Connexion en tant que membre

Orientation Valence

Mon Erasmus à Valence, par Pauline


Pauline redimentionnéValencia, ou la ville qui m’a fait grandir, mûrir, qui m’a appris à vivre. Il y a plus d’un an maintenant, je me décidais à me lancer dans l’aventure Erasmus. Avec beaucoup d’hésitation, de doutes et d’appréhension, c’est vrai. « Plus tard j’aimerais vivre à l’étranger ». Cette pensée a traversé l’esprit de bon nombre d’entre nous, non ? Mais lorsqu’on se retrouve face à cette possibilité, il y a encore un pas avant de faire le grand saut. Se lancer, prendre la décision de tout quitter pour aller voir ce qui se passe ailleurs, pour découvrir la vie autrement.

-

C’est dans cette optique-là que j’ai décidé, à tout juste 18 ans, d’envoyer ma candidature sans savoir vraiment dans quoi je m’engageais. Je voulais me prouver à moi-même que j’en étais capable, qu’à mon tour je pouvais prendre mes responsabilités et me lancer dans quelque chose à moi toute seule. J’étais bien loin de m’imaginer tout ce que cela pouvait signifier… C’est là où j’ai pris en pleine figure tout le sens de l’expression « assumer ses choix ».

-

Valencia, la ville qui m’a appris à ne plus redouter l’inconnu. C’est là où j’ai rencontré et appris à aimer des personnes qui ne parlaient pas ma langue. Où j’ai appris à m’adapter à une autre culture tout en me sentant chez moi. Premier appartement, premiers loyers, premiers colocataires… J’ai découvert la vie en autonomie dans un contexte totalement nouveau, loin de mes habitudes. Prendre mes marques et me sentir appartenir à cette communauté s’est avéré plus facile et rapide que prévu, malgré toutes mes inquiétudes. Tout cela grâce à des rencontres et des liens tissés avec des personnes de tous horizons qui ont été les acteurs principaux de mon épanouissement.

-

Valencia, troisième ville d’Espagne, est une ville incroyable à laquelle on ne peut que s’attacher un peu plus chaque jour. Son centre ville, ses belles places et cathédrales, ses joyaux de l’architecture (la Ciudad de las Artes y Ciencias), sa gastronomie (bien plus que la paella), ses fêtes populaires (las Fallas), son climat agréable à toute époque, la convivialité de ses habitants… Tout est réuni pour se laisser séduire et donner l’envie de s’installer ici pour toujours.

-

Car c’est ici que j’ai testé grand nombre de nouvelles expériences, Valencia a pris une importance particulière pour moi et restera la ville qui m’a fait grandir. Ces six mois plus que formateurs marquent un point de départ pour la suite : ils m’ont donné le goût de découvrir encore.

-

Aujourd’hui, je suis persuadée que c’est par les voyages, en prenant de la distance, que l’on apprend à mieux se connaître, se construire et s’aimer. Forte et grandie de cette expérience humaine, je sais à présent qu’il suffit de s’ouvrir aux autres et partager pour pouvoir s’épanouir.

-

Aujourd’hui, j’ai compris comme les voyages étaient nécessaires dans une vie.

-

« Tout ce que vous avez à faire c'est décider de partir. Et le plus dur est fait. » - Tony Wheeler

-

Par Pauline.

--

FemmExpat vous conseille de lire aussi : 

Espagne : à connaitre avant de partir 

Esther, à 1035 kilomètres de Paris : Erasmus à Barcelone

Blandine : d'une enfance expat aux USA à la vie étudiante à Lisbonne

Jeune expatrié(e)

L’expat du jeune : easy or not easy ?

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !