Connexion en tant que membre

Asie pacifique Ma destination Polynésie Française

PAPEETE : à savoir avant le départ


A SAVOIR AVANT DE PARTIR

Choses indispensables à emporter
Yaourtière (laitages hors de prix) ; timbres français (en particulier pour les courriers envoyés en France et dans lesquels il est nécessaire d’insérer une enveloppe timbrée pour la réponse) ; du tissu opacifiant pour doubler les rideaux des chambres ( le soleil se lève avant 5h et est immédiatement très vif) ; quelques affaires pour soirées fraîches ; des piles de toutes sortes et pellicules photo (les deux très chers) ; un parapluie.

Pour les vacances : K-Way ; crèmes solaires ; sandales en plastiques (on les trouve également ici, pas -ou guère- plus cher qu’en France) ; des piles de toutes sortes et pellicules photo (les deux très chers).

Choses à ne pas emporter
Voiture (les taxes et procédures administratives sont volontairement décourageantes) ; radio réveil électrique (fréquence différente de la métropole : le réveil n’est jamais à l’heure) ; meubles, gros électro-ménager, draps, literie (maisons louées meublées avec des lits de 160, voire 180 ou 200) ; affaires en cuir (elles moisissent).

Les papiers importants
Dossier de votre Banque, livret de famille, permis de conduire, pièces d’identité, votre carte de mutuelle, les dossiers santé de la famille, les dernières radios, votre 3 dernières déclarations de revenus ou des copies, et vos avis d’impositions ou des copies, photos identité pour le début.

Les vêtements conseillés
Au bureau, pas de cravate pour les hommes, ni de tailleurs pour les dames : tenues correctes mais décontractées (polo ou chemisettes et pantalons de coton ; RAS pour les femmes). Les tenues locales sont très colorées (tissu tahitien fleuri), y compris pour les hommes ... qui s’y font vite (mais les chemisettes unies passent très bien). Bijoux naturels utilisés quotidiennement par les femmes et les hommes : la fleur à l’oreille (tiare pour les hommes ; au choix pour les femmes : hibiscus, frangipanier...). En soirée, les femmes (surtout) s’habillent facilement : les robes de soirée sont toujours utiles.

Les envois de la France vers la Polynésie
Depuis les changements sur la gamme colis au 1er mars 2006, le service maritime a été supprimé pour les envois à destinations des TOM. De procurer les tarifs à la poste.

Les repères culturels
Les langues parlées sont le tahitien et le français. La télé passent des émissions dans ces deux langues (mais sans sous-titrages)
Les polynésiens sont croyants et pratiquants ; les religions sont nombreuses : Eglises chrétienne et protestante, adventiste, ... Population 50% tahitienne, 35% chinoise, 15% française. Pas de problèmes raciaux conséquents malgré des différences certaines de philosophie de vie et de caractères.
Le tutoiement est très majoritairement utilisé, y compris dans les administrations, restaurants, ... et dès la première rencontre.
Et tout le monde s’appelle par son prénom.
Priorité absolue aux piétons sur les passages piétons : les voitures s’arrêtent. En tant que piéton nouvellement arrivé, pas de risque, donc. En tant que conducteur, attention ! les piétons s’engagent même si une voiture arrive à 2m d’eux.

Les recommandations particulières pour les enfants
Plus de la moitié de la population ayant moins de 20 ans, les structures pour les enfants sont nombreuses, qu’il s’agisse des crèches et garderies ou encore des possibilités médicales. A noter que les accouchements sont pris en charge à 100% par la CPS, Sécurité Sociale locale (y compris la péridurale et les séances pré et post-natales chez les sages femmes).
Vous pourrez également trouver des nounous personnelles (" taties "), mais l’enfant est roi à Tahiti jusqu’à 3 ou 4 ans. N’attendez donc aucune sévérité de la part de la plupart d’entre elles qui les gardent au bras toute la journée si elles le peuvent.
A noter que la morphologie des tahitiens est bien supérieure à la nôtre, et qu’ils sont bagarreurs. Suivre vos enfants les premiers jours à l’école pour vous assurer que l’intégration se passe correctement (il n’y a en revanche aucune réelle méchanceté ou problème d’acceptation des popa (les européens)).
Les enfants peuvent également réagir à la chaleur en attrapant la bourbouille (petits boutons rouges). Rien de grave, mais à surveiller pour éviter que ça ne s’infecte. _ Les " trucs " locaux pour éviter cette bourbouille fourmillent, les meilleurs semblant être la farine d’amidon et/ou l’eau de pluie.

Fe

mmexpat vous conseille de lire :

Vivre à Papeete - Tahiti

PAPEETE : bonnes adresses


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !