Connexion en tant que membre

Etats-Unis Ma destination Ore.

Vivre à Portland, Oregon


portland2Déjà un an que Laetitia a posé ses valises à Portland. Pour elle et son compagnon, Portland est de loin la ville des Etats-Unis qui leur correspond le mieux. Elle nous raconte son quotidien avec enthousiasme. 

Je rêvais de vivre aux USA depuis très longtemps, sans vraiment savoir d’où me venait ce désir. Ce que je connaissais de la vie aux USA, c’était à travers l’image sûrement très déformée des films et séries, et ce que j’avais pu en découvrir lors de deux courts voyages (NY et la Californie). Je savais qu’il était très compliqué d’obtenir un visa pour immigrer, alors j’avais un peu enfoui cette envie.

Et puis, en Janvier 2013, mon concubin, Loïs, (il n’était pas encore mon mari) est rentré du travail en me disant qu’il avait l’opportunité d’aller travailler aux USA. Sans même savoir quelles options s’offraient à nous, j’ai sauté au plafond et lui ai dit « fantastique, on fonce ». Si l’expatriation n’est pas évidente pour certaines femmes/conjoints, pour moi la seule question qui se posait était : « quand est-ce qu’on part ? ».

portland1Nous avons choisi de nous installer à Portland, en Oregon, dans le Nord-Ouest des USA. Personnellement je n’en avais jamais entendu parler, mais Loïs oui, à l’époque où il habitait dans le Colorado. Le 1er article que j’ai lu sur Google, quand j’ai voulu en savoir plus sur cette destination, s’intitulait « Portland, la ville la plus européenne des USA ». Parmi les critères qui lui valaient ce titre, sa grande politique d’agriculture bio, ses nombreux efforts en termes de développement durable, de très bonnes tables et un vrai goût pour la bonne nourriture, une multitude d’activités sportives et outdoors à portée de main … Il ne m’en a pas fallu plus pour me sentir déjà chez moi.

Où vivre à Portland ?

Nous avons choisi d’habiter en banlieue, proche du lieu de travail de Loïs, à Hillsboro précisément. En raison d’un trafic chargé aux heures de pointes il n’était pas envisageable de prendre un logement dans Portland même. Toutefois, voici quelques quartiers dans lesquels j’aurai beaucoup aimé vivre :

portland4
Le Nord du Pearl District entre la 20ème et la 23ème avenue (Nord-Ouest de Portland), Laurelhurst (Est de Portland), ou encore Alberta (Nord Est de la ville). Je pense que tout un chacun définit son lieu d’habitation selon ses envies, ses habitudes, ses contraintes, ses besoins. Nous avons fait le choix d’être proche du lieu de travail pour ne pas passer des heures dans la voiture. Le fait que les loyers y étaient environ 20% moins cher a largement contribué aussi.

Mon plus gros challenge à notre arrivée- que je n’avais d’ailleurs jamais anticipé-  a été de faire les courses. Découvrir et apprendre tous les magasins, les allées, les produits, les étiquettes etc…
Les quelques premières fois, je passais des heures dans les supermarchés – qui fort heureusement sont 10 fois plus petits que nos Carrefour, Leclerc et Auchan- et ressortait avec juste assez de produits pour tenir 2 jours. A l’instar de nos habitudes françaises, nous mangeons bio, et faisons nos courses chez Trader Joe la plupart du temps, magasin bio qui est le plus abordable.

portland3Les activités à Portland et alentours

Ce qui nous plait énormément à Portland, c’est la quantité importante d’activités culturelles et sportives qui s’offre à nous. Cinémas Art et Essai, Théâtre, Festivals, Concerts, Musées, Marchés de Producteurs, Ski, Randonnées, Kayak, Route des Vins, Plage, Mer, Surf, Paddleboard… Tout cela à plus ou moins une heure de chez nous. Ayant vécus une grande partie de notre vie à Grenoble, dans les Alpes, on était heureux de trouver des montagnes et encore plus heureux de trouver l’Océan Pacifique !

Rencontrer des français         

Je ne connais pas le nombre de français à Portland, mais je pense qu’il est plus élevé qu’on ne pourrait le croire. Or les français ici, contrairement à d’autres villes américaines, ne cherchent pas forcément à se réunir et la communauté est quasi-inexistante.

Toutefois, il existe des réseaux de francophones/francophiles. Je vais me permettre de présenter le mien en 1er : le groupe Meetup Portland French Connection. C’est un groupe franco-américain ouvert à toute personne désireuse de parler français. Il y a quelques autres groupes similaires, auxquels j’ai participé à mon arrivée, avant de créer le mien pour pouvoir organiser librement tous les évènements que je souhaitais (déformation professionnelle).

Mon blog: French Fries and Apple Pie.

Avant d’immigrer aux US, je bloguais déjà. J’avais un blog dans lequel je parlais de tout et de rien, de ma vie, de mes bons plans… Et j’adorais ça. Créer un blog et parler de notre nouvelle vie, de nos nouvelles découvertes, est donc venu assez naturellement, et s’est confirmé pendant la période des préparatifs. J’avais tellement de mal à trouver des informations générales sur la vie aux USA, ce qui nous attendait, que j’ai eu envie d’aborder cette thématique, et bien d’autres. Rapidement après l’ouverture du blog, j’ai trouvé un emploi (exactement ce que je recherchais) et j’ai eu moins de temps à consacrer à l’écriture, ce qui me frustrait beaucoup. J’adore écrire, j’adore partager, j’ai 1001 idées d’articles qui ne demandent qu’à prendre vie. Heureusement depuis le milieu de l’été, j’ai pu consacrer de nouveau du temps à cette activité et en suis ravie. Le blog m’a permis de faire de belles rencontres, à commencer par toutes les expatriées françaises aux USA – même si on ne se connait que virtuellement-, des personnes de l’office de Tourisme en Oregon, des français de passage à Portland. Moi qui adore rencontrer des gens, je suis comblée et n’en attendais pas tant.

* * *

Voilà un an que nous avons posé nos valises à Portland et j’ai pourtant l’impression que c’était hier. Pas une seule seconde au court des presque-365 jours qui viennent de s’écouler, nous n’avons regretté notre décision de tout plaquer pour s’installer ici.

Pour avoir visité d’autres villes que Portland grâce à mon job, j’ai réalisé à quel point nous avions fait le bon choix. Non pas que Portland soit la « meilleure » ville aux USA, mais c’est de loin celle qui nous correspond le mieux. Beaucoup de futurs expats avec lesquels j’ai l’occasion d’échanger ne jurent que par NYC, la Californie ou Miami… Il y a beaucoup d’autres villes très agréables à vivre aux Etats-Unis, et il est dommage de se limiter aux plus connues.

Laetitia
Visitez son blog : http://www.frenchfriesandapplepie.com

Crédit Photos : frenchfriesandapplepie

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Vivre à Baltimore, Maryland

Vivre à Detroit, Michigan, Etats-Unis

Santa Barbara, est-ce vraiment le « Cannes » des Etats-Unis ?

Vivre à Santa Cruz, en Californie


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !