Connexion en tant que membre

Chine Ma destination Shenzhen

Vivre à Shenzhen – Chine


Vivre à ShenzhenL’adaptation

Lorsque je ferme les yeux, je peux encore sentir la chaleur suffocante qui régnait ce jour là. Celui de notre arrivée à Shenzhen. Je me souviens également de l’odeur de métal diffuse et de l’oppressante densité des édifices vertigineux autour de nous. J’entend même encore les mille et un coups de klaxons des voitures et ceux des mobylettes qui défilaient devant, aussi bien que derrière nous. Et ce, même aux passages piétons.

Mon mari et moi avions effectué une mission de reconnaissance trois mois auparavant, afin de visiter l’école des enfants et trouver notre appartement. Pourtant, la fatigue accumulée des derniers mois et le décalage horaire semblaient déjà vouloir faire de l’ombre à ma nouvelle lune de miel. 

Le choc culturel

Chaque expatrié vit son expérience différemment. Personnellement, même si je savais qu’il viendrait, je ne pensais pas que le choc culturel me frapperait aussi rapidement. Les premiers six mois furent chargés en émotions. Pour différentes raisons, il ne passait pas deux jours sans que je me demande quelle idée j’avais eu de quitter notre paisible et majestueux Canada. En fait, je devais essayer de ne pas trop penser au futur et aux trois années qui allaient suivre. Car elles m’apparaissaient à ce moment comme une éternité. 

Puis, le temps a fini par faire son oeuvre.

Nous avons tous tranquillement trouvé nos repères, appris à se débrouiller en mandarin et maintenant que nous en sommes à notre deuxième année, bien qu’il y ait encore des moments d’adaptation, je peux dire aisément que nous apprécions notre vie ici.  

Le lifestyle

Frontalière avec Hong Kong, Shenzhen est l’une des grandes villes de la province du Guangdong. Zone économique spéciale et ancien village de pêcheurs, elle figure parmi les trois plus riches villes de Chine. 

En été, on suffoque. Et en hiver, on reprend vie. C’est ma vision inversée de Canadienne habituée au climat tempéré froid, plutôt que subtropical. Ceci dit, je ne peux pas dire que je m’ennuie de nos hivers québécois pour l’instant 😉

Située à plus de 1300 kilomètres de la capitale Beijing (Pékin), Shenzhen possède selon moi une atmosphère beaucoup plus décontractée que dans les autres grandes villes. Son climat, sa pollution de l’air relativement faible, ses plages, ses montagnes et sa proximité avec Hong Kong la rendent fort attrayante.

C’est d’ailleurs en partie pour ces raisons, que de nombreuses jeunes familles de la classe moyenne supérieure chinoise s’y sont installés. Pour nous, avec les enfants, cela facilite énormément les rencontres. Même si entre adultes, la barrière de la langue reste pour l’instant un frein aux échanges plus approfondis. 

De made in China à Design in China

Il y a un peu plus de dix ans, le gouvernement chinois a entrepris un programme de modernisation visant à redorer l’image de la Chine par la démonstration de sa capacité à innover. 

Shenzhen fut alors tranquillement transformée en une ville vitrine. Aussi bien d’un point de vue technologique, avec son High Tech Park, où s’érigent les fleurons chinois Tencent et Alibaba de ce monde, qu’aux niveaux des arts, de l’architecture et de l’urbanisme moderne.

Des quartiers comme OCT (Overseas Chinese Town) ont aussi vu le jour. Une ancienne zone industrielle transformée en un lieu artistique à l’ombre des palmiers.

Il s’agit d’un de mes endroits privilégiés lorsque je me sens loin de mes racines. La végétation et les parcs environnants permettent d’y faire de belles promenades à pieds ou un jogging. Pour ensuite s’arrêter sur une terrasse, savourer un bon café, visiter une exposition ou une galerie d’arts, puis écouter un peu de jazz. Un lifestyle d’inspiration occidentale quoi, mais à la fois imprégné des couleurs des artistes asiatiques locaux. 

Les districts et quartiers 

Shenzhen se divise en huit secteurs (districts). Pour le logement, les plus populaires auprès des expatriés sont ceux de Futian et de Nanshan, que l’on surnomme souvent la Silicone Valley chinoise. La plus forte concentration d’expatriés habitent Shekou, un quartier luxueux de Nanshan en bord de mer. On peut également y retrouver de nombreux services, magasins et restaurants dits westerns comme à OCT.

Avec la flambée des prix de l’immobilier des dernières années et les nouveaux complexes résidentiels qui ne cessent de se développer un peu partout, les étrangers ont cependant commencé à se déplacer. 

Nous avons pour notre part choisi le quartier Taoyuancun, toujours dans Nanshan. De cette façon, nous sommes à deux pas de l’école internationale des enfants et aussi tout près de la montagne. Parfait pour prendre son bain de nature quotidien et se tenir en forme. La verdure est omniprésente et la densité du quartier est plus faible . Nous procurant également une plus grande impression de calme et des bains de foules moins fréquents. 

Les déplacements
À Shenzhen, les transports collectifs et actifs sont d’une efficacité exemplaire.

Le métro est moderne, facile à comprendre et à utiliser. Les taxis sont disponibles partout et ne coûtent presque rien. Un simple signe de la main suffit pour en obtenir un. Sauf durant les heures de pointes ou lors des événements spéciaux. À ce moment-là, il est préférable d’utiliser l’application Didi pour en obtenir un. 

Le système de bus est un peu plus compliqué, parce que les indications sont exclusivement en caractères chinois. Mais avec un iPhone, l’application Apple Map et le moteur de recherche Baidu, on vous suggérera les bus à choisir en fonction de votre destination. 

Il y a aussi des vélos en libre-service partout dans la ville. 

Pour les plus longs déplacements

Les gares sont immenses et les trains peuvent vous mener là où vous le souhaitez à travers la Chine. L’aéroport Baoan est grandiose. Et il y a de plus en plus de vols internationaux pouvant aussi bien vous mener directement sur Paris qu’en Nouvelle-Zélande

Le nouveau terminal de croisière inauguré en 2017, permet de se rendre directement à l’aéroport de Hong Kong par voie maritime en moins de 30 minutes.

Nul besoin de vous dire que nous n’avons ni voiture, ni chauffeur.

Et nous n’en avons pas besoin autrement qu’en de très rares occasions. Pour nous qui venons d’Amérique du Nord, où la dépendance à l’automobile est très forte. Nous sommes enchantés de profiter de toutes ces installations. 

Bon appétit !
Côté restauration

La cuisine du monde est très bien représentée. On peut aussi bien trouver des restaurants chinois, qu’américain, thaïlandais, coréen, japonais, turc, français, brésilien, italien ou mexicain. Les prix varient selon le standing des restaurants, mais sont généralement assez chers. 

Pour l’épicerie

A l’ouest de notre quartier, à 10 minutes de bus, il y a un power center appelé European Town East. Là se trouvent les grandes chaînes Ikea, Decathlon et le supermarché allemand Metro. Ces chaînes ont aussi pignon sur rue dans plusieurs autres quartiers.

À l’est cette fois, à environ 10 minutes, on peut aussi trouver un Walmart. Lorsqu’on veut se procurer quelques produits occidentaux importés, ces adresses sont à retenir.

Autrement, il y a aussi les chaînes Japonaise Aeon, la chaîne Française Carrefour ou anglaise, Ole. Il faut cependant être comme on dit très Olé Olé avec ses finances. Car les prix y sont parfois exorbitants et que dire du sur-emballage. 

Je dois avouer ne pas être une grande fan de toutes ces grandes surfaces. Au Canada, j’étais de celles qui essayaient de les éviter et de consommer local autant que possible. Ici, j’ai malheureusement dû renoncer. Je préfère éviter que mes enfants fassent partie du prochain scandale alimentaire, car malheureusement, ils existent. Il faut être à l’affût, chose plutôt difficile à faire lorsqu’on ne lit pas le Chinois et qu’on ne peut se tenir informé facilement.   

Les loisirs

Si vous pensiez trouver des écoles d’arts martiaux à tous les coins de rues, vous serez un peu déçu. Le style de vie à Shenzhen est très occidentalisé. Et le Kung Fu est selon ce que j’ai pu constater, une discipline davantage apprécié des Américains que des Chinois.

Pour se divertir, les Chinois semblent préférer se rassembler dans les parcs, pique-niquer sous la tente et faire voler leurs cerf-volants. En fait, je crois qu’il y a autant de choix d’activités qu’il y a de Chinois… 😉 

Bâtir son guanxi…

Le secret pour réussir son expatriation à Shenzhen et en Chine : le réseau. En résumé, il faut connaître des Chinois et même quelques uns influents.

Privilégiez les amis locaux.

C’est facile et pratique de se tenir entre expats, mais ce n’est pas ce qui vous aidera à retirer un réel bénéfice de votre passage en Chine. Définitivement, il faut parler anglais et tenter d'apprendre le mandarin.

En résumé, combien ça coûte ?

Grosso modo, le coût de la vie à Shenzhen est assez élevé. 

À titre d’exemple, vous pouvez facilement compter 2000$US pour un logement de 150 mètres carrés propre et bien situé. 

En tant qu’expatrié francophone, bien que la nourriture cantonaise soit délicieuse, il est selon moi utopique de penser qu’on peut se nourrir et cuisiner à la chinoise tous les jours avec de jeunes enfants. 

Ainsi, pour l’épicerie, si vous buvez un peu de vin et que vous mangez de la viande, ne comptez pas moins de 200$US par semaine pour une famille de quatre ; deux adultes, deux enfants.

En ce qui concerne votre garde-robe, ça dépend de votre fashion style. Tous les grands noms de la mode sont présents à Shenzhen, ainsi que les chaînes de fast fashion telles que ZARA et H&M. Les prix sont en général un peu plus élevés qu’en Amérique ou en Europe, mais restent à mon avis raisonnables. Si vous souhaitez payer un peu moins, se rendre à Hong Kong est la solution. Mais il faut le dire vite, car là aussi le coût de la vie est élevé. 

À ne pas manquer si vous visitez Shenzhen
  • OCT Harbour
  • See World
  • OCT Loft
  • Shenzhen Bay
  • Houhai; Shenzhen Sport Center & Coastal City
  • Talent Park
  • Linhuashan Park
Terres Étrangères, le blog

Pour en découvrir davantage sur Shenzhen et la vie en Chine, n’hésitez pas à suivre mon blog personnel: www.terresetrangeres.blog. Au fil de mes découvertes, j’y partage récits, photos, coups de coeur et conseils à propos de la vie d’expatrié et du voyage à travers la Chine et ailleurs, en famille. 

Melissa

 

Les photos de cet article sont de Dominic Hamel. Ce sont les photos d’un nouveau parc qui vient d’être inauguré récemment : Talent Park. Situé à Houhai dans le district de Nanshan, il est dans la liste des "À ne pas manquer" en fin d’article.

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

SHENZHEN ou SHANGHAI ?

Oh mon Dieu, on s’expatrie en Chine !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !