Connexion en tant que membre

Asie pacifique Expériences à l'étranger Ma destination Ma vie en expatriation Nouvelle Zélande Vie pro

Sandie, blogueuse en Nouvelle-Zélande


Sandie-NZ2-HPPas de travelling arrière pour Sandie. Caméra au poing, elle suit son coéquipier sentimental à l'autre bout de la terre.

"Je m'appelle Sandie, j'ai 29 ans et je suis originaire de la Côte d'Azur. Mes parents se sont rencontrés en Afrique et mes grands parents ont passé leur vie à l'étranger, dont de nombreuses années au Canada puis en Arabie. Quant à moi, j'ai grandi 17 ans dans la même maison, et depuis j'ai eu 13 adresses sur 4 continents. La preuve que le goût du voyage peut se transmettre dans les gènes 😉 Et sinon? Je suis une passionnée, bavarde à l'oral comme à l'écrit, gourmande de la vie comme des petits plats.

Ce qui m’a amenée en Nouvelle-Zélande
Le hasard. Mon coéquipier sentimental, nomade de son état, est parti réaliser une mission de volontariat en Micronésie. Je devais le rejoindre là-bas mais le projet est tombé à l'eau. Nous avons cherché un point de chute pour nous retrouver après 5 mois de distance. Australie, Nouvelle-Zélande? Nous avons préféré une option à "taille humaine", avec l'envie de découvrir le pays sous toutes les coutures.

Ma vie professionnelle
Le cœur de ma carrière est dans le cinéma, j'y travaille comme coordinatrice de production depuis presque 10 ans. J'ai eu la chance d'intégrer une structure formidable dans laquelle j'ai démarré à Paris avant de partir exercer à Montréal pendant 2 ans. La soif des voyages est revenue au galop et je n'ai eu d'autre choix que de diversifier mon profil, car la production cinéma exige une vie très stable et citadine, à moins d'être intermittent. Je suis partie en Inde pour un volontariat de 5 mois, où j'ai donné des cours de théâtre à des enfants de 6 à 12 ans.
Depuis, Je travaille essentiellement en freelance, partageant mon temps entre des missions de chargée de production, de traduction de scénarii, de lectrice et d'intervenante dans une école de communication média, dépendant d'où je me trouve.

J'ai commencé par hasard à écrire des articles pour des sites internet il y a 2 ans. De fil en aiguille je suis devenue rédactrice et chef de projet dans une structure de contenu web à la demande. L'équipe m'a proposé de poursuivre mon contrat depuis la Nouvelle-Zélande. Donc mon travail n'était pas directement lié à mon expatriation cette fois-ci.

En parallèle de mon poste de chef de projet à mi-temps avec la France, j'ai accepté un poste de manager dans un hôtel le temps de la saison estivale à Kaikoura, sur la côte Est de l'île du Sud. Je n'ai pas cherché, ça m'a été proposé. Du coup mon expérience me fait dire qu'il vaut mieux être sur place pour chercher du travail efficacement en Nouvelle-Zélande, particulièrement pour les postes qui touchent au tourisme.

Par contre lors de mon PVT au Canada, j'ai envoyé de nombreuses candidatures, et j'ai eu la bonne surprise de recevoir beaucoup plus de réponses qu'en France, même négatives. Des gens ont accepté de me rencontrer même s'ils n'avaient rien à me proposer, et j'ai ainsi pu créer un réseau efficace en peu de temps. A noter également que l'aide apportée aux nouveaux arrivants français est précieuse, notamment les sessions gratuites qui permettent de comprendre comment fonctionnent les rapports sociaux, les entretiens d'embauche, etc...

Comment je concilie vie perso et vie pro ?
C'est une excellente question...je me la pose aussi! Les priorités changent sans arrêt, et il faut faire preuve d'une très grande adaptation. Par exemple ces derniers mois j'ai travaillé avec un décalage horaire de 12 heures avec la France, me couchant parfois à 1 heure du matin après une conférence skype, alors que mon partenaire se levait 3h30 plus tard pour partir travailler.
Je pense que la souplesse est la clé d'une expatriation réussie, surtout quand on est en couple! Cependant j'ai bien conscience que l'équation est encore simple pour moi aujourd'hui car mon partenaire et moi-même avons toujours respecté les envies et besoins de voyages de l'autre (il était en Syrie pendant que j'étais en Inde par exemple) et nous n'avons pas encore d'enfants...

Mes hobbies
Je joue au théâtre, je danse, je prends pas mal de photos, je fais du montage vidéo et j'écris beaucoup. Je travaille également sur des scénarii en collaboration avec un ami réalisateur et nous tentons petit à petit de développer nos projets, en composant avec la distance et les voyages. J'ai tourné mon premier court-métrage l'année dernière, qui est actuellement en post-production. A côté de ça j'apprends le ukulélé, je vais au yoga Bikram aussi souvent que possible et depuis peu je rêve de passer ma licence de parachutisme.

Mon blog «  www.sandiscovery.com»:
J'ai lancé  Sandiscovery,  fin janvier 2013. Il a pour  but de refléter mon univers et sa polyvalence. Des récits et photos de voyage donc, des montages vidéo, et puis d'autres chroniques, pour s'amuser ou réagir, dont une catégorie où les lecteurs peuvent me proposer des défis. Il y a également une rubrique bijouterie dans laquelle je présente les créations en coquillage réalisées par mon partenaire. Ce blog m'apporte une certaine "stabilité", car j'ai tendance à me lancer dans 1000 entreprises, à me disperser. Avec le blog je me recentre, et je cherche des axes pour exploiter mes idées au mieux.  J'ai déjà fait quelques belles rencontres de blogueurs-voyageurs grâce à lui, et j'espère que ce réseau va s'étendre naturellement. Je poste très régulièrement mes photos de voyage préférées sur Instagram, sous le nom Sandiscovery. Les actualités du blog peuvent également être suivies via la page Facebook ou le compte Twitter.

Sandie
Nouvelle-Zélande, mai 2013

Femmexpat vous conseille de lire :

J'ai monté mon agence de voyage en Nouvelle-Zélande

Aude : une jeune expat à Welllington en NZ

VIVRE A CHRISTCHURCH, NZ

 

Photo Sandie (Castelpoint, NZ)


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !