Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Ma destination

LA VIE A MIAMI EN FLORIDE OU COMMENT FAIRE SA PLACE AU SOLEIL


floride_plage

 

 

Miami, Floride : soleil et plage toute l’année. Y être en expatriation ce n’est pas le bagne mais il faut quand même y faire sa place au soleil.

 

 

 

 

Quand il a été question de nous expatrier, avec mon mari, nous rêvions d’exotisme : l’Inde, l’Amérique Latine, l’Afrique. .. On nous a proposé Miami... Notre connaissance des Etats-Unis se limitait à New York, de Miami nous n’avions que l’image des supers flics et des gentils serials killers.

Avant de partir, nous avons eu un bébé et on s’est dit que finalement, Miami, c’était peut être plus rassurant que l’Inde !

Et le côté cosmopolite de la ville allait presque nous faire vivre en Amérique Latine !
Quand ma fille et moi sommes arrivées à Miami, mon mari y était déjà depuis 3 mois. Nous étions tous les 3 ravis de nous retrouver enfin ! Exit le 2-pièces parisien ! Welcome la grande maison à Miami Beach ! Fini la neige et le gris, place au soleil et aux températures printanières au mois de février !
Mon mari avait trouvé notre maison avant que ma fille et moi n’arrivions. Depuis Paris, je sélectionnais les maisons à visiter et il m’envoyait des photos avec son ressenti. Nous avons d’abord choisi le quartier de Miami Beach. Les quartiers d’expats comme Coral Gables ou Coconut Grove sont également très agréables, près des écoles françaises... mais loin de la plage ! Et nous ne concevions pas de ne pas habiter près de la plage !

Malgré les parcours du combattant : savoir où faire ses courses, s’habituer aux nouveaux rayons du supermarché, acheter une voiture, trouver un assureur, meubler la maison, comprendre comment tout fonctionne (le ramassage des ordures ménagères, la banque, le choix du réseau téléphonique et internet), je me suis immédiatement sentie parfaitement à l’aise dans ma nouvelle ville.

Malgré les difficultés de langue (mon anglais et mon espagnol étaient assez basiques à mon arrivée !), on n’a aucun complexe pour parler : ici, tout le monde baragouine un Spanish-ingles ! Les américains gardent toujours le sourire, répètent dès qu’on leur demande de répéter...Même si on devine la fumée sortir de leurs oreilles, on a toujours droit à une politesse excessive... un peu trop parfois... mais il suffit alors de repenser à la rudesse des parisiens pour accepter volontiers les excès de zèle américains.

Habiter Miami avec un enfant, c’est le paradis ! Il fait beau, il fait chaud, l’air est pur... Beaucoup de choses facilitent la vie des familles : les caddies des supermarchés sont équipés de siège bébé pour les tout petits qui ne peuvent pas s’asseoir, ou de volants pour amuser les plus grands ; chaque immeuble ou bâtiment administratif a une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes ; chaque restaurant a des chaises hautes ; la plage est damée, afin de pouvoir y accéder avec la poussette ; dans les parkings, il y a évidemment des places réservées aux handicapés, mais aussi des places pour voiture avec poussettes...

Miami est le hub d’American Airlines. En quelques heures, on peut découvrir un autre Etat américain. Il est également très facile d’aller passer un week-end en Colombie, au Costa Rica, au Mexique, aux Bahamas... ! Nous avons déjà testé Cartagena de Las Indias et Puerto Rico. Dépaysement garanti !

Mais alors, pourquoi les gens quittent Miami ? J’ai essayé d’explorer quelques pistes : la vie est très chère ; il est très difficile de trouver une crèche qui a la fois inspire confiance et ne ruine pas le ménage ; il fait Très Très chaud de juin a septembre ; la viande est pleine d’hormones et d’antibiotiques ; les yaourts sont gélatineux ; il y a 2 semaines de congés payés...

Hélène S.

 

Femmexpat vous conseille de lire :

TAMPA OU SAINT PETERSBURG, C'EST EN FLORIDE SUR LA CÔTE OUEST !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !