Connexion en tant que membre

Asie pacifique Australie Ma destination

Ophélie, community manager à Perth


ophélie-perthJe m'appelle Ophélie, 27 ans et je suis Community Manager pour un coworking space à Perth en Australie.

J'ai commencé par un master en journalisme qui m'a amenée à travailler sur un projet de création d'entreprise. J'ai travaillé sur ce projet pendant 18 mois. En parallèle, j'ai préparé un MBA (Master of Business Administration) avec une option création d'entreprise. Je n'avais pas  pensé faire autant d'études au départ mais en travaillant sur mon projet, je me suis rendue compte que je n'étais pas du tout préparée pour gérer une entreprise.
Finalement, après mon MBA, avec mon partenaire, nous avons discuté de partir à l'étranger avant de nous lancer sur le marché du travail. L'Australie m'avait toujours fait rêvée et mon partenaire a pensé que se serait un joli cadeau pour mes 25 ans.
Je travaille donc comme Community Manager pour un coworking space (espace de travail partagé) qui a ouvert en mars 2012 et qui regroupe plus de 300 entrepreneurs, freelancers, consultants... Et la majeure partie de mon travail se fait "hors ligne". Mes principales missions sont d'animer la communauté en organisant des événements, apprendre à connaître nos membres pour les connecter avec les bonnes personnes et les aider à développer leur projet. Je gère aussi l'organisation de l'espace ainsi que les 2 autres membres de l'équipe. J'ai acquis beaucoup de responsabilités en quelques mois mais il m'arrive encore qu'on me demande de réparer la machine à café ou l'imprimante…

Ma recherche de travail en Australie
Après un an de voyage, on s'est dit avec mon partenaire qu'il serait bien d'acquérir un peu d'expérience à l'étranger. On a donc décidé de poser nos valises à Perth pour chercher un emploi. J'ai commencé à travailler comme serveuse pendant 2 mois en attendant de trouver un poste plus intéressant. Je pense que j'ai eu beaucoup de chance parce que j'ai décroché des piges pour une entreprise de video journalisme après avoir envoyé un seul CV. Puis j'ai contacté l'entreprise où je travaille maintenant pour faire du volontariat.
A l'époque où je les ai contactés, ils avaient ouvert depuis environ 1 mois et je ne pensais pas qu'ils auraient un poste pour moi. Ils ont tout de suite été intéressés par mon expérience, mon parcours atypique et mon enthousiasme. Ils m'ont donc proposé un mi-temps puis un plein temps depuis janvier 2013.
Pour la recherche de travail en Australie, je pense que se créer un réseau est absolument essentiel même si ça prend du temps. Je pense que les candidatures spontanées ou les réponses aux annonces ne marchent pas très bien sauf pour les métiers recherchés comme Chef, Infirmière ou Développeurs. Le principal problème pour les recruteurs c'est souvent le visa.
Dans notre cas, pour le visa ça a été un peu compliqué parce que je suis arrivée en Working Holiday Visa et pour rester mon patron a été obligé de me sponsoriser ce qui n'est pas très compliqué pour une grande entreprise mais qui l’est plus pour une startup. Au final, les démarches pour le visa ont pris 3 mois avec l'aide d'un agent de l'immigration et mes diplômes ont vraiment aidé pour l'obtention du visa dans la mesure où je n'avais que peu d'expérience professionnelle.
Concernant la reconnaissance de mes compétences de française, cela n’a pas été un problème dans la mesure où mon MBA est assez reconnu et ce n'était pas essentiel pour mon patron.

Différences interculturelles de travailler en Australie
Je travaille avec beaucoup d'Australiens mais il y a aussi des Français, des Néerlandais, des Anglais... J'aime le côté très relax et flexible des Australiens. Ils respectent au maximum la balance entre la vie professionnelle et personnelle. Par exemple, mon patron me permet de travailler à plein temps sur 4 jours ce qui me permet d'avoir une journée par semaine pour travailler sur mon propre projet. Cette attitude se ressent aussi dans sa façon de manager.
Ce côté très détendu peut parfois être très énervant aussi. J'ai managé plusieurs Australiens et j'ai parfois l'impression qu'ils manquent de motivation dans ce qu'ils font par exemple un collègue a refusé de travailler un mardi soir exceptionnellement parce qu'il joue au basket! Je me suis adaptée et je respecte le fait qu'ils veulent avoir une vie professionnelle et personnelle équilibrées.

Mes activités en dehors
Comme mon partenaire est en train de créer son entreprise, je l'aide donc dès que j'ai un peu de temps. Et pendant notre temps libre, on fait beaucoup de balades à vélo, on va à la plage, visiter des parcs nationaux.

Mon blog « Kangouroad » :
Kangouroad c'est un récit de notre voyage et de notre vie ici. On a commencé ce blog pour notre famille et nos amis pour qu'ils puissent suivre notre voyage. Finalement, en voyage je n'ai pas beaucoup de temps pour m'en occuper. Aujourd'hui, je publie des articles à la fois sur notre voyage et sur notre vie à Perth, ça dépend de mon humeur.
On n’a encore rencontré personne grâce au blog (ça viendra peut être :)) mais il faut dire que nous avions très peu de visites jusqu'au mois de janvier 2013 quand j'ai commencé à publier des articles plus régulièrement.

 

Ophélie à Perth
Visitez son blog : http://kangouroad.wordpress.com/contact/

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Les bons plans d’Alice et d’Aline à Perth

Vivre à Melbourne

Vivre à Canberra, Australie

Brisbane Accueil


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !