Connexion en tant que membre

L'interculturel Malaisie

Quelques petites choses à savoir si vous vivez en Malaisie


malaisie statue

La Malaisie c’est le pays du mélange en harmonie, du bordel organisé, du grand n’importe quoi tout en bonne humeur !
Les expressions
Car le ’c’est pas grave’’on a le temps’, ’ne t’inquiètes pas’...ont leur expression : ’lâaaa’. En fin de phrase, ça ponctue, et le rythme du lâaa donne le ton des habitants. Bref, on se calme, on est cool, tranquille, pépère et on fera demain... peut être. Et oui, ici, inutile de s’énerver, ça ne sert à rien. On vous prendrait pour un fou, et au mieux, vous obtiendrez l’effet inverse de ce que vous escomptiez, au pire vous perdriez la face. Car oui, ’The face’, c’est super important ! Il ne faut pas perdre la face, et surtout, surtout, ne jamais mettre son interlocuteur mal à l’aise : sachez qu’ici, personne ne fait d’erreur, ce sont juste des contretemps. D’ailleurs, la deuxième expression nationale, c’est « boleh », prononcez bôléeeee, qui signifie je peux, et qui a trouvé sa traduction anglaise « can can ». Tout est possible en fait, il suffit d’avoir du temps, beaucoup, et parfois un peu d’argent en plus, ça peut accélérer les choses. Car tout se discute : du prix du poisson à votre loyer, il ne faut pas hésiter à négocier, c’est assez bien vu, et c’est d’ailleurs tout un art quand les prix ne sont pas affichés. Car si vous ne discutez pas un prix, ce n’est pas drôle, on n’a pas pu partager un moment ensemble, mais si vous discutez trop, votre interlocuteur se vexe et ça, ce n’est pas gentil, on ne fera plus affaire ensemble. Exemple : vous êtes blanc, vous vous promenez dans Petaling Street, la rue des faux, et vous voudriez acheter un (faux) parfum. La dame annonce 200 (la monnaie est le ringgit malaisien, RM, qu’ils appellent aussi dollars d’ailleurs, ne soyez pas étonné si on vous demande 4$), vous regardez votre portefeuille : oh malheur, vous n’avez QUE 70, bon, la dame fait un effort à 160, vous cherchez dans vos poches, miracle, 20 RM de plus, allez 130 et on fait affaire, l’autre poche dévoile 20 de plus, marché conclu à 110, on est ami.

Les fêtes et évènements
Les périodes de travail sont entrecoupés de périodes de fêtes, souvent religieuses. La plus importante est Hari Raya Puasa, qui marque la fin du ramadan. La ville est enguirlandée de vert et de jaune pendant un mois, on mange à se faire craquer la ceinture tout les soirs dans des buffets à volonté et la fin de cette période permet aux musulmans de rentrer dans leur village avec un coffre rempli à craquer de cadeaux et de gourmandises. Vous aurez l’occasion d’offrir à vos collaborateurs, votre maid ou tout autre musulman que vous aimez, une petite enveloppe verte avec quelques Ringgit, 10 étant le minimum. Pour Gong Xi Fai Cai, le nouvel an chinois, la ville se pare de rouge, de lanternes et de dragons et les affaires cessent quelques temps car il est interdit de parler d’argent. Les chinois en profitent pour voir leur famille, jusqu’en Chine parfois. A ce moment là, vos fournisseurs ou vos amis vous couvriront d’oranges et de mandarines et vous rendrez la politesse en offrant une petite enveloppe rouge au plus jeune célibataire de la famille, qui peut avoir 30, c’est pas grave ! Lors de Deepavali, Fête des Lumières des hindouïstes, l’enveloppe sera jaune. Ils célèbrent la lumière, les bienfaits de la vie, et des dessins de sables colorés ornent toutes les places et les halls d’immeubles. Plus dur, certains vont jusqu’à s’enfoncer des barres de métal dans le corps, souvent les joues, avant d’effectuer un pèlerinage de remerciement aux Batu Caves, le plus grand temple de KL creusé dans la montagne, pour célébrer la naissance d’un enfant par exemple. Ames sensibles, s’abstenir ! Il y a aussi Noël, le 1° mai, la fête du roi et très important, le Merdeka, fête de l’indépendance de la Malaisie et beaucoup d’autres jours fériés.

Pour conclure... La Malaisie est une terre d’accueil formidable, pour les célibataires comme pour les familles et beaucoup de choses sont encore possible. Il faut cependant beaucoup de détermination pour passer la barrière de l’emploi et venir vivre dans ce petit paradis où des plages paradisiaques vous attendent à 1h de route de la capitale, où les gens sont souriants et gentils et où le calme règne sous les bruits de klaxon.

Elisabeth Blanc
Visitez son blog :aventures-malaisie

Femmexpat vous conseille de lire :

Le régime matrimonial en Malaisie

MALAISIE : À CONNAÎTRE AVANT DE PARTIR

Ma copine Malaisienne


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !