Connexion en tant que membre

Bolivie Ma destination

Vivre à La Paz


Vivre à La PazLa Paz, ville tentaculaire à 3600 mètres d'altitude, capitale politique de Bolivie, protégée par le majestueux Illimani, glacier au trois sommets, n'arrêtera pas de vous surprendre.

Sa topographie, tout d'abord, ses montagnes multicolores toujours en vue, son soleil inca puissant et omniprésent. Même à la saison des pluies (décembre-février) il sortira toujours un moment pour vous réchauffer et vous illuminer. Ses constructions de brique à flanc de montagne, dans tous les coins que la vallée propose. Ce n'est pas une grande ville comparée aux mégalopoles d'Amérique Latine, mais elle s'étend jusque dans des recoins où les occidentaux n'auraient jamais pensé construire.

L'arrivée à La Paz, par avion ou par terre, se fait par El Alto, ville voisine du haut plateau. La circulation chaotique vous effrayera surement. Elle s'améliore un peu en entrant dans La Paz, c'est-à-dire en descendant des hauts plateaux, mais pas drastiquement !

La majorité des français vivent à Sopoccachi dans le centre, ou en zone sud, où se trouve le lycée français qui accueille les élèves de la toute petite section à la terminale. Ces deux quartiers sont privilégiés et les loyers y sont plus chers qu'ailleurs bien qu'encore très abordables (surtout quand on vient de Paris !) Les maisons dans le centre sont presque impossibles à trouver, si vous souhaitez un jardin, il vous faudra plutôt choisir la zone sud. Mais pour profiter de la vie nocturne, Sopoccachi est un quartier bien plus animé.

Transports

Vous prendrez peut-être un taxi pour vous déplacer du centre à la zone sud  et vous découvrirez avec votre chauffeur l'accent paceño, des diminutifs pour presque tout, et une prononciation particulière des « r ». L'option des trufis est également possible, la course est jusqu'à 10 fois plus économique, mais les trufis sont des voitures qui suivent un trajet donné, vous demandez au chauffeur de vous laisser quelque part sur ce trajet. Les minibus fonctionnent de la même façon. Ces deux derniers transports sont les plus économiques, mais peu confortables (on rentre à 6 dans un trufi) et peu sûrs. Vous préférerez peut-être vous déplacer à l'aide des bus municipaux, les Puma Katari, beaux, rapides, et équipés du WIFI. Ou, pour utiliser un moyen de transport public unique, le téléphérique vous offrira des vues imprenables de la ville. Il en existe déjà 3 lignes.la paz

 Alimentation

 Pour vos courses, supermarchés et marchés se trouvent très facilement, ainsi que des petites « tienditas » absolument partout, pour vous dépanner. On trouve presque de tout au niveau alimentaire en Bolivie. Les fruits et légumes sont particulièrement bien représentés toute l'année durant. N'hésitez pas à tester des fruits inconnus sur les marchés, les dames qui vous serviront « les cholitas » vous donneront leur noms et vous feront goûter volontiers. La viande de bœuf est bon marché, mais on ne trouve que très peu de poissons (essentiellement de la truite du lac Titicaca et du bar surgelé) et les produits laitiers sont décevants. En revanche, et c'est rassurant pour de nombreux Français, la « marraqueta » est le petit pain local, on en trouve de la fraiche tous les jours dans les « tiendas », équivalent des épiceries de quartier, et elle est délicieuse !

Des nombreux restaurants de diverses spécialités se trouvent facilement. Il y a même l'un des 50 meilleurs restaurants d'Amérique latine à La Paz, le Gustu dont le menu dégustation vous reviendra à 50 euros. Ce qui est très largement au dessus des moyens locaux. Vous pouvez aussi manger quotidiennement pour moins de 3 euros un déjeuner avec soupe, entrée, plat principal et dessert dans des petits restos locaux.

Vie quotidienne

En Bolivie les aides à domicile « empleada », ou « niñera » si vous avez des enfants, sont présentes dans  toutes les familles un peu aisées. Il est de moins en moins courant d'avoir une aide en interne (qui reste dormir). Le salaire de ces dames est très faible, et il est préférable de payer un peu plus que le salaire de base quand on est expatrié.

Les paceños sont des gens très engagés politiquement, et à cheval sur la politesse (sauf en conduite). D'ailleurs, la politique bolivienne, avec ses tendances de telenovela vous surprendra tout autant, et vous vous laisserez prendre dans des discussions animées.

Finalement, vivre à La Paz, c'est certainement gagner en qualité de vie, confort, espace, temps. Le folklore y est très développé, mais les sorties culturelles sont limitées, et certains produits auxquels nous avons peut-être été habitués ne se trouvent pas. Mais ces merveilleuses montagnes et ce soleil vous le feront oublier.

Delphine ZILBER

 FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Bolivie : Cochabamba la ville où le Christ est plus haut que celui de Rio

Le régime matrimonial en Bolivie


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !