez pas surpris, ça veut dire à peu près "fais danser la grosse jusqu’au fond de la cabane".

SYSTÈME MÉTRIQUE, TEMPÉRATURES ET DISTANCES…

Au Québec, on est passé du système de l’Ancien Régime français au système royal anglais puis au système impérial britannique avant que le gouvernement canadien ne rende le système métrique officiel et obligatoire dans les années 1970. Mais les habitudes ont la vie dure, d’autant que le voisin américain en est toujours au système britannique. Ajoutez-y des données générationnelles ou le gap ville-campagne et vous aurez les raisons pour lesquelles les deux systèmes cohabitent, les Canadiens utilisant les anciennes mesures dans certains cas mais pas de manière uniforme. Les règles des écoliers ont encore souvent une double graduation avec un côté en centimètres et l'autre en pouces. Le Québec est lui plus réceptif au système métrique. Dans la vie courante, on exprime sa taille en pieds et pouces qu’en centimètres ou son poids en livres même si les données métriques sont présentes sur les documents officiels. Livres, gallons, pintes sont encore très utilisés. On utilise souvent les degrés Celsius pour la température de l'air mais les Fahrenheit pour celle de l’eau. Pour les distances, même si les kilomètres supplantent les miles, on parle encore souvent en pieds pour les petites distances ou les objets, en pieds carrés pour les superficies.

www.comptoir-canada.com

Femmexpat vous conseille de lire :

CANADA : à connaître avant de partir

Ma fille part à l’université au Canada, je reste à Kansas City

Etudier au Canada

Vivre à Calgary au Canada


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !