Connexion en tant que membre

Asie pacifique L'interculturel Les Amis Ma destination Ma vie en expatriation Polynésie Française Vie d'expat

Ma copine Maori


« Les femmes sont lascives, Elles fredonnent Gauguin, Le temps s’immobilise, L’avenir est au hasard, Gémir n’est pas de mise...aux Marquises »

polynésie

Elle est comme ça ma copine Maori*, oui mais pas seulement. Elle vient de Vénus assurément, elle a la peau cuivrée qui exhale le Monoï, de longs cheveux noirs soyeux, on dirait une sirène sortie d’un coquillage. C’est vrai que quand l’occidental débarque...lui aussi en la voyant il réinvente la femme. C’est un peu agaçant pour une visage pâle mais je m’incline ! Respect ! Mais ma copine maori en a autant dans sa palette que Gauguin !

Elle est rieuse, très rieuse. Tout est bon pour se fendre la banane avec une prédilection pour les blagues, disons...pas farouches. On passe des heures assises dans le lagon, comme d’autres dans des bergères Louis XV et on fait salon, sans doute parce que salon et lagon ça rime !

Elle est fidèle : on peut passer des lustres sans se voir mais ce n’est pas grave, on se retrouve tout de suite comme si nous ne nous étions jamais quittées. Le grand Jacques le dit si bien : « Le temps n’a pas de prise. » et c’est vrai !

Elle est très religieuse : toutes les semaines elle va au temple, ou à l’église, toute de blanc vêtue et ce que dit le prêtre/pasteur, c’est parole d’évangile. Mais aussitôt sortie, elle se remet un micro paréo pour aller danser. Oui parce que la danse c’est comme l’église : une vraie religion. Les missionnaires ont fait du bon boulot mais chassez le naturel, il revient au galop !

Elle est très jalouse. C’est un truc avec lequel elle ne rigole pas, il faut dire que la concurrence est souvent frontale. Elle n’est pas forcément mariée-mariée mais mariée, c’est-à-dire que l’homme de sa vie est le père de ses enfants sans que le curé et/ou le maire ne soit passé par là mais c’est tout pareil pour elle. Elle est féline mais attention à la tigresse. Normal elle connaît bien son homme qui est explorateur dans l’âme. Elle est fidèle, contrairement au mythe, juste ce qu’il faut, il faut bien que le corps exulte !

Elle aime sa famille d’amour mais pas toujours tendre. Les petits elle les câline, les bisoute mais passé un certain âge elle les éduque et elle n’aime pas bien qu’ils lui manquent de respect. Il ne faut pas confondre autour et alentours quand on baigne dans une société matriarcale. Elle est très attachée à sa famille : des tontons, des taties, il en sort de partout et même quand ce n’est pas une histoire de sang, avec les enfants c’est pareil. Chez elle c’est porte et cœur ouverts !

Elle est courageuse, très courageuse. C’est le pilier de l’édifice. Quand il y a un problème, elle se redresse et part au combat, met une fleur non pas à son fusil mais dans ses cheveux et fait face et front.

Elle est « bringueuse » : elle aime tout ce qui a des bulles : l’eau, les boissons sucrées, les houblonneuses et par-dessus-tout le champagne. La Polynésie est le premier consommateur de champagne par habitant et elle n’est pas celle qui fera mentir les statistiques ! Trois personnes, deux guitares et tous ceux qui passent par là s’arrêtent et c’est la bringue !

Elle est fière de sa culture qu’ils ont exportée au bout de leurs rames jusque dans le Pacifique Sud. Elle est très impliquée dans les associations culturelles, caritatives, religieuses, patrimoniales. Elle déteste être seule, seule dans le sens de solitude.

Passé un certain âge et un certain nombre d’enfants, c’est autant d’années et d’amour qui entourent ses hanches. En fait ce qu’elle perd en souplesse elle le gagne en grâce lascive et ça lui va bien !

Mais ma copine maori aussi un job. Elle est avocate, prof de fac, nounou, vendeuse au marché et c’est ce que j’aime chez ma copine maori c’est que peu importe d’où on vient, on est toutes des femmes, des mères et on se retrouve sur ce terrain là !

Alors je vais vous tordre le cou du mythe de la vahiné en vous disant que ma copine maori elle est plus remarquable par sa décence intellectuelle, corporelle, affective que par sa légèreté !

Femmexpat vous conseille de lire :

ACCOUCHER SOUS LES COCOTIERS

Ma copine Maori

POLYNESIE : à connaître avant le départ


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !