Connexion en tant que membre

Amérique du nord Calif. Etats-Unis Ma destination

SAN DIEGO CALIFORNIE LA VILLE DES SPORTS ET DES LOISIRS


Sous le soleil... exactement. Située au sud-ouest des Etats-Unis en Californie, San Diego n’a plus à faire sa réputation pour sa dolce vita. Alors être expatriée à San Diego c’est un must !

san_diego

"Sea, surf and sun"
Ces trois noms pourraient résumer à merveille la vie à San Diego. Avec ses plages grandioses, ses multiples attractions touristiques et ses facilités sportives, la ville californienne la plus méridionale fait figure de petit paradis par rapport aux classiques agglomérations américaines. Rien à voir avec New York, Chicago ou même Los Angeles (qui n’est pourtant distante que de 119 miles, soit 200 km), San Diego, familiale et sportive, a su se faire aimer par la douceur de vivre qui en émane. Située entre le désert Anza-Borrego, le Mexique et l’océan Pacifique, San Diego a profité, au fil des années, d’un espace conséquent pour s’étendre. La ville et son agglomération comptent aujourd’hui 2.5 millions d’habitants. Plusieurs philosophies de vie s’y opposent : les "citadins", qui n’ont à se mettre sous la dent qu’un "petit" Downtown, peu intéressant et envahi dès la nuit tombée, par les sans logis, les "résidentiels", installés sur la côte pacifique jusqu’à Carlsbad et Oceanside (40 miles de Downtown SD) et les "suburbians" (péjorativement dénommés banlieusards en France), qui, eux, ont choisi de vivre aux portes du désert ou à proximité des grands axes routiers, dans des lotissements qui n’en finissent plus de se construire.

Chaud, mais pas trop...
Côte climat... c’est la Californie ! Mais, grâce à sa proximité directe avec l’océan et sa configuration relativement plane, le site de San Diego jouit d’une température idéale en toute saison. Climat sec, vent marin rafraîchissant, peu de pluie : autant d’ingrédients qui permettent d’organiser des pique-niques tout au long de l’année.

En hiver, les températures fraîchissent pour atteindre une moyenne de 60 Degrés Farenheit (16 Degrés C), avec des minima pouvant descendre à 50 Deg F (10 Deg C)... On a même eu un 32 Deg F cet hiver (0 Deg C) avec du gel sur les voitures !

En été, les grandes chaleurs ne sont cependant pas de mise (sauf en septembre, mois le plus chaud de l’année). On peut espérer une moyenne de 80 Deg F (26 Deg C) de mars à novembre. Mais, plus on se rapproche du désert (vers l’est de San Diego), plus les températures grimpent, pouvant facilement atteindre, début septembre, 105 Deg F (plus de 40 Deg C).

L’océan, quant à lui, est, disons-le honnêtement, est très froid ! Imaginez-vous en train de vous baigner en Bretagne, pendant les grandes vacances, vous ne serez guère éloignés de la vérité... Vous verrez d’ailleurs souvent les surfeurs revêtus de combinaisons, même au plus fort de la saison. On est en effet bien loin des spots hawaiens !

Une vie cool... mais qui coûte des sous !
Eh oui, la vie courante et le logement sont très chers à San Diego. Pour comparaison, sachez que San Diego a été estimée comme la 3e ville la plus chère des USA après NY et Boston. Les loyers sont souvent exorbitants en proche agglomération, surtout dans les quartiers chics, qui sont situés au nord de la ville. Vu par exemple : 1500 dollars pour un appartement 3 pièces de 100 m2 même pas près de la mer (Mission Valley) ! Ces prix sont en général dûs à la présence d’une (ou de plusieurs) piscine(s) et de complexes sportifs (on est en Californie, ne l’oublions pas) dans les résidences. Les familles choisissent donc de s’éloigner du littoral en partant vers l’est, plus près du désert (Poway, Santee...). Elles peuvent alors trouver des maisons vraiment sympas avec jardin et (pourquoi pas ?) piscine privative... Vu par exemple : une maison de 250 m2 pour 2000 dollars par mois. Pour l’achat, même constatation, les maisons les moins chères sont les plus loin de la ville... Seul inconvénient : il faut pouvoir assumer les trajets en voiture (la 2e maison des américains !). Les lotissements (appelés communities) fermés ou non, y poussent comme des champignons.

Trois précisions pour l’achat :

Un "credit history" d’un an vous sera demandé pour tout emprunt nécessaire à l’achat d’une maison (à moins que vous ayez les moyens d’acheter comptant...). Il vous faudra en effet prouver que, pendant un an, vous avez déjà acheté à crédit, aux USA, tout et n’importe quoi (voiture, meubles...) ou que vous possédez une carte de crédit depuis un an.

Une fois l’achat possible (souvent au bout d’un an de présence aux USA, donc), les lois de l’Etat vous permettent de déduire vos intérêts de vos impôts (non négligeable).

Enfin, comme une bonne nouvelle (voir ci-dessus) ne vient jamais sans son contraire dans ce beau pays, une taxe d’habitation vous est imposée chaque année sur votre propriété... Rien d’extraordinaire ? Sauf que la taxe en question correspond à 1 % de la valeur de votre maison (2000 dollars pour une maison de 200 000 dollars par exemple).

French welcome in San Diego
Vivre à la française à San Diego ? Sans aucun problème ! La communauté francophone est très active, même si aucune institution n’est vraiment présente dans la ville (exceptée l’Alliance Française). Côté enseignement, il existe une seule école franco-américaine à San Diego. Reconnue par l’Etat Français, elle ne reçoit pourtant aucune subvention, d’où un coût de scolarité assez exorbitant (à partir de 6000 dollars pour l’année, mais des demandes de bourse sont possibles pour les enfants de plus de 4 ans). Elle professe un enseignement bilingue de la maternelle à la fin du collège. Pour les classes supérieures (lycée), il vous faudra voir sur Los Angeles. En ce qui concerne la vie quotidienne, on trouve de tout à San Diego, donc pas de panique, vos habitudes alimentaires n’en seront pas complètement chamboulées ! Du pain frais "french recipe" dans les supermarchés, des croissants et gâteaux fabriqués dans les boulangeries françaises, des coiffeurs de Paris, quelques pédiatres parlant français... ou même un (bon) couscous livré à votre porte... tout ça est possible à qui sait trouver les bons filons (merci la communauté d’expats !).

La ville-loisir
On l’a dit, San Diego, c’est le paradis pour les touristes, les familles et les sportifs...

Dans le désordre, à ne rater sous aucun prétexte :

Sea World, THE parc d’attraction de la mer. Des dauphins, des orques épaulards, des otaries, tout un petit monde aquatique qui se donne en spectacle rien que pour vos yeux. Les enfants en redemandent (maman, on peut ramener un dauphin à la maison ?). De magnifiques aquariums et un bassin à requins "ambiance dents de la mer".

Le zoo de San Diego, le plus célèbre de la planète, à en croire la pub. A voir : les pandas (prêtés par la Chine, le papa et la maman ont eu un bébé sur le sol américain... devinette : à qui appartient le bébé ?), les tigres (bébés nés il y a un an au zoo), le childrens zoo, avec activités pour petits à la clef... on s’y balade comme dans un grand parc, frais et luxuriant durant l’été.

Le Gaslamp, quartier typique du Downtown San Diego. Des immeubles des deux derniers siècles rénovés, des petits restaurants sympas, chics, mais chers, des boutiques de déco branchées, des galeries d’art... Petit, vite fait, mais toujours sympa pour l’ambiance.

Pendant qu’on est à Downtown, descendre jusqu’à Seaport Village.Très très touristique, mais une belle vue sur la base navale de San Diego (gros porte-avions) et petit tour possible en vélo-taxi.

La presqu’île de Coronado. En empruntant le pont (payant sauf si vous êtes plus de 2 dans la voiture), on a déjà le vertige... Une fois l’île traversée, on arrive, tout à fait à l’ouest, sur la plage de Coronado. Une lumière épatante pour des photos superbes. En retraversant l’île vers l’est, on a un beau point de vue sur San Diego.

Enfin, comme on n’est qu’à 25 km du Mexique, on peut tenter la traversée de la frontière jusqu’à Tijuana. Super touristique, mais les boutiques vendent des souvenirs "made in mexico" beaucoup moins onéreux qu’à San Diego... Si on ne se sent pas l’âme d’un aventurier, le Bazar del Mundo, situé dans le Old Town de San Diego, donne un bon aperçu de l’ambiance festive chez nos amis latins !

 

Femmexpat vous conseille de lire :

SAN FRANCISCO BAY AREA : VILLE ACCUEILLANTE

SAN FRANCISCO : VIVRE IN THE BAY AREA

VIVRE A PHOENIX ARIZONA

Vivre à Columbus, Indiana

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !