Connexion en tant que membre

Vietnam

Vivre à Hô-Chi-Minh-Ville – Vietnam – 2016


Huge skyscrapers in Saigon.Ho Chi Minh, Vietnam.Ma famille et moi avons vécu 3 ans à Hô-Chi-Minh-Ville (Saigon), au Vietnam, d’août 2012 à juillet 2015. C’était notre première expatriation et un véritable changement de vie. Une aventure commencée à 3 : mon mari, ma fille de 18 mois à l’époque et moi. Et terminée à 4 puisque notre seconde fille y est née en juin 2014.

 

Premières impressions

Le Vietnam était un pays que je souhaitais découvrir. Je n'en connaissais que peu de choses. Un peu d'histoire bien sûr : la colonisation, la guerre... Certaines images, très clichés, me venaient à l'esprit : la baie de Halong, le Saigon de l'entre-deux-guerres, le film "Indochine". Toutes les personnes de notre entourage qui avaient eu la chance de visiter le pays étaient revenues enthousiastes. Nous sommes donc partis très confiants et assez mal préparés. L'arrivée au petit matin, au plus fort de la saison des pluies, dans notre nouveau pays a été pour moi un véritable choc. La chaleur, les motos, le bruit m'ont assaillie. Je pense qu'en tant que touriste, j'aurais pu trouver cela typique et dépaysant. Mais sachant que j'allais vivre dans ce pays pendant 3 ans, je dois avouer avoir été effrayée. Ce qui frappe en premier, c’est vraiment cette circulation infernale, ce chaos organisé. Et cette jeunesse ! L’âge moyen de la population de ce pays de plus de 88 000 000 d’habitants est de moins 30 ans !

 

La capitale du Sud

Hô-Chi-Minh-Ville est située au Sud du pays à près de 1800 km de la capitale, Hanoï. C’est le cœur économique du pays. Aux portes du delta du Mékong, la ville est traversée par la rivière Saigon. Elle est divisée en districts et a une superficie de plus de 2000 km2. Elle compte plus de 12 millions d’habitants (2014). Les plages les plus proches (Vung Tau, Ho Tram) sont à une centaine de kilomètres (mais près de 2 h de route). Son aéroport international très bien desservi permet de rallier rapidement les pays voisins. Le trafic aérien national est aussi très développé et peu couteux.

 

Avantages et inconvénients

La liste des avantages et des inconvénients de Hô-Chi-Minh-Ville est très subjective. La chaleur, le bruit et la pollution ont été pour moi des difficultés quotidiennes. Il m’a aussi manqué de grands espaces verts pour pouvoir tout simplement marcher. Mais la vie y est douce. Les vêtements d’hiver sont définitivement remisés. Le coût de la vie est peu élevé. Il est facile d’avoir de l’aide à la maison. Le pays et l’Asie du Sud Est sont magnifiques. La communauté française y est nombreuse. L’offre de services ciblés sur les Français est donc importante.

 

Hô-Chi-Minh pratique

Le logement

Il existe un grand choix de logements car les promoteurs construisent partout. Les conditions de location sont variables selon le type de bien et la localisation. Pour les expatriés, il y a 4 grandes options :

- le centre ville, essentiellement les districts 1 et 3. On y trouve des appartements ou des maisons de ville. Du bruit mais la proximité des bureaux, marchés, restaurants…

- le district 2 (Thao Dien /An Phu) et Binh Thanh (résidences Saigon pearl, Manor…) : quartier choisi par la majorité des expatriés. Ce sont surtout des appartements dans de grands ensembles ou des villas dans des compounds. Au calme (sauf en cas de chantier à côté de chez vous), il y a plus de verdure, souvent des piscines et des équipements sportifs. On y trouve un esprit « village », avec des commerces ciblés à proximité (dont les meilleurs croissants et pains au chocolat de Saigon) mais le coût est plus élevé. Ce quartier est situé à 15-20 minutes du centre-ville en voiture. On y trouve également plusieurs écoles et crèches internationales.

- le district 7 (Phu My Hung). C’est un quartier plus récent proposant des appartements dans de grands ensembles ou des villas plus abordables que le district 2. Aéré et plus moderne. Il y a quelques parcs. C’est le quartier de prédilection des nombreux expatriés asiatiques (Coréens et Japonais majoritairement).

- le district 9, près du lycée français. L’offre pour les expatriés comporte surtout des villas dans des compounds avec piscines et équipements sportifs. Du calme, de la verdure, le lycée français, des prix abordables mais à une heure de route du centre ville.

 

Le travail des conjoints

Les conjoints peuvent travailler mais il s’agit souvent de contrats locaux avec des rémunérations modestes comparées à celles pratiquées en France. La Chambre de commerce et d’industrie au Vietnam peut aider et il existe des sites d’offres d’emploi[1] Mais le réseau reste le meilleur moyen de trouver un travail. Beaucoup de femmes expatriées se lancent dans entrepreneuriat, souvent dans la création (bijoux, vêtements, accessoires…) ou la restauration. Le bénévolat est également possible dans de nombreux secteurs, notamment auprès des enfants et/ou des femmes en difficultés et des handicapés.

 

Les transports

La construction du métro d’Hô-Chi-Minh-Ville est en cours mais, pour l’heure, l’offre de transports en commun est quasi inexistante, à moins de s’aventurer dans les bus bondés et rustiques. Les taxis sont très nombreux et peu couteux (à condition de choisir la bonne compagnie, soit Maihlin ou Vinasun, et d’étudier rapidement le plan de la ville pour éviter de se faire balader). Le vélo a disparu depuis bienVerkehr Saigon Vietnam longtemps des rues et le mode de transport roi est la moto qui permet de véhiculer aussi bien sa famille au complet que toute sorte de cargaison imaginable. Beaucoup d’expatriés se laissent tenter mais cela reste dangereux étant donné la mauvaise conduite généralisée et l’entretien très aléatoire des chaussées. La règle est que le plus gros est prioritaire. Le camion sur le bus. Le bus sur le 4/4. Le 4/4 sur la berline. La berline sur la moto. Ne parlons pas du piéton ! Mais quelle idée de se déplacer à pied ! Conduire une voiture est théoriquement possible mais peu conseillé. Il est très facile d’engager un chauffeur qui sera mieux à même de naviguer dans cette circulation infernale et de gérer les éventuels accrochages.

 

Courses / alimentation

On trouve tout ou presque à Hô-Chi-Minh-Ville. Il y a des supermarchés un peu partout. Ce n’est pas la profusion européenne mais il n’y a pas de manque. Il y a les coopmarts un peu partout en ville, plusieurs magasins Metro et Big C (Casino), un supermarché Giant dans le district 7 ainsi que plusieurs supermarchés coréens Lotte Mart.

Si vous êtes à la recherche de produits « comme à la maison », et prêts à payer un certain prix, il existe une épicerie « luxe », Annam Gourmet  qui a trois boutiques (Centre ville, district 2 et district 7). Des petits magasins de produits importés, sur la rue Ham Nghi, ravitaillent aussi les expatriés depuis des décennies. Les arrivages sont irréguliers mais on y fait parfois de belles trouvailles. Des boutiques de type " traiteur" ont également vu le jour dans le district 2 et dans le centre ville. Il existe par ailleurs une multitude de petits marchés essentiellement pour les fruits et légumes. Le marché Benh Thanh, très touristique, est aussi un marché alimentaire très réputé.

 

Les Vietnamiens adorent manger et l’offre de restauration est vraiment très riche, de la cantine de rue au gastronomique. C’est en général bon et peu coûteux. Il est toutefois préférable d’attendre un peu après son arrivée avant de déjeuner sur un trottoir de la ville si l’on souhaite s’épargner quelques désagréments !

 

Pour l’habillement, de nombreux centres commerciaux ont vu le jour ces dernières années proposant les marques internationales (Mango, Gap, Zara, Levis …) à des prix souvent plus chers qu’en France. Pour les vêtements pour enfants ou adolescents, les T-shirt « griffés »…, n’hésitez pas à vous aventurer dans Saigon Square. Il y a plusieurs sites dont le plus grand à l'angle de Nam Khi Khoi Nghia et Le Loi.

Un conseil toutefois : faites les soldes en France avant votre départ et étoffez sérieusement votre garde-robe estivale. Difficile pour une femme de trouver au Vietnam des vêtements et de bonnes chaussures quand on dépasse le 38, en taille comme en pointure! 

 

Enfants et écoles

L’offre scolaire est abondante à Hô-Chi-Minh-Ville. Il y a plusieurs crèches et écoles francophones. Le lycée Français international Marguerite Duras (district 9) est cependant, à ce jour, le seul établissement reconnu par l’AEFE. Il accueille les élèves de toutes nationalités de la classe de maternelle (3 ans) jusqu’à la Terminale. L’école Boule & Billes (district Binh Thanh et district 2), accueille les enfants de la crèche au CM1. L'école d'Antonia (district 2), de la crèche (Bambou-Bulles) au collège. L'école Saint-Ange (district Tan Binh et District 2), de la crèche au primaire.

Il y a aussi de nombreux établissements non francophones (mais accueillant toutes les nationalités via des programmes de soutien), ils sont pour la plupart établis en centre-ville ou dans le district 2 : British School, Australian International School, South Saigon International School…

Il existe également plusieurs structures anglophones d’accueil pour les jeunes enfants telles Smartkids, Starkids , Saigon Kids…

 

La santé

Il est assez facile de se faire soigner par des praticiens français ou maitrisant notre langue à Hô-Chi-Minh-Ville. L’hôpital franco-vietnamien (FV Hospital, implanté en centre ville et dans le district 7) propose toutes les spécialités. Le Centre Médical International (CMI, en centre ville prés de la cathédrale) compte plusieurs généralistes, un pédiatre et d’autres praticiens. Pas de problème non plus pour trouver un bon dentiste. La plupart des hôpitaux et cliniques ont leur propre pharmacie et il est préférable d’acheter les médicaments auprès de ces pharmacies in house.

 

Sports, loisirs et activités du week-end

On peut pratiquer tous les sports (natation, tennis, danse, football, badminton, arts martiaux etc…). On trouve tous les équipements sur place, dans la rue « du sport » Huyen Tran Cong Chua .

Les coûts dépendent de la structure choisie mais restent modérés. Les activités pour expatries sont concentrées dans le district 2.

 

Deux magazines en langue anglaise répertorient les différents lieux de sortie sur Hô Chi Minh-Ville (bars, restaurants, discothèques, concerts, etc) : Word et AsiaLife. Le site anyarena annonce également les différents évènements.

L’Institut français organise des concerts, des conférences etc. dans l’enceinte de l’IDECAF qui accueille par ailleurs une bibliothèque.

Il y a de plus en plus cinémas avec des projections en VO, un opéra, quelques salles de spectacles, des parcs d’attraction vieillots mais qui amuseront les enfants, des galeries d’art, un zoo.

Pour les week-ends, il est assez facile de prendre l’avion pour visiter une autre partie du Vietnam ou un pays voisin. Une escapade dans le delta du Mékong est aussi une bonne option. Les déplacements en voiture, bus ou train sont possibles mais longs.

 

Un réseau de français bien installé

La principale association de Français sur place est l’Association des francophones du Vietnam (AFV) qui accueille les nouveaux venus, fournit des renseignements utiles et organise des ateliers et des évènements qui permettent de rencontrer beaucoup de monde. Toutes les informations sont sur leur site internet[2]. N’hésitez surtout pas à les contacter ! L’Union des Français de l’Etranger (UFE) et Français du Monde (ADFE) sont également représentés.

 

Au revoir  Saigon. Bonjour Tokyo 

Cette expatriation à Hô-Chi-Minh-Ville a été très formatrice. A titre personnel, je suis devenue plus patiente et  plus adaptable. Nous avons fait des voyages extraordinaires au Vietnam et dans les pays voisins. Nous avons également noué de belles relations. Nous avons quitté le Vietnam pour un autre pays d’Asie, o combien différent, le Japon, dans lequel nous nous plaisons beaucoup. Mais Hô-Chi-Minh-Ville occupera toujours une place à part, car c’est avec elle que l’aventure a commencé!

 

[1] http://www.vietnamworks.com/, par exemple

 [2] afvsaigon.org

 

Par Priscilla Bergeret

 

--

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

VIETNAM : 8 conseils pour se fondre dans le décor

Vietnam – parrainez un enfant avec Vision du Monde

Vietnam : à connaître avant de partir


Commentaire

Poster un commentaire

  • Bonjour,
    Nous sommes une famille de 4 et venons d’apprendre que nous allons certainement partir à Ho Chi Minh prochainement. Votre page nous est donc très utile, merci!!
    Je voulais vous demander dans quel district vous habitiez. Nos enfants seront au collège et nous envisageons de les mettre au lycée Marguerite Duras et hésitons donc entre le district 9 et le 2 pour le logement. Que nous conseilleriez vous?
    Merci d’avance pour votre retour!

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !