Connexion en tant que membre

Liban Ma destination Moyen orient

Beyrouth : les loisirs et les sorties


LES LOISIRSSorties pour les grands
Peu de films sous titrés en Français. Le CCF organise des séances des projections tous les mercredi.
Le Grand Théâtre est en pleine rénovation. Pas mal d’opéras, de comédies musicales, pièces de théâtre (Passer à Sodeco Square ou chez Virgin pour acheter les places longtemps à l’avance).

La vie culturelle : festivals d’été à ne surtout pas manquer (de juillet à fins septembre) : Baalbeck, Beiteddine, Jbeil, Zouk

La vie culturelle : festival d’été à ne surtout pas manquer (de juillet à fins septembre) : Baalbeck, Beiteddine, Jbeil

Restaurants : La cuisine libanaise est excellente. Il y a de très nombreux restaurants (du boui-boui au super chic !) Et les prix aussi variables que la qualité et le cadre. Mais il y a de très bonnes adresses. Le guide Petit Futé donne sur ce thème des informations assez réalistes. Tout ce qui est dans SOLIDERE (quartiers rénovés et piétonniers du centre de Beyrouth) est un peu cher et très "show off " (par exemple : Maison du Saumon)
Bonnes et belles tables (de 30 à 45 dollars selon ce que l’on prend)
- Casino Mhanna - autoroute nord : superbes mezzés (et changement de table pour le dessert) mais cadre et service un peu impersonnels. Tél : 01520227.
- Al Mijana (au cœur d’Achrafieh) Rue Abdel Wahab el Inglizi. Tél : 01328082 Superbe table dans un cadre très reposant (jardin et tables installées sous de grandes toiles) Repas traditionnel et raffiné
- Bourj el Hammam (autoroute nord Antélias un peu après Mhanna) Très beaux et très bons mezzés avec un service chaleureux, discret. Parfait ! Cadre moins impersonnel que MHanna.

- Le Phénicien Sin el Fil. Tél : 01 48 25 31. Un peu cher mais une des rares bonnes carte de poisson (40 à 50 dollars)
- un peu partout : Kabab’Ji : une franchise (que l’on pourrait rapprocher du concept français Courte Paille), très bien tenu, on y mange notamment du très bon taouk (poulet mariné en brochette ou sandwichs) ? prix raisonnables.
A Jounieh (8 à 10 km après Beyrouth au nord)
La Crêperie (un des plus anciens restos du coin) dans une superbe maison ancienne rénovée accrochée à la falaise, avec une terrasse qui offre une vue imprenable sur la baie de Jounieh (et encore mieux obtenir une table sur le balcon !). Les crêpes ne sont pas aussi bonnes qu’en Bretagne mais elles sont correctes. On peut manger de la viande, des salades, du poisson (et notamment du homard). Selon ce que l’on prend de 20 à 40 dollars par pers.

Pâtisserie (une délicieuse adresse) pour commander des gâteaux pour une soirée par exemple ou cder un dessert à apporter à un dîner entre expat (gâteaux fins et pas « pouet-pouet » comme la majorité de ce qui est proposé ailleurs) : Pâtisserie Cannelle quartier de tabaris 01201315

Sorties pour les petits
Grottes de Jeïta, des parcs d’attraction (plus ou moins vétustes, plus ou moins chers). De Mai à Octobre, la piscine est encore la meilleure occupation.
Cette ville n’est pas faite pour eux : pas d’espaces verts, pas de lieux pour faire gratuitement du vélo ou du roller, des plages et piscines payantes, pas de trottoirs ?

Que faire le week-end ?
Visiter le pays, mais attention aux distances /durée de trajet. Le réseau routier est en piteux état. Le retour sur Beyrouth le dimanche soir rappelle le périphérique parisien !
Aller en famille à la plage Peu de possibilité de balades à pieds, malgré la proximité des montagnes.
Ski en hiver.
Attention, ici il est fréquent que nos maris travaillent le samedi matin ! ce qui réduit sérieusement le week-end et les perspectives de ballades !

Notes personnelles de Marie Christine
Les grandes vacances sont très longues : de la mi-juin à la mi-septembre. Pas de vacances à la Toussaint, mais 15 jours à Noël et à Pâques.
L’école commence entre 7h30et 8h00, et finit entre 14h30et 15h00, 5 jours par semaine et avec des devoirs le soir. Le rythme est assez soutenu. Il existe des centres aérés pendant les vacances (7 à 9 semaines maximum) cela s’appelle des colonies ! Ecole : pour les grands le lycée français est sans doute quasi une obligation... mais attention les classes sont surchargées et la proportion de français assez faible ! Pour les plus petits (les notres sont arrivés à 7 et 5 ans) un autre établissement présentera l’avantage de la proximité et d’effectifs (pour certains établissements dont le Montana international College) beaucoup plus confortables. Le niveau est excellent.
Le pays est très sale, et la conscience écologique ne fait pas partie du bagage culturel. Tout le monde jette n’importe quoi, n’importe ou. Les côtes comme la campagne sont jonchés de détritus.

Ne pas rater la cérémonie du 14 juillet à la résidence Les Pins (chez l’Ambassadeur). C’est le seul moyen de découvrir ce lieu magnifique et luxueux. Les buffets sont peu accessibles car pris d’assaut ! et les discours un peu long.

Tout ce qui sera plus épais qu’une lettre classique sera ouvert et très souvent taxé (une petite peluche oubliée en France a été taxée à 75 francs) Attention aussi à ne pas voyager avec ciseaux, médicaments, Cd, DVD etc il y aura confiscation pour les premiers et lourdes taxes pour les autres ! Pour visiter et découvrir le pays (même la Syrie et la Jordanie), l’organisme NAKHAL (prononcer NARRAL) est d’une qualité irréprochable et d’un rapport prestation/prix très honnête ! Quand la famille ou les amis débarquent c’est aussi une formule à retenir !

Site web : http://www.nakhal.com.lb

Femmexpat vous conseille de lire :

Beyrouth : les bonnes adresses

Beyrouth : à savoir avant de partir

Beyrouth Accueil, Liban


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !