Connexion en tant que membre

Egypte Ma destination Moyen orient

En expat au Caire


caireAhlan wa sahllan (bienvenue) au Caire !

La ville :
Cette mégalopole compte plus de 23 millions d’habitants, dont la moitié a moins de 25 ans !
Ville ayant surgi du désert, dont les lettres de noblesse sont ancrées dans un passé d’une réelle richesse.

Certes à première vue, l’absence de tout plan d’urbanisme, l’aspect vétuste et décrépit des bâtiments, le dédale de ruelles sales et non signalisées, la circulation très dense et anarchique, ont de quoi freiner l’enthousiasme...

Mais en y déambulant, vous changerez vite d’avis et apprécierez les monuments dissimulés au milieu de nulle part, les scènes de rues typiques et souvent charmantes ou cocasses : porteurs d’eau d’un autre âge, bourricots chargés de fruits et légumes aux couleurs chatoyantes avançant nonchalamment au milieu d’un enfer de véhicules, chargements incongrus de camions tel celui de dromadaires dont le cou "périscopique" domine la circulation...

Très vite, on occulte poussière et bruit pour se laisser porter par l’animation ambiante.
Mais attention, comme piéton, vous serez affolé car les passages piétons, les feux, les passerelles sont inexistantes ou ignorés et avant de vous lancer dans le flot des voitures, vous hésiterez longuement. Mais tout s’apprend, même cela ! Les véhicules vous contournent, aussi allez-y franchement et advienne que pourra !

Les habitants :
Les Cairotes aiment leur ville, en sont fiers, même si la notion d’environnement leur est inconnue.
Ils vous aideront si nécessaire, vous renseigneront même s’ils n’ont pas la moindre idée de la réponse à donner ; "je ne sais pas" ne se dit pas, tout bon musulman doit apporter son aide et à vous d’avoir du discernement !

Les termes récurrents :
Le sésame linguistique du pays est IBM, comprendre "Inch Allah, Bokra" (demain), "Malesh" (ce n’est pas grave). Vous entrez alors dans le cœur du pays où le temps n’a pas la même valeur, où tout se fera mais... plus tard. Pas d’impatience car les égyptiens ont le temps tandis que nous avons l’heure et courons à notre mort, pensent-ils !

Aspect culturel :
Le Caire est une ville aux multiples facettes : pharaonique, copte, islamique et vous y trouverez des monuments, objets relevant des trois cultures.
Le musée du Caire regorge de trésors pharaoniques entassés (l’ouverture du nouveau musée est pour "bokra", vous comprenez...)
Le quartier copte est une enclave aux nombreuses églises et doté d’un splendide musée à ne pas rater.
Le Caire islamique se dévoile tant dans le souk, le khan Khalili, aux nombreuses mosquées, citernes, écoles coraniques..., qu’aux travers des milliers de mosquées et minarets disséminés dans toute la ville. Vous serez envoûtés par l’appel conjoint des muezzins particulièrement au coucher du soleil. Le meilleur point de vue est alors le sommet de la colline du parc Al Azhar d’où vous dominerez toute la ville.
Ceci n’est qu’un maigre aperçu des richesses du Caire, juste de quoi vous attirez.

Aspects domestiques :
Les logements pour les étrangers sont onéreux et très inégaux.
Divers quartiers sont convoités tels Zamalek, Maadi, Héliopolis et à 20 mn du Caire, Kattameya (villas sur le golf). Cette liste n’est pas exhaustive mais sachez que le majeure partie des Francophones vit à Maadi où se trouve le principal site du lycée français et l’école américaine.
Les appartements ou villas sont spacieux mais quelques surprises peuvent subvenir : plomberie ou installation électrique défectueuse, etc. Soyez vigilants lorsque vous visitez avec les agents immobiliers qui sont nombreux et souvent beaux parleurs.

Côté habillement :
Emportez vos affaires car à part quelques marques comme Mobacco (polos, chemises), New Man, Quicksilver, vous trouverez très peu d’affaires à votre goût.

Aspect médical :
Les pharmacies abondent et souvent les pharmaciens parlent anglais et français, donc pas de problème sauf si vous suivez un traitement très spécifique.
De sérieux docteurs, dentistes sont répertoriés, donc pas de crainte majeure. Seul point sombre : le séjour hospitalier est à éviter et le retour en Europe est une sage précaution.

Côté gastronomie :
Il n’existe pas de réelle cuisine locale ou alors grasse et peu digeste. Par contre, vous dégusterez de la cuisine libanaise, asiatique, italienne, française et même... suisse avec des fondues au fromage !

Côté alimentaire :
Aucune difficulté, on trouve pratiquement de tout : nombreux et bons produits locaux et importés. Vous faites vos courses soit sur les marchés (sales mais bien fournis), soit dans des petites épiceries locales bien montées, soit Carrefour vous procurera tout en une fois. Quelques produits sont à prévoir tels la levure chimique, le sucre vanillé, le gros sel, les bâtons de vanille... enfin, rien de bien essentiel.

Et l’artisanat ?
Très pauvre, les finitions laissant à désirer. Le manque de créativité et de finesse dans le travail sont regrettables. Lointaine, la grandeur pharaonique !

Côté sports :
Vous serez servis car beaucoup de sports sont praticables : tennis, football, golf, plongée sous marine, gymnastique...

Ceci n’est qu’un bref aperçu du Caire où il fait bon vivre, en sécurité. Oubliez ponctualité, environnement et bruit et tout ira bien. "Détails" : vous diront les Egyptiens !

A bientôt au Caire, vous ne le regretterez pas.

Florence 

 

Liens utiles :

 

 

FemmExpat vous conseille de lire :

EGYPTE : à connaître avant de partir

Le régime matrimonial en Égypte

LE CAIRE : les loisirs

LE CAIRE : les bonnes adresses

LE CAIRE : à savoir avant de partir

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !