Connexion en tant que membre

Emirats Arabes Unis Moyen orient

Et si Dubaï était la ville rêvée des expatriées ?


Dubai2-HPDubaï est l’Emirat de tous les superlatifs. C’est incontestable et assumé. Entre fantasmes et réalité, Dubaï est-il aussi le paradis des expatriées ?

Pour les Dubaïotes, cette question semble saugrenue mais revient souvent dans la bouche de ceux qui ont une idée très vague de la vie dans l’Emirat : « Comment se passe ton quotidien, tu peux sortir seule ? Tu es obligée de te voiler ? Tu peux t’habiller comme tu veux ? Tu as le droit de travailler, de conduire ? » Pays arabes, Golfe arabique,  persique ou encore Emirats Arabes Unis sont des termes qui renvoient à la géographie, mais qui comportent aussi une certaine puissance évocatrice. Dans l’inconscient collectif occidental, nombreux sont les clichés qui y sont associés : religion, désert, pétrole, richesse, soleil, traditions… Avant de s’expatrier dans les Emirats, beaucoup avaient des interrogations voire des appréhensions. Finalement, il faut bien dire ce qui est : expatriée à Dubaï… il y a pire comme situation !

Au carrefour de tous les mondes... sous le soleil

Le soleil pourrait influer sur la façon de vivre une expatriation ? Certainement ! On le sait toutes : le soleil ne remplit pas une vie (ça se saurait !), mais il peut l’adoucir. La lumière et la chaleur ont des actions non négligeables sur notre moral ; il suffit d’écouter les Français de France se lamenter en évoquant leur météo. Brrr ! Vivre sous le ciel bleu, dans une ville située en bord de mer, entourée de désert et de wadis, offre des possibilités infinies de découvertes et d’évasions. Sans parler des niveaux de luxe et de service auxquels on s’habitue très facilement... aussi bien qu’à l’absence d’impôt ! Cela fascine ou agace. Mais il y a bien plus que cela à Dubaï… heureusement !

Si l’on considère qu’une des clés de la réussite de l’expatriation se situe dans la découverte de son pays d’adoption et de tout ce qu’il peut offrir, Dubaï, au carrefour de tous les mondes et de toutes les cultures, est une destination extrêmement riche. Et même si culturellement, Dubaï n’est ni Paris ni New York, il y a de quoi faire et explorer si on est un peu curieuse, en allant voir ce qui se passe dans les Emirats voisins et de l’autre côté des frontières d’Oman.

Pour les femmes expatriées, la situation est toujours un peu particulière. A Dubaï comme ailleurs, les expatriées sont confrontées au même challenge : retrouver un équilibre familial dans un nouvel environnement. Cela peut prendre un peu de temps ; digérer un changement de statut, même si ce n’est que provisoire, peut s’avérer extrêmement déstabilisant pour certaines. Mais une fois les besoins et attentes de chacune identifiés, tout est possible… surtout à Dubaï ! Travail, sport, art, bénévolat, études… ; les projets sont essentiels et contribuent à donner un sens à l’expatriation. Ils permettent aussi aux femmes expatriées de s’épanouir en dehors de leur famille. Indispensable !

Des opportunités sans limites… ou presque

Le contexte économique est à nouveau favorable dans l’Emirat et l’esprit d’entrepreneuriat y est très développé et valorisé. C’est ce qu’ont compris les étrangers qui arrivent en masse du monde entier pour tenter leur chance à Dubaï. De nombreux secteurs offrent des opportunités professionnelles importantes pour les expatriés, hommes et femmes.

90%. C’est la proportion d’étrangers que Dubaï compte parmi sa population ; par conséquent, la préservation de la culture locale est un enjeu majeur, au même titre que le développement économique et le rayonnement de l’Emirat sur la scène internationale. Cette orientation tend à développer une identité forte chez ses habitants aux profils pourtant très variés. Il est également important de noter que les expatriés y jouissent d’une relative liberté, ce qui est loin d’être le cas dans beaucoup de pays voisins.

Dubaï, ville cosmopolite et tolérante. Mais aussi Dubaï, Emirat musulman avec ses règles et ses principes. Une des composantes de son identité est la religion. A Dubaï, la laïcité n’est pas de mise, le corps est de préférence caché, et les règles ne sont pas négociables. Il n’aura échappé à personne que les femmes n’ont pas le même statut que dans les sociétés occidentales… mais cela change doucement… dans l’intérêt de tou(te)s !

Certaines choses manquent ? Nos valeurs sont parfois mises à rude épreuve ? La mondialisation est suffisamment uniformisante pour ne pas gommer les particularités qui font encore l’identité d’un pays (dans la limite de ce qui est « acceptable », évidemment). L’enrichissement culturel est certainement une des grandes chances de l’expatriation. Nous vivons ce que d’autres ne font que lire, écouter ou regarder par média interposé… A Dubaï et dans la région, il y a tellement à voir, à comprendre et à apprendre… que rêver de mieux ?

Delphine Joëlson Marteau à Dubai

DJM

 

Delphine Joëlson Marteau est l'auteur du livre "L'expatriation au féminin" aux éditions L'Harmattan. Disponible sur tous les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon...). 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

DUBAI : à savoir avant de partir

Dubai Accueil

DUBAI : les bonnes adresses

DUBAI : les loisirs


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !