Connexion en tant que membre

Ma destination Moyen orient Oman

Expatriée à Oman


omanEntre terre et ciel, entre mer et dunes, en Oman vous attend une vie moderne et douce, qui oscille entre  high tech et traditions.

La première image qui vient à l'esprit lorsque l’on entend le nom du pays : SULTANAT D’OMAN, cela suffit à vous faire rêver et à vous y transporter, non ? Vous imaginez un Sultan et sa Sultane et les couleurs chatoyantes de leurs vêtements, des dunes de sable à perte de vue, des odeurs d’épices ; vous faites forcément appel à vos connaissances littéraires et artistiques. Les orientalistes nous ont offert tant de témoignages.

En sortant de l’aéroport, vous prenez l’autoroute qui vous mène au centre ville de Mascate et voici ce que vous découvrez : un ciel bleu lumineux, dans lequel se découpent les montagnes aux tons bruns et ocres, les maisons et les petits buildings immaculés, l’océan et ses plages beige dorées, les mosquées aux dômes bien enflés et aux minarets très effilés dont les mosaïques bleues, vertes, dorées brillent sous le soleil, la végétation luxuriante mais maîtrisée sur les abords de l’autoroute ; palmiers, bougainvilliers, pelouse tondue à ras.

Vous êtes déjà conquis par la beauté des paysages.

Puis vous croisez les habitants :
- Les hommes semblent très confortables dans leurs vêtements : Dishdashas blanches ou pastels, kumma (petit bonnet traditionnel) colorée ou  mussar (turban) joliment noué sur leur tête.
-Les femmes portent l’abaya noire dans la ville mais dans les villages, elles arborent des robes multicolores sur des pantalons assortis.
Les omanais et les omanaises sont très gentils, toujours souriants et prêts à vous aider. Ils aiment communiquer, échanger, partager.
Parfois le langage n’a pas d’importance. Des regards, un sourire, une tasse de thé suffisent à partager un bon moment.

Voilà, ça y est, on se sent bien dans ce pays.

Finalement ce qui m’a le plus étonnée lorsque je me suis installée dans le Sultanat d’Oman, c’est que je m’y suis sentie bien immédiatement. On se sent bienvenue, accueillie, en sécurité.

Mascate est une ville moderne où l’on trouve de tout. Il y a 3 grands supermarchés Carrefour et d’autres d’enseignes anglaises ou indiennes, des bons restaurants, des écoles, des lycées, des centres sportifs, un opéra dont la programmation est variée et de bonne qualité, des galeries, des musées.

Brin de vie en Oman :
On peut le matin entrer dans le souk boire un thé avec Ahmed qui vous vend de belles pashminas, partir faire ses courses dans les 3 magasins Carrefour de la ville, aller chercher ses enfants à l’école française pour les mener à leur cours de natation, de football ou prendre soi-même des cours d’anglais, d’arabe ou de yoga…
Le soir, sortir entre amis dans le dernier restaurant indien ou thaï, assister à un concert de James Blunt dans les jardins d’un hôtel, ou organiser un barbecue à la maison.
Le jeudi et vendredi sont les jours de week-end que l’on passe en famille et entre amis. Les sorties sont alors très variées. La mer et les plages, les montagnes et les wadis, le désert.

Quand on vit en expatriation, on est loin de sa famille, de ses amis. Parfois, on abandonne sa carrière pour suivre son mari. On doit aller de l’avant et le mieux est d’en profiter pour découvrir, s’intéresser et ainsi s’intégrer.

En Oman, la femme expatriée n’a pas la possibilité de travailler ce qui est dû à l’omanisation, souvent on a de l’aide à domicile mais on trouve de quoi s’occuper. C’est le moment où jamais pour apprendre une nouvelle langue, s’initier à un sport, se faire de nouveaux amis, se perfectionner dans un art ou une activité manuelle.

Comme toutes les villes du Golfe Persique, Mascate est une ville très cosmopolite : les expatriés sont européens, américains, maghrébins, philippins, indiens, népalais etc.
Vous les rencontrez dans votre vie quotidienne : le boulanger, le cordonnier, le réceptionniste, la coiffeuse, le prof de gym. C’est une vraie richesse que de pouvoir échanger des moments de vie avec eux, d’en apprendre davantage sur leur pays, leur façon de vivre.

La vie est calme et douce dans le Sultanat. Elle est parfaite pour les familles avec de jeunes enfants. On y trouve une très bonne qualité de vie qui facilite l’adaptation.
La circulation se fait en voiture sur de grands axes routiers chargés.
Le tourisme se développe mais tout doucement. (Les grands paquebots de croisière accostent dans le port de Muttrah, sur la corniche mais n’y restent qu’une nuit.) Les hôtels sont très beaux et très chers.
La vie nocturne mériterait un bon développement. Mais Les Emirats Arabes Unis ne sont pas loin en voiture (on traverse une belle chaîne de montagnes) et Abu Dhabi et Dubaï regorgent de bonnes adresses pour « les fêtards ».

Marie-Paule
Vivre en Oman

Femmexpat vous conseille de lire :

OMAN : À CONNAÎTRE AVANT DE PARTIR

Le site "Vivre en Oman"

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !