Connexion en tant que membre

Allemagne Le Couple Ma destination

« Moi Française, du Deutsch » : l’amour franco-allemand


fr-alld-HPSchatz d’amour dans sa belle famille

Voici la suite des aventures du couple franco-allemand…(voir l'article ici)

Après le mariage et les premiers mois de passion, s’ensuivent les premiers pas dans la vraie vie et notamment la connaissance de la belle famille allemande. Voici racontés avec humour les quelques périples (du vécu) que vous pourriez rencontrer dans votre belle famille.

« La prise de lutte détrône la bise »

Pour ma part, les membres de ma belle famille sont un concentré de clichés que l’on peut avoir sur la stature des allemands : grands, costauds, stark. Quand je les ai salués pour la première fois, j’ai tendu ma petite joue pour leur faire la bise… à la française. Pas de bol, ils ont été plus rapides que moi et  je me suis retrouvée dans une prise de lutte. Ils m’ont serrée fort dans leurs bras en me frottant énergiquement le dos. Il faut s’y habituer, ça surprend la première fois.

«  Tu-vous ? »

 Après cette étreinte manquant me couper le souffle, je sors une petite phrase en allemand à ma belle mère «  ich freue mich darauf Sie  kennenzulernen » Grand malheur, me dit mon mari « cela serait bien que tu tutoies ma famille ». Quoi ! lui répondis-je  «mais c’est impossible, je ne les connais même pas et en plus ils sont plus âgés que moi ».

Premier bilan : K.O : on a failli me démettre une vertèbre et je dois conjuguer à la deuxième personne du singulier (plus difficile en allemand avec les verbes irréguliers).

« Le plongeon dans la Gemütlichkeit ou dans le musée du kitch »

Après ces premiers challenges corporels et linguistiques, me voila plongée dans leur Home sweet Home. On connait tous Euro Disney : tout est mignon et charmant. Pour moi, l’intérieur d’une maison allemande est la réplique du parc de Mickey : c’est bien rangé, c’est propre, le goût du détail est partout, pas une fausse note. Les serviettes en papier sont assorties aux assiettes, les vitrines éclairées accueillent les collections de tasses et les figurines de chez Goebel, les bougies sont décorées avec des petites fleurs….. En quelques secondes vous comprenez ce que les allemands nomment la Gemütlichkeit. On adhère ou pas, moi j’avoue que j’ai un léger faible pour le désordre et me retrouver dans un intérieur allemand me stresse, tellement que c’est parfait.

Deuxième bilan : La déprime, il va falloir ranger votre appartement quand belle maman viendra vous rendre visite.

« Liebe geht durch den Magen»

Connaissez-vous cette expression allemande ? en français - Les petits plats entretiennent l’amour -  En 2 mots, il y a un lien entre la bonne bouffe et l’amour.

Quand je suis arrivée en Allemagne, j’ai tout de suite compris pourquoi le taux de natalité était ici au plus bas. Il y avait une relation entre la bouffe et le fait d’être amoureux. Comment tomber amoureux avec une salade de concombre à crème sucrée ou bien avec des boulettes reconstituées de vieux pain, des cornichons roulés dans de la viande archi cuite ?  Comment les couples franco-allemands font-ils pour survivre ?

Après quelques années d’adaptation, des séjours prolongés dans la belle famille, j’avoue que j’ai développé un estomac allemand. Le problème, ce sont vos premiers repas dans la belle famille.  Soit vous vous forcez à tout manger et vous vous retrouvez avec de belles douleurs d’estomac ou bien vous capitulez en repoussant le tout au bord de l’assiette et vous dites cyniquement à votre belle mère - qui vous regarde méchamment – « Mutti, beim näschten Mal, lass ich Dich des huitres und des escargots essen.

Troisième bilan : en fonction de la voie que vous avez choisie, soit vous êtes écœurés (courage ça va passer), soit l’amitié franco-allemande en prend un coup.

Et votre Schatz d’amour, lui comment se sent-il dans sa belle famille française ?

Lui, il dévore les petits plats français, adore taper la bise, il tutoie tout le monde et se sent bien dans la simplicité des intérieurs français… Bref, d’où l’expression „Leben wie gott in Frankreick“ (être comme un coq en pâte).

Que peut-on en conclure ? Dans un couple franco-allemand, le côté français serait-il le problème ?  Ou bien ce sont les allemands qui souhaitent s’inspirer de notre art de vivre !!! (cf. sondage « baromètre des relations franco-allemandes » déc. 2011). J’avoue qu’il est difficile de trancher, alors en attendant faisons du franco-allemand 🙂

Anne-Chrystelle, votre franco-allemande.
Destination Chance : www.destination-chance.de à Munich

Femmexpat vous conseille de lire :

LE RÉGIME MATRIMONIAL EN ALLEMAGNE

Vivre dans 2 cultures ou comment être flexible !

Protection sociale en Allemagne

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !