Connexion en tant que membre

Etats-Unis Ma destination Tex.

Vivre à Austin, Texas


austinCamille  PR est arrivée en famille à Austin en août dernier et nous dit tout sur sa nouvelle vie là-bas. Une mine d'informations précieuses.

Oublions le Cowboy du Lone Star State.

Stetson et santiags ne sont de sorties que le week-end, lors d’évènements typiques, comme les Rodéos. Là, les Texans retrouvent leurs racines et s’affichent fièrement. Le vêtement quotidien, comme partout ailleurs, c’est le jean - T-shirt.La particularité vestimentaire d’Austin, nous l’avons découverte un samedi après-midi en nous promenant autour de l’université UT. Une marée humaine couleur fauve : la tenue impérative pour se rendre au match de Football américain des élèves de UT qui font leur fierté : Les Texas Longhorn et leur cri de guerre « Hook’em Horns ! ». Impossible de vivre à Austin sans avoir au moins une fois assisté à un match, ce serait manquer de respect. Le longhorn est une race de vache texane aux longues cornes.

vache

Oublions aussi Jolly Jumper

Parcourant des terres arides jonchées de cactus. Austin est très vert, entouré de plaines et collines. La verdure apporte la fraicheur pendant les étés caniculaires. Les vues sur le lac qui traverse Austin depuis les collines sont superbes et les couchers de soleil incroyables. Au printemps, on voit fleurir les Bluebonnets, typiques de la région. Les oiseaux sont très présents et chantants, comme l’oiseau moqueur (the Mockingbird) et le Cardinal.

Après avoir vécu quelques années dans la Silicon Valley, n

Nous avons découvert à Austin une ville encore fraiche : peu de panneaux publicitaires le long des routes, un centre-ville qui n’est pas encore trop envahi de gratte-ciel, des alentours verts, peu urbanisés. Le centre-ville d’Austin est relativement petit. Son cœur est le Capitol qui fait face à l’avenue principale, Congress Avenue, traversée sur la partie basse par le fleuve « Colorado ». Ce fleuve est aussi appelé Lake Austin ou Lady Bird Lake.

capitolDerrière le Capitol émerge l’université UT et son terrain de Football plus grand que le Stade de France

Le centre-ville est encore « dans son jus » : peu de grandes enseignes commerciales sur Congress Avenue mais des boutiques authentiques, encrées. C’est certainement ce qui fait l’originalité d’Austin et la raison pour laquelle la devise de la ville est  « Keep Austin Weird » : laissez Austin différente, originale, marginale, jeune, festive et pétillante.

Malgré cela, Austin est la ville à plus forte croissance aux Etats-Unis depuis 3 ans.

Austin se réveille au coucher du soleil, lorsque les milliers de chauves-souris s’envolent depuis le pont de Congress Avenue et que les jeunes de l’université UT se retrouvent sur la 6th Street pour s’imprégner du rythme des concerts donnés dans les bars. En fin de journée,  l‘idéal est de déambuler dans les rues animées la nuit, et s’arrêter grignoter dans l’un des très nombreux « trailers », typiques de la ville.

Un caractère d’Austin qui nous a aussi beaucoup étonné et ému, c’est la gentillesse et l’accueil incroyable des Texans.

Se promener le matin et croiser des inconnus qui diront toujours « Hello ! » avec le sourire. Demander un service, passer un coup de fil, régler à la caisse, attendre à la sortie des classes et remarquer que l’on se laisse envahir par ce flot de sourires et de bienveillance. Quelle sérénité, quel bonheur de vivre !

Peut-être cette sérénité est-elle en partie due à leur croyance, à leur foi.

La premier dimanche, nous avons été ébahis par les longues files devant les Eglises, cadrées par des agents de police. Nous avions déjà été marqués par les multitudes d’églises en Californie, mais ici c’est le nombre de pratiquants qui s’y rendent qui est le plus remarquable.

Cette sérénité ambiante est une marque de la ville. Les texans sont accueillants car ils sont fiers.

Fiers de nous faire découvrir leur Etat, leur ville, leurs habitudes : La beauté des paysages, le dynamisme de la ville autour de la musique et les nombreux concerts. Fiers de leur Université, fiers de leur histoire et de leur indépendance et même fiers de leur climat particulièrement chaud l’été.

Le climat est en général doux, mais vraiment étouffant l’été.

Les fortes chaleurs sont ressenties d’Avril à Octobre. La journée commence dans la douceur (18C) et la chaleur s’intensifie et monte jusqu’à 30-35 degrés vers midi.

En période hivernale, les variations de températures sont impressionnantes.

Les points les plus positifs :

La gentillesse des habitants, la verdure, l’immensité des espaces, cet esprit fier et sympathique typiquement texan, l’incroyable ouverture aux jeunes, les activités en plein air pour les week-ends.

La dynamique liée à la croissance des entreprises, aux festivals musicaux tels que ACL Festival (Austin City Limit Festival) en octobre et SXSW (South by South West) Festival en mars qui font d’Austin une capitale mondiale de la musique.

Ce qui pourrait me déranger : La conduite un peu sauvage de certains, la route étant accessible très jeune (dès 15 ans), il faut être assez prudent. Les sorties culturelles me semblent limitées (musées, expos..), mais je n’ai pas encore assez exploré pour me permettre d’être critique à ce sujet.

Question logement

Le centre-ville d’Austin n’est pas aussi grand que celui des grandes villes américaines, mais la zone de Code Postal « Austin » est très large. Nous sommes à 20km à l’ouest du centre-ville, et pourtant nous sommes toujours à Austin.

En arrivant à Austin avec trois enfants à scolariser, nous nous sommes attachés en premier lieu au choix des écoles. C’est la High School (lycée) qui détermine le quartier où habiter, et comme partout, plus la High School est renommée pour son niveau, plus le quartier est cher.

Nous sommes dans un quartier résidentiel vert, vallonné, familial, qui n’a rien à envier à la fameuse Wisteria Lane, comme la plupart des quartiers s’étendant du Sud Ouest au Nord Ouest de la ville.

Les quartiers centre, sud-Est et Est, eux, sont composés de maisons plus anciennes, plus typiques, basses et rapprochées les unes des autres. Je dirais volontiers à nouveau « dans leur jus ».

Les transports
A part dans le centre-ville ou l’on peut trouver des vélos et un réseau de bus, il n’existe pas beaucoup d’autres moyens de transport que la voiture. Autant dire que sans permis, il faut vivre uniquement dans le centre et autour de l’Université UT.

La circulation
D’après les habitants, la circulation est de plus en plus difficile en raison du développement de la ville, et certains créneaux horaires sont à éviter pour ne pas perdre trop de temps. Mais autant dire qu’à  coté de Moscou, Paris ou la Silicon Valley, c’est fluide !

La conduite
Dès l’âge de 15 ans, le jeune peut conduire pendant un an  accompagné de l’un de ses parents et/ou d’un seul ami. A partir de 16 ans, il peut conduire plusieurs camarades. Il existe des auto-écoles mais qui ne sont pas obligatoires ; le jeune peut apprendre à conduire sur un parking de supermarché avec ses parents.

Pour les arrivants de France, il est possible d’échanger son permis français avec un permis texan (convention entre les deux pays). Le permis français est envoyé au Consulat par le DMV (département of Motor Vehicule) qui délivre un permis américain. Le permis français sera récupéré à la demande lors du retour définitif en France.

Le code de la route est en général bien respecté, surtout lorsqu’il s’agit de ralentir près d’une école. Mais certaines autorisations sont prises de façon imprudente, comme l’autorisation de tourner à droite à un feu qui est rouge, si personne n’arrive à gauche. Il ne faut surtout pas contrarier certains conducteurs, les texans ont le sang chaud et probablement une arme dans leur boite à gants.

Les courses, les supermarchés

Comme AuchanDirect me manque !! Je n’ai pas encore trouve de livraison à domicile digne de ce nom et les matinées supermarché prennent du temps. Les enseignes classiques américaines sont là, HEB, Safeway, Walmart, Target, pour l’alimentation générale, la droguerie etc. Mais la blancheur de nos enseignes tarde à venir : sol en béton ciré gris et terne, plafonds trop hauts et éclairages jaunâtres… ça ne donne pas faim. Austin, c’est aussi la capitale de Whole Food, le géant américain de l’alimentation Bio. Bien, mais les prix sont élevés. Dans le même esprit il existe aussi Central Market, bordé d’une terrasse des groupes de musique viennent jouer régulièrement.

Les fruits et légumes sont chers, et on oublie souvent que les prix sont indiqués à la Livre. Le Texas, c’est le royaume du bœuf, on le trouve sous toutes ses formes et délicieux. Et il faut mettre de coté les Omegas 3 du poisson qui n’est pas la spécialité locale.

Cote adaptation gustative, elle est beaucoup plus facile qu’il y a 15 ans en Californie car on trouve beaucoup plus de produits. Du pain, du fromage (cher mais en quantité), du bon vin… Même si je cherche encore les pâtés, les cuisses de canards et le tarama.

Magasins : Comme je l’ai indiqué plus haut, le centre-ville n’a pas encore attiré les grandes enseignes vestimentaires. Celles-ci sont concentrées dans les Malls (centre commerciaux).

Il en existe trois grands. Deux sont couverts, l’un au Sud, Barton Creek Mall et l’autre au Nord-Ouest, Lake Line Mall.

Le troisième est le tout nouveau centre commercial à ciel ouvert, moderne et accueillant, the Domain. Il  accueille de belles enseignes et permet de déambuler dans des « rues » et de prendre un café en terrasse. Pour ceux qui connaissent, c’est un peu notre Palo Alto Shopping Center. Il est situé au nord de la ville. On y trouve les Nordstrom, Macy’s, Gap, Zara, ou Louis Vuitton.

Coté Boutiques de décoration et vaisselle, j’en ai sélectionné trois : West Elm, dans le centre-ville et Crate & Barrel plus au nord. Mais je recommande aussi The Uncommon Object, brocante d’objets atypiques et tellement américains, extra !

Dans l’esprit typiquement Texan, ne pas rater non plus Allens Boots.

santiags

Equipement sportif : Tous les matins, tous les soirs, les joggeuses trottinent le long des rues. Baskets, mini short coloré, débardeur moulant et ponytail (queue de cheval haute), voilà la tenue idéale pour montrer ses jolies jambes et affiner sa silhouette.

Les magasins de sports et clubs sont indispensables pour rassasier la soif de suer ! Les plus connus à mon avis sont REI, Dick’s Sporting goods, Academy Sports.

Ils équipent les sportifs les plus divers, ceux qui pratiquent les sports d’équipes bien sûr, comme Football, baseball, soccer, mais aussi tous les sports autour de l’eau : wakeboard, kayak.

armes

Un autre sport typique : le shooting. Alors dans le magasin de sport local, entre les raquettes de tennis et les maillots de bain, il est assez surprenant de trouver le rayon des armes à feu. En vente libre, on trouve un choix de fusils et revolvers en quantité impressionnante.

Pour les enfants

Il existe à Austin une seule école internationale, l’AIS (Austin International School), située au nord. Elle propose les cours en français, anglais et espagnol, de la maternelle au CM2. C’est une école qui suit le programme de l’éducation nationale, privée, dont les frais annuels s’élèvent en moyenne à $12,500 (9.000e).

Pour les enfants plus âgés, il n’existe pas d’option internationale

Les francophones collégiens et lycéens, peuvent s’inscrire à EFA (Education française Austin) qui leur propose de se retrouver tous les samedis matin en mini-classes. Ils y travaillent les cours du CNED, entourés par un professeur de français. Nous avons choisi cette option pour permettre à nos enfants de maintenir leur niveau de français.

Lire ici L’école américaine vue en détail, par Camille      

Les réseaux francophones

Austin Accueil : c’est à  ma connaissance le seul véritable accueil français sur Austin. Le site internet propose de très nombreuses rencontres : cafés, apéritifs, découvertes de nouveaux restaurants, visites culturelles, marches, club de lecture, club cuisine, sorties VTT, pique-niques. Autant de possibilités de faire de belles rencontres, d’échanger, de prendre des conseils.
Mais aussi de bonnes adresses de promenades, la liste des écoles, des suggestions de films, etc.
Il existe aussi une Alliance française, mais qui me semble plus destinée aux américains souhaitant parler français ou échanger leur intérêt pour la culture française.
Même si Austin est la capitale du Texas, elle est détrônée en taille par Houston et Dallas. Le Consulat français est installé à Houston et n’effectue que des permanences ponctuelles à Austin. Cependant, il cherche à créer une chambre de commerce franco-américaine à Austin qui pourrait créer un lien fort entre français travaillant sur ce territoire.

Les loisirs, sport/les activités du week-end

Pour prendre l’air, il faut commencer par découvrir les très belles promenades arborées (trail) qui longent des ruisseaux et les promenades le long de Lake Austin et Lady Bird Lake (la rivière qui traverse Austin).

ruisseau

En sortant un peu de la ville, il faut aller découvrir Hamilton pool ou the Enchanted Rock.

L’été, les habitants du centre-ville se baignent dans l’eau fraiche de Barton Springs Pool, au milieu de Zilker park, le park central de la ville.

Bien entendu, il faut profiter du lac. Dans sa partie haute, le lac se vide cruellement, mais les amateurs de voile s’y retrouvent le week-end (Lake Travis). Dans sa seconde partie, le lac (ou rivière) est autorisé aux bateaux à moteurs. Sur cette partie, il s’appelle Lake Austin. C’est là qu’il faut aller passer un après-midi à faire du wakeboard. Plus bas, dans la partie qui traverse le centre-ville, il est appelé Lady Bird Lake. Les moteurs ne sont autorisés et c’est le lieu idéal pour louer kayacs et autres canoés.

Visites culturelles : les principaux lieux à découvrir : Le Texas State Capitol, le Blantom Museum of Art, la LBJ Presidential Library, le Bullock Texas State History museum ou encore le Texas Memorial Museum-Science center et le Texas Military Forces Museum.

Les incontournables de Camille à Austin

Dans Austin, il faut sortir :

Participer au moins une fois à l’un des deux grands festivals de musique, ACL Festival (Austin City Limit Festival) en octobre et SXSW (South by South West) Festival

Aller voir des spectacles : Long Center, UC Pac, One World center et Austn Lyric Opera, Zach theatre ou Esther’s Follies.

Boire un verre dans l’un des nombreux bars musicaux de la 6th street

Diner dans l’une des nombreuses Steakhouse

Boire un verre au bord du lac (Ski Shore café, County Line, Hula Hut.)

Ecouter un gospel pendant le brunch au Stubb’s

Une institution à ne pas rater : Rudy’s, pour sa viande extra moelleuse dans un cadre rustique à souhait.

restau

Depuis Austin, il faut rayonner :

A San Antonio, aller visiter le fameux Fort Alamo où eu lieu le siège du même nom. C’est l’évènement majeur de l’indépendance de la République du Texas et surtout son symbole de résistance. A San Antonio, on peut aussi bien sur assister un match des Spurs, avec Tony Parker !

Visiter la petite ville de Fredericksburg, typique.

Visiter le ranch de Lyndon B Johnson

Rouler 2 ½ heure jusqu’à Houston et y visiter la NASA

Pour les plus courageux : Rouler jusqu’à Dallas, jusque dans le Colorado et même jusqu’en Louisiane pour écouter du Jazz, sillonner le bayou des crocodiles, visiter une plantation, découvrir le superbe musée de la Guerre du Pacifique ou, tout simplement, continuer à faire de belles rencontres.

Camille PR
Austin, Texas
printemps 2014

 

 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

HOUSTON, TX ou the Bayou City

Houston Expat Pro, Histoire d’une génération qui s’émancipe

Houston Expat Pro, nouveau réseau des conjoints expatriés entrepreneurs

"Quand j’arrive à Houston …" témoignage de Virginie


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !