Connexion en tant que membre

Etats-Unis Ma vie en expatriation Voyages

Voyage – D’un Far West à l’autre…


Badlands1Cet été, nous avons décidé de laisser notre Texas d’adoption pour les vertes contrées du Yellowstone. Nous sommes partis en famille, avec nos 2 enfants et mes parents venus de France.

Notre itinéraire a commencé par Salt Lake City, Utah. La ville est très aérée, très « neat », et très organisée autour de la vie religieuse. Ce qui m’a frappée c’est que le Capitole de l’Utah est relégué là-haut sur la colline quand le Temple occupe une grande place en face du Centre-ville. Laissez-vous guider par les personnels de l’Eglise Mormone dans les différents bâtiments – c’est dispensé souvent en Français, gratuit et sans prosélytisme. Ne manquez pas l’auditorium, le plus grand du monde en termes de places assises : 21 000 places sur 3 niveaux !Salt Lake City

Seul petit problème pratique : difficile de trouver un endroit où prendre le petit-déjeuner le dimanche matin… On vous recommande Tulie Bakery, un peu excentré mais excellent.

Salt Lake City doit son nom au grand lac salé qui la borde. Ce lac est une cuvette sans écoulement : les eaux de pluie ne peuvent pas s’échapper et s’évaporent, laissant derrière elles du sel. Les bords du lac ont un aspect craquelé. Apres, j’ai fait l’expérience d’être un peu trop confiante quant à l’épaisseur de la croute de sel et… disons que le mélange eau/sel sur les pieds, ça pique ! Et ça a ruiné mes sandales au passage… Enfin, nous avons poursuivi notre route vers Antelope Island pour profiter des différents points de vue sur le lac et des bisons qui paissent tranquillement sous l’œil des photographes.

 

Quittant Salt Lake City par l’Interstate 15, nous remontons par l’est de l’Idaho. L’Idaho a 3 surnoms : L’officiel : le « Gem State », pour son sous-sol, « Scenic Idaho », que vous trouverez sur les plaques d’immatriculation, et « Potato State » pour… ça se passe de commentaires ! Donc l’I15, c’est vallonné, paisible et très cultivé. Un petit coin de Beauce au milieu des US.
Quelques heures après, nous voici arrivés a West Yellowstone (frontière Montana/Wyoming), la ville à l’entrée Ouest du Parc Yellowstone. Le Yellowstone, situé dans le Wyoming, est un Parc National qui se mérite : des heures de route pour y arriver, inaccessible sauf 4 mois par an, une météo capricieuse, et peu de logements disponibles dans le Parc. Nous étions donc à l’entrée Ouest, la plus pratique si vous vous focalisez sur l’activité volcanique. Je ne vais pas vous décrire le Parc en détail. Juste quelques conseils :

  • faites très très attention aux sentiers en bord de la rivière Yellowstone. Le canyon est magnifique mais certains randonneurs font des chutes mortelles
  • si les voitures devant s’arrêtent ou ralentissent fort, ce n’est pas à cause de la police, mais des bisons et autres habitants naturels qui utilisent la route comme nous
  • Marchez, marchez, marchez, faites tous les petits sentiers marqués sur le guide, ça vaut le coup

Mammoth Springs

Une fois épuisés par les geysers, nous nous sommes mis en route pour Rapid City, via la Devils Tower.
Question pour moi : mais pourquoi s’arrêter a Rapid City, South Dakota ?
3 raisons :
1) déjà dire qu’on s’est arrêté dans une ville du South Dakota – il y en a peu ;
2) parce qu’il y a LE rassemblement annuel nord-américain des motards, les « Sturgis », et qu’on veut pouvoir dire à ses collègues amoureux des 2 roues qu’on y était ; et
3) parce que la route via le sud du Montana est superbe si on veut prendre la dimension du « Far West ».

Nous avons fait un petit arrêt à la Devils Tower. Pour les amateurs de science-fiction, c’est le lieu choisi par Spielberg dans « Rencontre du 3eme type ». Pour les non-amateurs de science-fiction, c’est un exemple atypique de manifestation volcanique, ainsi qu’une jolie ballade dans la forêt.

Une fois notre soif de mécanique assouvie, nous avons temporairement confié notre voyage a un guide local, et là : quelques bonnes surprises au tournant a Rapid City :

-          Les amateurs d’art indien pourront se rendre dans la magnifique boutique / musée « Prairie Edge », qui vaut vraiment le détour

-          Les amateurs d’histoire pourront essayer de reconnaitre les statues des présidents américains à chaque coin sur la rue principale

-          Poussez la curiosité et la porte de l’Ecole d’Ingénieurs des Mines pour son musée de géologie. Une grande collection de pierres, plutôt bien mises en valeur, avec quelques fossiles plairont aux enfants

Un autre site met en valeur les fossiles car c’est un lieu d’excavation encore actif, c’est le Mammoth Site of Hot Springs au cœur des Black Hills.

 

Badlands2Puis nous avons repris la route vers Badlands National Parc. Les Badlands tiennent leur nom de la traduction du Français « terres mauvaises », tellement leur traversée du temps des pionniers était difficile. Paysages qui s’érodent, une impression de sècheresse, et un ciel étoilé fabuleux. L’éloignement de la civilisation a du bon en matière d’observation du ciel. Joignez-vous aux touristes qui vont écouter les Rangers le soir : même si l’Anglais vous échappe, regarder dans un télescope ne nécessite aucune traduction.

Petits détails pratiques :

  • il y a, comme d’habitude, peu de logements disponibles dans le Parc, mais ils sont d’excellente qualité, digne d’un bon 3 étoiles
  • demandez aux Rangers comment obtenir des tickets pour visiter une base Minuteman. Compliqué d’avoir des billets et de comprendre comment ça marche, mais ça vaut le coup car vous visiterez un vestige de la Guerre Froide, à savoir un site de déclenchement de missiles

 

Reprise de la route vers Denver, Colorado, via Mount Rushmore. Evidemment nous n’allions pas laisser passer l’occasion de voir ces 4 visages ! Plusieurs points pour apprécier la visite :

  • On remerciera Wikipedia ou Google pour nous donner les noms des 4 Présidents car aucun des guides papier que nous avons trouvés ne semble trouver utile de préciser aux ignorant touristes que nous sommes qui est qui. Alors Lincoln et Washington, on les avait bien, merci les $, mais les 2 autres… ??
  • Et oui, vous allez bien payer $10 pour se garer, ce qui fait mal au cœur car pour $25 on accède 1 semaine au Yellowstone et il y en a plus à voir
  • Quelle pompe quand on arrive : les colonnes, les drapeaux,…
  • Si vous vous arrêtez sur la route d’accès au seul point de vue dégagé sur les sculptures, vous aurez la même vue que de près.

Bref, pas très convaincus de la visite, mais le sentiment d’avoir fait son devoir…

 

Enfin, arrivée à Denver, Colorado. Denver a acquis récemment une certaine réputation liée à l’autorisation du cannabis. Dans la réalité c’est une ville dynamique avec un vrai centre-ville ou on peut marcher en journée et en soirée, et où on mange plutôt bien. Le Musée des Beaux-Arts est très sympa pour les enfants. Allez au dernier étage de la bibliothèque publique pour avoir une vue sur la ville.

 

C’était donc notre expérience du Far West, version nord. De très beaux paysages, de longues routes, de la préhistoire, et toujours quelques compatriotes rencontrés même au milieu de nulle part…Antelope Island

 

 

Notre itinéraire – pour faire simple: les 3 côtes du Wyoming, quelques 1500 miles:

Salt Lake City/Antelope Island : 2 jours

Yellowstone: 4 jours – C’est un minimum pour voir tout, rajoutez 2 jours pour le Parc National du Grand Teton au sud

Transfert a Rapid City: 1 jour – Les “Sturgis » sont très populaires, il est difficile de trouver un hôtel pendant cette semaine.

Badlands: 3 jours – peut être raccourci à 1.5 jour

Denver: 2 jours

Et louez un bon véhicule….

 

Par Céline

Credits photo : Raphaël Louvrier

Femmexpat vous conseille de lire :

Profiter de son expatriation aux US pour y voyager

Blizzard or not Blizzard ?


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !