Connexion en tant que membre

Asie pacifique Chine Le Bénévolat Ma destination Ma vie en expatriation

Mon expérience bénévole en Chine


Donner un sens à son expatriation, c’est ce que souhaitait Marie Paule. C’est en allant au plus près des femmes âgées et seules qu’elle atteint un double objectif : pénétrer leur coeur et le coeur de ce vieux Shanghai qui disparaît aujourd’hui. Interview. Femmexpat : "En quoi consiste exactement votre activité ?"

Marie-Paule : "Mon activité bénévole consiste à rendre visite à des personnes âgées à leur domicile. Il s’agit de 3 femmes chinoises choisies par le gouvernement pour leur vie en adéquation avec les règles du communisme, et qui sont aujourd’hui très démunies et sans famille. Nous sommes accompagnées par un vieux monsieur chinois, ancien professeur de français, qui nous aide à la traduction lorsque nous ne comprenons pas. Il est en contact avec le gouvernement et prévient les responsables du district de chacune de nos rencontres. Des membres du gouvernement sont alors présents à chacune de nos rencontres."

Femmexpat : "Qu’est-ce qui vous a amenée à choisir cette activité ?"

Marie-Paule : "J’ai été amenée à choisir cette activité car j’avais un besoin profond de rentrer en contact avec la population, et de venir en aide à ceux qui en ont besoin, et ce n’est pas ce qui manque en Chine !  La vie d’expat est très agréable mais parfois un peu légère. Entre les cours de chinois, les visites de la ville, le sport, l’organisation des voyages, les restaurants entre copines, les massages, il me fallait quelque chose d’autre, quelque chose de plus consistant.  Lors d’une fête de 40 ans d’une amie dans un restaurant - une boîte très branchée de Shanghai-, une amie m’a fait part de son activité auprès des personnes âgées. J’ai tout de suite été très intéressée et elle m’a donné le contact de la française qui organisait ces visites. Très rapidement, j’ai intégré leur petit groupe de femmes toutes très différentes et d’âges variés.  J’ai vite senti que c’était pour moi, que j’étais profondément heureuse d’être au contact de "la vraie Chine". Cela m’a permis de mieux comprendre la vie de ces femmes, leur passé, leurs soucis, leurs joies et surtout leur culture et manière de penser si différente de la nôtre."

Femmexpat : "Comment s’organisent ces visites ?"

Marie-Paule : "Depuis 4 ans, je vais voir ces femmes 2 fois par mois et nous restons environ 45 mn chez chacune. Cela nous prend une matinée et parfois nous déjeunons ensemble entre bénévoles avec le monsieur chinois et sa femme. Chaque année, nous les invitons à déjeuner au restaurant. Quelle n’est pas leur joie et leur fierté de sortir de chez elles (ce qui n’arrive jamais) et de s’attabler avec nous autour de bons plats chinois.  Ce sont véritablement des moments de "fête", et nous sommes tous excités ; elles de sortir, nous de les voir si heureuses et enthousiastes !!"

Femmexpat : "Quelles ressources et compétences personnelles cela vous demande ?"

Marie-Paule : "Cela demande d’avoir envie de faire plaisir à de vieilles dames chinoises, de trouver des sujets de conversation différents à chaque fois, d’être à l’écoute de ce qu’elles vivent, et de ne pas avoir peur de les embrasser, de les caresser...  Nous essayons de leur témoigner de l’affection et aussi de les faire rire, de leur apporter un peu de joie. A chaque séance, nous leur apportons un sac de friandises et autres nourritures qu’elles ne s’achèteraient pas elles-mêmes  ainsi qu’une enveloppe contenant 150 rmb (environ 15 euros)."

Femmexpat : "Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?"

Marie-Paule : "Si je dois vraiment trouver des difficultés, je parlerais du froid l’hiver. A Shanghai, les maisons ne sont pas chauffées (sauf chez les "riches") et il peut faire très froid et humide (-3,-4 l’hiver). Nous nous refroidissons à rester sans bouger dans ces chambrettes glacées et humides. Mais cela permet de mieux se rendre compte des conditions de vie des chinois. Il m’est souvent arrivé de fermer la fenêtre qui était grande ouverte en arrivant chez nos amies, et leur réaction a toujours été de me demander de laisser ouvert, elles ont besoin d’air ! En fait, elles sont habituées depuis leur plus jeune âge à des températures très froides l’hiver et très chaudes l’été. Elles ont souvent une climatisation, mais jamais elles ne l’utilisent, cela coûte trop cher en électricité.  Une autre difficulté est de bien les comprendre dans leur culture, cela nous permet d’apprendre beaucoup. Par exemple, un jour, l’une d’entre nous a offert un beau gros pull à chacune des personnes. Quelle erreur ! C’était beaucoup trop et cela les rendait terriblement mal à l’aise. L’une d’entre elles s’est mise à pleurer, car jamais elle ne parviendrait à nous offrir en retour un tel cadeau, et elle perdait la face (insulte suprême pour un chinois)."

Femmexpat : "Qu’est-ce que cela vous apporte ? Qu’est ce que vous avez appris (sur vous, sur les autres) ?"

Marie-Paule : "Cela me permet de mieux comprendre les chinois, de mieux appréhender leur mentalité et leur vie au quotidien dont on est bien loin dans nos vies dorées et très agréables d’expat. Cette activité est celle que je préfère parmi toutes les autres. Là, je suis dans l’authentique, dans le vrai, dans le coeur à coeur.  Quelle satisfaction de sentir à quel point ces femmes sont heureuses de nous voir ! Elles nous attendent devant la porte de leur maison et guettent notre arrivée. Et, une fois de plus, je réalise, comme le disait Mère Térésa, que "C’est en donnant que l’on reçoit".  Sans parler des liens très forts que nous avons noués entre volontaires expatriées. Nous sommes toutes différentes et toutes oeuvrons pour la même cause. Cela crée une forte complicité et une richesse dans l’amitié."

Femmexpat : "Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaiterait avoir une expérience similaire dans votre pays d’expatriation ?"

Marie-Paule : "Si j’avais un conseil à donner, je dirais qu’il n’y a rien de plus satisfaisant que de sortir de soi pour aller vers les autres. La richesse est infinie. Nous ne sommes jamais déçu par une telle expérience. Et comme proclamait Jean Paul II : "N’aies pas peur !"."

Femmexpat : "En quoi pensez-vous que cette expérience influera sur votre vie future ?"

Marie-Paule : "Je ne sais pas encore quel sera l’impact de cette expérience dans ma vie plus tard, tout ce que je sais c’est que je devrai continuer à oeuvrer pour les autres car c’est ce qui me rend profondément heureuse."   Par Marie-Paule, Shanghai

Femmexpat vous conseille de lire :

Chine : "Cuisine mei wenti"

S'expatrier en Chine et y trouver un travail, est-ce facile ?

Marianne, sage-femme à Canton


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !