Connexion en tant que membre

Canada Ma destination Montréal

Vivre à Montréal dans la belle province du Québec


Le Québec surnommé la "Belle Province" attire des milliers d’immigrants chaque année. Montréal est la grande métropole, la grande la ville où tout se passe, mais je rappelle que la ville de Québec est la Capitale de la province. Ces 2 villes sont dotées d’une grande chaleur humaine et d’une merveilleuse qualité de vie avec une si belle nature à proximité. Amateurs de balades, de découvertes et de sports bienvenus ! Les citadins trouveront aussi leur compte à Montréal, la vie culturelle y est très développée et créative.

montréal

Les repères culturels
Montréal une ville francophone mais elle reste une ville Canadienne ! Une erreur des français est de croire qu’en arrivant ici, tout va être comme en France.
Mais migrer ou venir pour quelques années à Montréal est une véritable expatriation et une véritable immersion dans la culture nord-américaine. Il ne faut pas s’attendre à retrouver ses habitudes françaises : on n’invite pas chez soi, on va au restaurant ; le restaurant n’est pas une mignonne auberge dans le centre-ville, mais un immense restaurant sur la voie de service de l’autoroute ; on finit de travailler vers 17h30 ; on ne dîne pas à 19h30, on soupe à 18h00. Il n’y a que sur la route que l’on se sente un peu en Europe, c’est pire que sur le périphérique parisien...
Montréal offre de nombreux spectacles. On se renseigne sur les possibilités dans la presse (Voir, Ici) disponibles partout.

Dans l’est de la ville soit à l’Est de la rue St-laurent, tout se fera en français...par contre en allant vers l’ouest l’anglais sera de plus en plus pratiqué ! Seul dans la région des Cantons de l’Est, bastion anglophone depuis longtemps, l’anglais est encore courant.

 

Le climat

Avec ses plaisirs et ses contraintes !
Aimer Montréal, aimer le Québec c’est aimer les activités d’hiver...les espaces blancs, la lumière dans les parcs et les jardins, la griserie des descentes en luge et ski, faire ses débuts en patins, les arbres couverts de glace sont autant de plaisir pour l’œil que pour le sportif ! Un petit bémol : s’équiper pour braver le froid et pour pratiquer nos sports favoris à un coût élevé ! L’hiver est long, il commence courant décembre pour ne finir que mi-avril...
Le printemps est pratiquement inexistant et toute la flore éclot en quelques semaines pour laisser rapidement la place à l’été !
L’été, la chaleur et les longues journées sont le meilleur incitatif pour les barbecues, les pique-niques dans les parcs ou au bord du fleuve et pour le sport ! La voile est très prisée dans le West-island sur le St-Laurent... Montréal est une île, presque plate, la pratique du vélo est donc un régal. Depuis peu, Montréal s’est dotée de bixi de mai à mi-décembre !!!
L’automne, somptueux grâce à ses magnifiques couleurs vous offrira les plus belles balades et les derniers rayons chauds !

 

 

Les quartiers de Montréal
Les amateurs de vie urbaine chercheront à se loger au centre-ville et dans le Vieux-Montréal où ils trouveront des appartements (condos) dans des unités de taille et de confort variés, sur le Plateau Mt-Royal les appartements sont dans des duplex ou triplex (unité de 2 ou 3 logements).
Les nouveaux arrivants qui recherchent une vie de quartier se logeront souvent dans des maisons unifamiliales, mitoyennes (semi-détachées) comme en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord. Proche des 2 lycées français, on trouve les quartiers de Notre-Dame-de-Grâce (dire NDG à l’anglaise !), Hampstead, Côte-des-Neiges et Westmount qui sont autour de Marie-de-France ; Stanislas se trouve à Outremont, proche aussi de Rosemont.
Deux autres quartiers, un peu plus éloignés des lycées, sont aussi à mentionner : Montréal-Ouest (vos enfants sont assurés d’apprendre l’anglais en participant aux activités para-scolaires et en jouant dans la rue !) et Ville Mt-Royal (TMR svp encore à dire en anglais !)
Tous ces quartiers sont très agréables, proches des lycées français mais bien sûr aussi des bonnes écoles locales publiques ou privées.
Pour ceux qui veulent profiter de la belle vie de banlieue et de l’attrait du fleuve St Laurent, il ne faut pas hésiter à s’installer dans le West-Island ou Rive-Sud : ces municipalités offrent une vie fort agréable à tous leurs citoyens, le choix se fera selon le lieu de travail, le système scolaire choisi et la proximité de l’aéroport pour d’autres.

 

Le logement
La majorité des immigrants optent pour la location, oui vous serez surpris, une location dans les quartiers mentionnés est chère, voire très chère si vous êtes exigeants. Dans les prix que vous trouverez sur internet les peintures seront refaites après chaque occupant, l’électroménager est inclus le plus souvent et le déneigement pris en charge par le propriétaire s’il s’agit d’une maison. Le garage est un plus, mais un stationnement extérieur est déjà un grand avantage...par contre se garer dans la rue en hiver est compliqué : risque d’enlèvement de la voiture par la ville lors des périodes de déneigement... Mieux vaut démarrer une location le 1er juillet, date "fétiche" de tous les déménagements...le choix est nettement plus vaste que pour les autres mois. Les baux sont en général d’un an. Aucun dépôt n’est demandé sauf pour les meublés. La Régie du Logement contrôle tout et défend parfaitement le droit des locataires. Les meublés sont surtout pour les petites unités. La location étant très chère et difficile, beaucoup songent à investir en achetant une propriété. Cela reste certes un choix judicieux mais il faut savoir que les prix à Montréal ont bien augmenté ces dernières années et que les taxes foncières sont élevées. Pour un séjour dépassant les 3 ans, cela semble intéressant et le nombre de maisons sur le marché de la vente est nettement supérieur à celui de la location.

 

L’installation, la décoration
Inutile d’apporter le petit électroménager qui ne fonctionne qu’avec des transformateurs (le voltage étant du 110). Par contre, pour les luminaires, il est facile de changer la prise (éviter néanmoins de déménager vos ampoules de lampes). Les amateurs de couture peuvent penser à apporter des tissus pour les rideaux, le choix étant assez limité ici. L’incontournable IKEA a plusieurs magasins en banlieue, et peu de magasins de déco américains ont établi boutique au Québec...dommage...mais le choix est vaste et il est facile d’aménager une maison avec les ressources montréalaises. Certains quartiers regorgent de boutiques de déco et d’antiquaires. Pour vite démarrer son installation, se faire aider quelques heures par une décoratrice (certaines décoratrices de la communauté française offrent ce service express aux nouvelles !) pour dénicher les bonnes boutiques peut-être un bon atout.

 

Les activités
Que faire à Montréal quand on ne travaille pas ou en fin de semaine ? Se donner à fond dans le sport est facile à Montréal, les activités en hiver sont multiples (ski de fond, raquettes, patin, etc.) magnifiques et si tonifiantes.
Outre le bénévolat pour des activités françaises (lycées, chambre de commerce française et Montréal-accueil entre autres), je conseille fortement d’opter aussi pour des associations locales (musées, hôpitaux, centres communautaires) qui sont toujours à la recherche d’âmes généreuses, ceci est un bon moyen de rencontrer des Montréalais et de mieux faire connaissance avec le pays.

 

Le coût de la vie
En résumé, je tiens à vous dire qu’il est erroné de penser que la vie est moins chère au Québec qu’en France :

-Côté alimentation, il est facile de trouver les bons produits que nous aimons mais contrairement à ce qui se dit, bien se nourrir n’est pas donné. Tout est disponible, surtout dans les marchés couverts et quelques bonnes boutiques spécialisées. Le vin est très onéreux, si cela est possible mieux vaut en apporter dans le déménagement et payer les taxes ! L’aspect multiculturel de Montréal facilite l’achat de denrées du monde entier ainsi que la variété des restaurants...Petit détail amusant, certains restaurants proposent d’apporter son vin ce qui réduit considérablement la facture de la soirée. Montréal est la ville d’Amérique du Nord qui a le plus de restaurant par habitant !

-Pour les loisirs, pas de voyage low-cost et les magnifiques activités de plein air en hiver ont leurs plaisirs (la beauté de la nature) et leurs contraintes (acheter l’équipement !).

En revanche,

-L’électricité étant très abordable (même subventionnée) son utilisation est recommandée pour le chauffage et l’eau chaude ;

-L’essence coûte environ de 1.00 $/litre ; Tous les électroménagers sont de taille double comparé aux modèles européens, leur prix est de 30 à 50% de moins pour une qualité moyenne. Le haut de gamme maintenant disponible atteint les prix européens.

 

La qualité de la vie et la réalité culturelle

Sur le plan de la qualité de vie, le Canada, et par conséquence le Québec, reste parmi les premiers au monde. Je confirme que le Québec reste un pays très agréable, les Québécois sont calmes, posés et d’une grande confiance. Nous les qualifions souvent d’Anglophones qui parlent français ! Guère surprenant puisqu’ils sont mi-latins, mi-anglos ce qui leur octroie une grande originalité de ce côté de l’Atlantique et ce qui confère à Montréal son aspect unique.
Un combat permanent... Afin de protéger le français dans ce grand continent à majorité anglophone ! Les couleurs de notre langue au Québec agrémenteront vos conversations entre amis et enrichiront votre langage...gardez vos commentaires pour vous, les Québécois sont fatigués de se faire dire depuis des décennies comment s’exprimer...

Le français est autant la langue du Québec que de la France !

Femmexpat vous conseille de lire :

Trouver du travail à Montréal

Le système éducatif au Québec


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !