Connexion en tant que membre

Europe Islande L'interculturel Ma destination Ma vie en expatriation Vie d'expat

Islande : 7 conseils pour se fondre dans le décor


Maisons scandinaves

Avec notre partenaire

LOGO CDV

Ou comment, grâce à nous, ne pas passer pour un touriste en Islande !

Se goinfrer de glace même en hiver
Le thermomètre avoisine le zéro, voire en dessous, la neige recouvre tout mais pour une fois il n´y a pas de vent. Alors, faites comme les Islandais, mangez une glace. Rien de plus normal en hiver ! Preuve que les Islandais raffolent de la crème glacée, vous trouverez de nombreux glaciers à Reykjavik, ouverts jusqu’à 22h du soir même quand il fait - 10° ! Faites-vous plaisir (à vos enfants aussi), laissez-vous tenter par une bonne glace. Et puisque vous êtes gourmand(e), demandez qu’elle soit trempée dans une bassine de chocolat fondu ou, pour les plus tordus, ajoutez-y du riz soufflé, des Smarties ou autres délices nocifs. Cette spécialité islandaise s’appelle bragdarefur.

Prendre très, très au sérieux l'existence des elfes
Dans un pays en perpétuelle transformation, où les phénomènes naturels exceptionnels sont monnaie courante, la magie a toute sa place. Éruptions volcaniques, tremblements de terre, aurores boréales… Des forces invisibles conditionnent en permanence la vie des Islandais. Et au XXIe siècle, plus d’un habitant sur deux croit toujours au huldufólk, le peuple caché, que l’on appelle aussi elfes.
Rochers aux formes humaines, chuchotements dans la forêt, il existerait de nombreux signes attestant de l’existence des elfes. Invisibles aux hommes, sauf pour quelques privilégiés, ces créatures généralement bienveillantes peuvent vous jeter un sort si l’envie leur en prend. Même l’administration joue le jeu, détournant ici et là des routes pour éviter de détruire un lieu habité par un elfe. À voir les tracés de certaines routes, il en existe une tripotée.

Avoir la bonne attitude chez l'habitant
L’Islande étant un pays soumis à des conditions météorologiques très variables, il sera donc judicieux, avant d’entrer dans une maison, d’ôter vos chaussures en cas de pluie, neige, éruption volcanique... Dans la plupart des maisons, un petit panneau vous le rappellera. Il est aussi apprécié d’apporter à vos hôtes du vin ou de la bière. Une fois à table, pas la peine d´attendre que la maîtresse de maison ait prononcé le traditionnel “bon appétit” qui, de toute façon, n´existe pas en islandais. Vous pouvez vous jeter sur votre assiette, laisser une main sous la table, être mal assis sur votre chaise... Par contre, une fois le repas fini, n’oubliez pas de remercier votre hôte d´un takk fyrir mig ou takk fyrir matinn (“merci pour moi” ou “merci pour ce repas”) et vous pourrez remporter votre bouteille de vin si elle n‘est pas finie !

Ne pas contrarier un troll 
Aussi laids que méchants, les trolls sont aussi respectés que les elfes mais c'est un respect qui se fonde plutôt sur la peur. Ces êtres à l’apparence grotesque détestent être dérangés et sont toujours prêts à fomenter un "mauvais coup" contre les humains, surtout pendant les longues nuits de l’hiver islandais… Pendant cette période, les réverbères des villes sont allumés 24 heures sur 24 et il n’est pas rare de laisser une pièce de la maison allumée toute la nuit.
Heureusement pour nous, les trolls se changent en pierre au premier rayon du soleil. Ainsi les aiguilles de Reynisdrangur au large de Vík ou le rocher de Hvítserkur sur la péninsule de Vatnsnes seraient des trolls pétrifiés. Si vous avez envie de croiser des trolls bien vivants, vous pouvez toujours faire un tour du côté du Snæffelsnes, sur le col de Kerlingarskard…

Décrypter une carte routière 
Pour se repérer en Islande, il suffit de prêter attention à la terminaison des noms. Vatn signifie un lac, foss une chute d’eau, dalur une vallée, fjordur un fjord, höfn un port, hver une source d’eau chaude, jökull un glacier, sandur un désert de sable, gigur un cratère, stadur ou stedir, un lieu habité… Reste à prononcer les mots en entier !

Ne pas faire son macho 
En 2011, les magazines américains Newsweek et The Daily Beast ont effectué un classement des pays où la femme vit le mieux et la palme d’or est revenue à… l’Islande ! Auparavant, ils avaient examiné 165 pays selon le système juridique, la santé, l’accès à l’éducation, l’économie, la parité des sexes dans les entreprises et dans la politique.
L’Islande est l’un des premiers pays à avoir donné le droit de vote aux femmes (1908) et le premier pays au monde à élire démocratiquement une femme à sa présidence (1980). Depuis des décennies, l’Islande prône l’égalité des sexes et toute attitude machiste est franchement mal vue. Quant à la galanterie, elle est surtout considérée comme une forme de sexisme. En général, abstenez-vous de tenir la porte à une femme, elle pourrait mal le prendre.

Respecter l'heure du souper
On dîne tôt en Islande. Si vous avez choisi la demi-pension, soyez à votre ferme-auberge ou à votre guesthouse à 19h au plus tard. Et pensez à prévenir en cas de retard. Sachez qu’après 20h30, vous aurez du mal à trouver un restaurant qui sert encore, même à Reykjavík.

Se donner rendez-vous dans une piscine 
Les Islandais raffolent des bains chauds. En pleine nature, près des sources d’eau chaude, ou dans les innombrables piscines en plein air et hot pot. Barboter fait ainsi partie de la vie quotidienne islandaise. On s’y retrouve, on y papote, on s’y détend dans une eau réchauffée par les entrailles de la Terre, cette terre bouillonnante dont les Islandais sont très fiers et dont ils profitent amplement.
L’île est située sur un point chaud dont le centre se trouve au niveau du plus imposant des glaciers de l’île, le Vatnajökull. Résultat, les Islandais ne risquent pas de manquer de chauffage ! Par d’immenses canalisations d'eau, l’énergie terrestre chauffe à très bas coût la quasi-totalité des habitations et des bâtiments publics et même certains trottoirs de la capitale pour faire fondre la neige en hiver ! La vapeur d’eau permet également de cultiver, sous d’immenses serres, des fleurs, des tomates et mêmes des bananes. Elle offre aussi toutes sortes de curiosités naturelles épatantes comme les geysers, solfatares, fumerolles, mares de boue en ébullition… le tout, en général, accompagné d’une entêtante odeur de souffre, si caractéristique de ce pays volcanique.

www.comptoir-islande.com

Femmexpat vous conseille de lire :

Islande: à connaître avant de partir


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !