Connexion en tant que membre

Asie pacifique Indonésie Ma destination

Vivre à Jakarta sur l’ile de Java


ile java

Après presque 6 ans d’expatriation en Europe centrale (Hongrie), mon mari et moi avions mis sur la liste de nos souhaits de destination l’Asie du Sud-Est car nous voulions quelque chose de vraiment différent ! Nous étions très attirés par les paysages, la mentalité asiatique.

Nous avions assez envie de vivre au cœur d’une zone qui devient progressivement l’un des centres de l’activité économique et financière internationale.

Ma visite de reconnaissance a été un peu la douche froide car arrivant à Jakarta, capitale de cet archipel aux 17500 îles, on est bien loin des rizières vertes, des temples colorés hindouistes, bref des belles photos de catalogues de voyage...

 

 

Jakarta, c’est :

  • une mégalopole polluée
  • Il y a la dengue
  • Des bouchons invraisemblables
  • Des pluies diluviennes...

 

Mais nous y sommes rapidement devenus super heureux, voire complètement accros !!!

Nous vivons depuis 2 ans à Cipete, un quartier sympa, celui de l’école française et j’emmène les enfants à pied (on doit être 10 familles à avoir ce privilège là). Comme la plupart des maisons, la notre possède 4 chambres et ...une piscine !
Beaucoup de nos amis et d’étrangers vivent, eux, à Kemang, le quartier voisin, plus résidentiel, plus chic sans être too much (ça existe aussi ici). Le gros avantage de Kemang, c’est que l’on peut circuler à pied, à vélo, pour aller au playground (parc avec jeux et structures pour les enfants - super), ou au supermarché.

Généralement, les routes étroites, l’absence de trottoirs, et de véritables règles de conduite, les milliers de motos rendent tout déplacement à pied vraiment dangereux.
Le choix du quartier se fait de toute façon en fonction de l’école et du travail de Monsieur puisqu’il faut à tout prix limiter les kilomètres. Soulignons quand même que l’on dispose systématiquement d’un chauffeur. Il faut aussi bien faire attention quand on choisit sa maison à éviter les zones inondables et les mosquées trop proches !

 

Un des énormes avantages de vivre en Indonésie, et en Asie plus généralement, est de pouvoir être aidé.

La plupart des familles expatriées ont une ou 2 personnes à demeure, chargées du ménage, de la cuisine, des enfants etc... En outre, il est également de bon ton, vu notre niveau de vie d’employer un gardien...(plus que pour des problèmes de sécurité : une étude récente montre que Jakarta est la mégalopole la plus sûre au monde en terme de criminalité / délinquance...)

C’est vrai que les programmes culturels ne sont pas légions a Jakarta...Le week-end, nous ne sommes pas très fans des grands Malls (immenses centres commerciaux) et allons presque systématiquement dans un club anglo-saxon à 15 minutes de la maison : salle et cours de gym, terrains de tennis, grande piscine découverte, playground... C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes que celles que nous avons l’occasion de voir autour de l’école française (où sont inscrits les enfants) et de faire un peu de sport (plus que primordial pour compenser les heures passées en voiture).

Aussi, on se reçoit beaucoup les uns les autres, à déjeuner, à dîner, ou à goûter. Cette solidarité entre expats est aussi très appréciable les après-midis un peu longues de la saison des pluies pendant lesquelles on peut difficilement mettre le nez dehors : les mamans des enfants de la maternelle qui sortent dès 13h et qui ont éventuellement quelques activités extrascolaires sont bien contentes d’aller papoter chez les unes les autres pendant que leurs bambins s’amusent.

On peut aussi s’échapper de la mégapole et aller prendre l’air au Puncak, (2h de route si on part au bon moment) ou sur les Mille Iles pour faire un peu de plongée.

 

Après 2 ans à Jakarta, mon plus gros "problème", je crois, c’est de ne pas voir le temps passer ! 

Membre active de l’IHS (Indonesian Heritage Society, qui propose des visites de Jakarta, conférences, etc...), gym, groupe lecture, groupe cuisine, cathé, aumônerie, cours de français, cours d’indonésien, préparations des vacances, etc... Si l’on a envie de s’investir et faire des choses, on est comblé.

Concernant la santé, Jakarta est dotée de plusieurs centres médicaux (Sos medika, Clinique de l’ambassade allemande) qui permettent de résoudre la majorité des problèmes de santé. En cas de souci plus grave ou d’opération majeure, il est alors conseillé d’aller à Singapour (et donc d’avoir une bonne mutuelle...)

En conclusion donc, en arrivant, on souffre un peu de la chaleur et de l’humidité bien sûr, de l’absence de saisons, de la circulation bien sûr et il faut apprendre à ne pas être trop boulimique dans son programme...
Après quelques mois et un peu d’organisation, on apprécie de se lever tous les matins (ou presque) avec un grand soleil et on trouve de tout. Ce que l’on ne trouve pas - ou alors à prix d’or - (fromage, chocolat noir, bœuf australien, jambon digne de ce nom) est compensé par les extraordinaires poissons, fruits et légumes.

Je dirai enfin que l’expatriation en Indonésie, c’est à coup sur une occasion unique de :

  • rencontres et d’amitiés,
  • voyages extraordinaires (Bali, Java centre, Thaïlande, Japon, Birmanie, Célèbes pour ne citer que les coins ou nous sommes déjà allés depuis notre arrivée),
  • cohabitation avec le peuple du sourire et de la tolérance : les indonésiens sont assurément les méridionaux de l’Asie : extravertis, curieux, joyeux, pacifiques, débrouillards et serviables. Rien ne leur est impossible !

 

Domitille M.
Jakarta

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Jakarta Accueil

INDONESIE : A CONNAITRE AVANT DE PARTIR

JAKARTA : LES BONNES ADRESSES

JAKARTA : A SAVOIR AVANT DE PARTIR


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !