Connexion en tant que membre

Amérique du sud Ma destination République Dominicaine

République dominicaine : à savoir avant de partir


A-SAVOIR-AVANT-DE-PARTIRContact ambassade et Consulat

Calle las Damas n° 42 - Zona colonial BP 780 Saint-Domingue
Tel : (+1809) 695 43 00
Fax : (+1809) 695 43 01

Site Web  

Facebook 

Twitter  

 

 

Documents et formalités

Pour entrer sur le territoire de la République Dominicaine, les Français n’ont pas besoin de se faire faire un visa s’ils viennent pour du tourisme, mais ils devront s’acheter une carte de tourisme (« tarjeta de turismo ») qu’on trouve sur place, avant le passage à la douane. Valable seulement un mois, elle coûte 10 US$. À la sortie du territoire (à l’aéroport), il faut payer une taxe de départ de 20 US$ $ (50 US$ au-delà d’un mois).

 

 

Décalage horaire

La France a 5h d’avance sur la République Dominicaine en hiver, et 6h en été.

 

Climat

La République Dominicaine se trouve entre l'équateur et le tropique du Cancer. L’île se caractérise par un climat tropical tempéré par les alizés. La meilleure saison pour ceux qui sont de passage se situe entre décembre et avril. Mars est sec, mai-juin et octobre-novembre sont pluvieux, tandis que les mois de septembre-octobre sont souvent marqués par des ouragans non dangereux.

Attention à ne pas délaisser les vêtements chauds : il fait plus froid dans les régions montagneuses, les nuits peuvent être fraîches (même si cela reste raisonnable, amis Canadiens je vous rassure !), mais c’est surtout que ça serait bête de tomber malade à cause des fortes climatisations !

 

 

Monnaie officielle

C’est le peso dominicain.
1 euro = 49.52 peso dominicain
1 peso dominicain = 0.02 euro

 

 

Langue locale

Amies expats ou futurs expats, révisez vos cours d’espagnol avant d’arriver en République Dominicaine ! C’est la langue officielle du pays. Pour celles qui ne connaissent pas cette langue, vous avez de la chance car le français est très étudié étant donné que de nombreux Haïtiens y habitent. On trouve plusieurs centres de l’Alliance française sur l’île.

 

 

Transport

Le pays comporte une dizaine d’aéroports internes, vous pouvez donc vous déplacer à l’intérieur de l’île de manière assez rapide.
Le réseau de bus vous offre confort et qualité de service.

Les "guaguas" sont des petits bus-taxis qui ne coûtent pas cher du tout – mais le confort est bien évidemment moins au rendez-vous.
Les taxis classiques ne sont pas la solution à privilégier, car ils sont plus chers que les guaguas mais offrent une piètre qualité de service.

Les routes sont très fluides avec peu d’embouteillages lorsqu’on s’éloigne des villes. Attention à être bien vigilant aux situations du moment : les conducteurs ont plutôt tendance à adapter leur conduite aux circonstances qu’à observer la règle pour la règle. C’est pour cela que le klaxon est souvent utilisé pour signaler sa présence. Les panneaux indicateurs ne sont pas fréquents. Hormis les grands axes routiers qui sont assez bien entretenus, les petites routes sont en très mauvais état. Evitez à tout prix de vous y aventurer la nuit, la promenade nocturne pourrait mal se terminer !

 

 

Equipements électriques

C’est comme lorsqu’on se rend chez nos amis américains, il faut prévoir un adaptateur parce que le courant est de 110 volts avec des prises électriques à trois trous. Vous allez sûrement vivre des « apagones » en République dominicaine, c’est-à-dire des coupures d’électricité. Dans les coins reculés, le courant n’est pas disponible 24h/24h.

 

 

Conseils santé

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais veillez à mettre à jour la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite. Des maladies comme le paludisme, la dengue et le chikungunya peuvent être attrapées par des piqures d’insectes. Pour éviter les mauvaises surprises, prenez soin de bien vous renseigner avant le départ auprès de votre médecin traitant.

 

 

Sécurité

La République dominicaine n’est pas un pays très dangereux. Cependant, depuis plusieurs années le pays connaît des complications sécuritaires qui concernent des vols et des agressions.
Le trafic de drogue est bien présent sur l’île et les punitions juridiques sont sévères.
Veillez à laisser votre passeport au chaud le plus possible étant donné que la simple photocopie de celui-ci suffit en cas de contrôle.
Méfiez-vous des propositions alléchantes en matière d’immobilier.

 

 

Risques naturels

La région est souvent atteinte par des catastrophes naturelles qui font plus ou moins de dégâts. Ne vous alarmez pas pour autant, les infrastructures sont aménagées et la population est habituée aux intempéries. Sachez cependant qu’il existe des risques de séisme et de tsunami. Réfugiez-vous loin des côtes en cas de menace.

 

 

Numéros utiles

Appelez la police touristique (Politur) au 809-686-8639.
En cas d’urgence, n’hésitez pas à appeler le numéro gratuit 911, qui s’adresse à la fois à la police, aux pompiers et aux services de santé.

 

 

 

FemmExpat vous conseille de lire :

Anne, créatrice d'entreprise en République dominicaine

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !