Connexion en tant que membre

Expat de la semaine Irlande Ma destination

Vivre à Cork, par une Marseillaise


Vivre à Cork, par une MarseillaiseKari Thé est marseillaise. En 2011, elle quitte le ciel bleu et la grande ville pour la grisaille irlandaise. Elle trouve rapidement sa place parmi les habitants de ces petites villes dont l’accueil la réchauffe. Aujourd’hui, elle a même créé une chaîne YouTube, Une Marseillaise à Cork, pour partager son expérience. Pour FemmExpat, elle livre sa vision de la vie à Cork.

Petites villes d’Irlande

Je suis arrivée fin septembre 2011 pour un contrat de huit mois à Castelrea, dans le comté de Roscommon, situé au Centre Ouest du pays, au-dessus de Galway. C'était très petit. Je vivais près du marché au bétail et du parc. Un vrai changement de paysage pour moi qui suis née et ai grandi au cœur de Marseille. Il y avait quelques pubs et restos mais pas grand-chose à faire. Comme j'étais assistante de Français dans un lycée, je travaillais seulement à mi-temps. J'avais donc beaucoup de temps libre.

A la fin de mon contrat, je suis descendue à Cork pour y trouver du travail. Cork c'est plus grand (bien que toujours petit à l'échelle de la France). C'est une ville très cosmopolite et chargée d'histoire. Il y a du travail, des endroits où sortir, des gens du monde entier à rencontrer et beaucoup de monuments à visiter.

La neige, non, c’est pas drôle

Au début j'ai trouvé le ciel très gris et lourd. Ça me faisait presque peur de ne pas voir de bleu pendant des jours et des jours. Et l’hiver 2011 a été particulièrement froid. La neige était haute jusqu'à mes genoux. Puis quand elle a commencé à fondre, je passais mon temps à glisser et tomber. J'ai cru mourir du froid.

Dans les films, la neige c'était toujours amusant. Mais j'ai découvert qu'en fait pas du tout ! Froide et humide, c’est loin d’être rigolo. Un matin, j'ai même dû creuser dans la neige un sillon de ma maison jusqu’aux escaliers menant à la rue… Avec ma pelle en plastique de ménage car je n'avais pas encore de vraie pelle à neige !

Accueil, accent et nouvelles expressions

A part le problème d'adaptation au froid, j'ai été très heureuse là-bas. Les gens m'ont tous très bien accueillie. Je me suis rapidement sentie à l'aise. L'accent est très particulier en Irlande. Donc même si j'étais bilingue en arrivant, j'ai dû me faire à leur façon de parler.

Il faut surtout s’adapter aux expressions locales. Ils disent bonjour avec : How are you ? Mais ce n'est pas la peine de raconter sa vie après. La réponse attendue est : Not too bad and you ? C'est tout. Il y a aussi le : Bye now, que je trouvais un peu brusque au début. C'est en fait une façon normale de dire au-revoir.

Finalement, je crois que les deux expressions qui m'ont le plus étonnée sont : You're grand, pour dire que ça va et : Cheers, pour dire merci. Il m'a fallu du temps pour m'y faire. Pourtant maintenant je les dis aussi.

Cork, la Marseille de l’Irlande

Je vis à Cork depuis maintenant cinq ans. Pour moi c’est le Marseille de L'Irlande. Une grande ville au bord de la mer, entourée de collines, cosmopolite et rebelle. 

L’inconvénient cependant, pour une personne qui comme moi vient d'une grande ville, c'est qu'on en a vite fait le tour. Tout le monde se connait par le bais d'un tel ou un autre.

Je déplore aussi le manque de variété au niveau des magasins. Je trouve qu'ils proposent tous plus ou moins la même chose et c'est bien dommage. 

Mais j'ai l'impression que, dernièrement, cet aspect est en train d'évoluer.

Les quartiers où il fait bon vivre

Le centre-ville de Cork est très bien. Même si je n'y ai jamais vécu personnellement. Selon moi, le meilleur quartier est Douglas. J'ai vécu à Ballincollig, en dehors de Cork. Et c’est vraiment la ville que je préfère. C'est petit et calme mais on y trouve tout.

Circuler à Cork

Les bus ne sont pas trop mal à Cork. Mais j'ai ma propre voiture depuis quatre ans. On se fait sans soucis à la conduite à gauche. Par contre, si vous achetez une voiture, prenez-en une solide. Car en les routes en Irlande sont très mauvaises.

Quand je me rends à Cork City, je préfère quand même prendre le bus, à cause de la circulation souvent bloquée et des problèmes de parking.

Où faire ses courses

Je fais mes courses à Aldi ou Lidl. En effet, on y trouve tout, et ici c'est de bonne qualité. De temps en temps je vais à SuperValu.

Par ailleurs, on peut trouver des produits français à l'English Market, sur Grand Parade. Mais les prix sont incroyablement élevés pour un paquet de biscuits ou du fromage ! Le mieux, c'est finalement La Table Belge, sur North Main Street. La propriétaire est belge, mais on y trouve aussi des produits français. Et les prix sont plus raisonnables.

Cork, une ville animée

A Cork (ville et comté), il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Il y a beaucoup de festivals tout au long de l'année, des spectacles musicaux, des pièces de théâtre et des concerts. Le mieux, c'est d'aller dans un pub ou un resto au début du mois et d'y prendre le dépliant WhazOn. Vous pouvez aussi le trouver à whazon.com. Y sont listés tous les événements à venir par catégorie : théâtre, musique, etc. On y trouve les dates et lieux mais aussi les contacts pour réserver. C'est vraiment très pratique.

S’immerger pour mieux s’intégrer

Un conseil pour les nouvelles arrivantes : aussi tentant et confortable que ce soit, essayez de ne pas vous faire amies avec d'autres Français à votre arrivée. L'avantage que j'ai eu dans mon petit village de Castelrea, c'était justement l'absence d'autres Français. Je me suis donc immergée dans la culture et la langue tout de suite. J'ai ainsi pu voir mon vocabulaire ainsi que ma compréhension orale se développer très vite.

Réseau : Les Français à Cork

Il existe un groupe Facebook de partage entre Français : Les Français à Cork. En plus, on y trouve aussi des Belges et même des Irlandais. On se conseille et s'entraide pour tout ce qui est emploi, logement et tout autre aspect de la vie de tous les  jours pour lequel quelqu'un a besoin d'aide ou de conseils.

Cork sur YouTube avec Une Marseillaise à Cork

J'ai récemment créé une chaine YouTube où je partage mon expérience d'expat en vidéo : Une Marseillaise à Cork, avec une page Facebook associée www.facebook.com/UneMarseillaiseaCork.

Le but de cette chaîne ? Parler de la vie en Irlande (Cork en particulier) et comparer avec la vie en France (Marseille en particulier). Et surtout, le faire toujours avec humour. Pour l’instant je le fais sous forme de Vlog (blog vidéo, ndlr). J’y parle beaucoup face caméra. Mais il y aura plus de plans en extérieur dans les vidéos à venir. Et au moins une sera carrément un sketch que je suis en train de finir d'écrire.

Jusqu'à présent les vidéos ont été publiées toutes les deux semaines. Mais comme les prochains épisodes vont me demander plus de travail, je prévois de ralentir à un par mois.

Lectrices-teurs de FemmExpat, n’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez plus d’informations sur mes vidéos ou mon expérience d’expat !

Kari Thé, une Marseillaise à Cork en IrlandeKari Thé

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Mes Pas sur l’Ile Verte : Cork, Irlande

Irlande : 7 conseils pour se fondre dans le décor

Irlande : A connaître avant de partir

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !