Connexion en tant que membre

Asie pacifique Ma destination Nouvelle Zélande

NOUVELLE ZELANDE : à connaître avant de partir


DRAPEAU NOUVELLE ZELANDE

Ambassade de France & Consulat
34-42 Manners Street, Wellington
TEL : +64 384 25 55
FAX : +64 384 25 77
Site web : www.ambafrance-nz.org
E-mail : amba.france@actrix.co.nz

Les papiers importants
Si vous voulez vous rendre en Nouvelle-Zélande que ce soit pour y faire du tourisme, pour étudier ou pour y travailler, vous aurez besoin d’un visa.
Le visa de tourisme est gratuit et automatique pour 3 mois pour les français. Il n’y a que si vous souhaitez prolonger jusqu’à 9 mois votre séjour que vous devrez postuler à une extension auprès du service d’immigration sur place.
Vous pouvez opter pour un visa étudiant (si vous pouvez justifier votre inscription dans une école et que vous avez au moins 15h de cours par semaine), un visa vacances-travail pour les 18-30 ans ou un visa de travail.

Les sites d'information :

Le site officiel d’informations : www.immigration.govt.nz

Le guide des Frogs « travailler en Nouvelle-Zélande »

La trousse à pharmacie
La Nouvelle-Zélande ne présente pas de maladies tropicales et donc ne nécessite pas de vaccins ou d’emporter des médicaments spécifiques.
Dans votre trousse à pharmacie, emportez donc les quelques médicaments que vous utilisez partout. Prenez de la Biafine, car le soleil est très fort et on ne trouve pas ce produit ici. Sinon, on peut trouver n’importe quel médicament dans les nombreuses pharmacies du pays.
Si vous suivez un traitement, pensez à faire traduire votre ordonnance avant de passer la douane.

Les vêtements conseillés
Prenez bien sûr des vêtements chauds, genre laine polaire, des vêtements de pluie, une bonne parka, des coupe-vents, de bonnes chaussettes, et des chaussures solides et résistantes à l’eau, surtout si vous prévoyez des ballades dans le ‘bush’ (forêt néo-zélandaise).
Ensuite, toute la panoplie de vêtements typiques, jean, polo, pull, chaussures de ville et de sport, etc...

Documents et formalités
En arrivant sur place, vous devrez ouvrir un compte dans une banque locale. L’ouverture de ce compte est ici très facile et rapide, mais il faudra que vous présentiez un visa de plus de 6 mois (donc les visas de tourisme de 3 mois sont refusés). Un justificatif d’identité et une carte Visa suffisent pour cela.

Pour téléphoner, utilisez votre téléphone européen tri-bande après vous être assuré qu’il était débloqué. Vous pourrez le faire débloquer dans des boutiques d’électroniques locales en dernier recours.
Vous pourrez acheter une carte SIM de l’opérateur Vodafone et l’utiliser instantanément. La carte prépayée coûte 35 NZ$, mais vous pouvez aussi opter pour un abonnement dans une boutique spécialisée.

Si vous restez au moins un an, inscrivez-vous au consulat sur la liste des français de Nouvelle-Zélande.

Services et vie pratiques
-  L’électricité
Le courant disponible est du 230V, 50Hz, comme en Europe. Il est donc inutile de prévoir un transformateur pour tout appareil électrique venant d’Europe.
En revanche, un adaptateur est nécessaire puisque les prises néo-zélandaises ont 3 fiches plates. Comptez environ 15$ pour un adaptateur pour un équipement européen. On en trouve dans la plupart des aéroports et des magasins d’électroniques.

-  L’eau
L’eau est traitée et parfaitement potable dans les villes. Elle répond à des critères de pureté établis et appliqués. Par contre, méfiez-vous de l’eau des cours d’eau et de l’eau au robinet dans les maisons isolées. Ces dernières utilisent l’eau de pluie et leur filtrage peut laisser à désirer. Demander conseil localement.

-  Le gaz et le pétrole
La Nouvelle-Zélande est riche en ressources énergétiques. Hormis le charbon, le plateau volcanique fournit de l’énergie géothermique, les rivières rapides, de l’hydroélectricité, et on produit des quantités importantes de gaz naturel sur l’île du nord et au large de sa côte sud-ouest.
Ces matières premières sont donc relativement bon marché. Le pétrole cependant dépend des importations. De ce fait, le prix de l’essence monte et descend selon le prix du brut.

-  Le développement durable
Les néo-zélandais deviennent de plus en plus soucieux de respect de leur environnement, et des démarches de recyclage des ordures ménagères sont progressivement mises en place, notamment dans les grandes villes comme Auckland.
Cependant, l’utilisation massive de produits phyto-sanitaires dans l’élevage et l’agriculture (qui ne sont pas soutenus par l’état) provoque une pollution importante des sols et des rivières. La faible population permet encore de tempérer cet impact, mais le discours ‘Clean and Green New Zealand’ comporte une certaine hypocrisie.

-  Les moyens de transports
Il est généralement assez facile de circuler en Nouvelle-Zélande. L’avion, en plus d’offrir l’avantage de pouvoir observer des paysages magnifiques, y est relativement bon marché. Le pays dispose d’un réseau de bus également étendu, dont le principal opérateur est Intercity. Les bus circulent au moins une fois par jour sur les grands axes mais peuvent être lents et assez onéreux. Les compagnies de minibus offrent souvent des services moins chers et plus agréables.
Encore moins cher que le bus, le train. La compagnie Tranz Rail pratique des tarifs intéressants mais le réseau ferroviaire est vieillissant et peu étendu (entre Auckland et Wellington, de Picton à Christchurch et vers la Côte Ouest de l’île du Sud seulement).
Si la conduite à gauche ne vous gêne pas, circuler en voiture est assez aisé car les routes, bien que très sinueuses, sont en bon état. La signalisation est généralement bonne, sauf au cœur des villes où les rues sont mal indiquées. Les distances paraissent courtes sur les cartes, mais méfiez-vous ! Le temps de parcours est souvent plus long qu’on ne pense.
Enfin, la Nouvelle-Zélande est le paradis du camping-car. Infrastructure, campings nombreux et équipés et routes scéniques favorisent ce mode de transport.
Pour louer en ligne

La monnaie locale
L’unité monétaire est le dollar néo-zélandais. Il est divisé en cents. Il existe des pièces de 10, 20, 50cts, 1 et 2$ et des billets de 5, 10, 20, 50 et 100$.
Taux de change, valeurs d’octobre 2019
1 NZ$ = 0.58 €

Le décalage horaire
Il faut compter 10h de décalage en plus par rapport à la France en hiver, et 12h en été.
Par exemple, en hiver, lorsqu’il est midi le lundi à Auckland, il est 2 heures du matin le même jour à Paris.
En été en Nouvelle-Zélande (décembre à mars), quand il est midi le lundi à Auckland, il est minuit le dimanche soir à Paris.

L’équipement Internet du pays
L’usage d’Internet est très répandu et les cybercafés sont très nombreux. On trouve aussi des bornes ou des ordinateurs dans tous les campings ou hébergements. 
Si vous voulez vous équiper, consultez www.netguide.co.nz, les fournisseurs Internet sont très nombreux (Paradise, Ihug, Xtra...).

Les équivalences (alimentaire, vestimentaire, etc.)
Les magasins sont en général ouverts de 9h à 17h en semaine avec une fermeture plus tardive vers 20h ou 21h, un soir par semaine, généralement le jeudi ou le vendredi, et de 10h à 16h le week end.
Les supermarchés sont ouverts 7 jours sur 7 et parfois même 24/24h dans les centre-villes.
Les magasins d’occasion sont nombreux. On y trouve de tout : ordinateurs, meubles, articles de sport, vêtements...
Les magasins de proximité font office d’épicerie, de marchand de journaux et de bureaux de tabac. Ils sont ouverts tôt le matin et tard le soir, et leurs prix sont un peu plus élevés. Mais ils sont bien pratiques quand il vous manque quelque chose.
En matière de grands magasins, vous pourrez trouver the Warehouse qui vend de tout, y compris de l’alimentaire à très bas prix.
Pour les grandes surfaces, vous aurez le choix entre Pak’N Save, le moins cher et les autres plus traditionnels comme New World, Countdown, Foodtown...
Pour les magasins vestimentaires, vous pourrez trouver des magasins de luxe, mais aussi de nombreuses franchises de marques internationales ou des marques néo-zélandaises comme Canterbury, Katmandu, en ville principalement.

Permis de conduire
Depuis le 1er Juin 2006, le permis de conduire international est obligatoire pour les ressortissants de pays non anglophones. Ce permis est la traduction de votre permis de conduire français, en une dizaine de langue, et il est valable 3 ans. Cependant, il ne remplace pas votre permis de conduire français que vous devez aussi avoir avec vous en NZ. Il vous servira de pièce d’identité complémentaire lors d’un contrôle de la police ou d’une location de voiture.
Au-delà d’un an de résidence en NZ, il vous faudra posséder le permis de conduire néo-zélandais. Plus d’informations... Pour conduire en toute sécurité, il est important de savoir qu’en Nouvelle-Zélande, la conduite se fait à gauche, mais la priorité à droite est toujours de rigueur. La vitesse limite est de 100km/h sur les routes et autoroutes et de 50km/h en zone rurale.
Attention, l’alcoolémie au volant et les excès de vitesse sont lourdement pénalisées (fortes amendes, retrait de permis). Les contrôles sont fréquents.

Langues parlées
L’anglais et le maori sont les 2 langues officielles de Nouvelle-Zélande. L’accent local est proche de l’australien et comporte beaucoup de néologismes locaux et d’emprunts à la langue maori.
Pour s’intégrer convenablement, il faudra passer par la compréhension de toutes ces références !

Différences culturelles
Les néo-zélandais sont un peuple très accueillant. Vous entendrez souvent le mot « kiwi » puisqu’il désigne à la fois le fruit, l’animal et le néo-zélandais lui même. Ces derniers sont généralement d’un tempérament calme et courtois. Ne vous affolez pas si un inconnu vous sourit et vous dis bonjour dans la rue. De même, on vous proposera spontanément de l’aide si on vous sent perdus une carte à la main. Les kiwis sont des gens simples. La tenue vestimentaire passe au second plan et vous verrez ainsi des gens se promener pieds nus dans la rue. Les différences culturelles avec l’Europe ne sautent pas aux yeux à premier abord, et les français sont en général accueillis avec intérêt et sympathie.

Femmexpat vous conseille de lire :

Le régime matrimonial en Nouvelle-Zélande


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !