Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Ma destination

Vivre à Lexington, Kentucky


Lexington_KY_USAUne ville qui a vu naître George Clooney ne peut être que le centre du monde,  si en plus elle accueille une prestigieuse université, et qu'elle est la capitale mondiale du cheval !
What else ?
Lorène nous raconte sa vie à Lexington, Kentucky, USA.

Après plusieurs candidatures et quelques entretiens pour obtenir un postdoc (CDD pour jeune chercheur), mon mari reçoit un appel : l’Université du Kentucky veut l’embaucher. Affaire conclue, nous partirons vivre à Lexington, KY, USA.

C’est où Lexington ?
Après l’enthousiasme de la nouvelle (en tant qu’enfant expatriée j’ai toujours rêvé de repartir vivre à l’étranger), arrive le moment des interrogations. Heureusement, on peut compter sur Internet pour répondre à nos questions : Lexington est la deuxième plus grande ville du Kentucky (422 000 habitants avec l’agglomération), et se trouve dans le comté de Fayette dans la région de Bluegrass. Vous me direz qu’il s’agit d’une ville de campagne. C’est vrai, mais célèbre pour ses chevaux (capitale mondiale du cheval), son bourbon et sa musique. Par ailleurs, mesdames, je vous annonce que Georges Clooney est originaire de cette ville... What else ?

Pour parler de la ville en elle-même, il faut distinguer :
le Downtown, autrement dit le centre-ville caractérisé par ses buildings et ses rues (first, second, third...) parfaitement agencées ;
les quartiers résidentiels (certains plus chics que d’autres) ;
- les zones commerciales qui accueillent magasins, cinémas et restaurants ;
-le campus, un monde un peu à part et pourtant si ancré dans l’environnement local.

See Blue !
Il s’agit du slogan de l’Université du Kentucky -appelée UK- et effectivement à Lexington, on voit la vie en bleu. En fait, l’université joue un rôle culturel et social très important, en particulier via le sport. Les équipes de basket, de football, de baseball, d’athlétisme... de la fac ne sont pas seulement soutenues par les étudiants mais aussi par toute la région. Tout le monde se rassemble derrière elles, porte leur couleur (le bleu) et scande des cries d’encouragements "Go Cats !" (les équipes de l’UK sont appelées les Wild Cats). Alors forcément ici on porte du bleu et on affiche son appartenance fièrement : pin’s, tasse, sac, pyjama, cahier, bijou... tout est estampillé "UK".

Et alors ? J’avoue qu’avant de partir j’avais quelques préjugés sur la vie aux USA, sans doute à cause de tous ces films et séries, mais finalement ce n’est pas si différent et donc pas si terrible. On ne débarque pas dans un monde inconnu et les mauvaises surprises se limitent à :
la nourriture : n’espérez pas reproduire les recettes de mamie et à moins d’avoir un estomac solide, mieux vaut éviter certaines expériences culinaires. Et méfiez-vous des marques que vous connaissez : le yaourt Danone du coin n’a strictement rien à voir ;
l’administration : comme en France c’est long et compliqué, sauf qu’ici en plus c’est cher. À titre d’exemple il faut payer 380$ par an pour avoir une autorisation de travail ;
le coût de la vie : une assurance auto à 300$ par mois pour une couverture complète, un accès internet à partir de 35$ (en fonction du débit), une protection sociale à 900$ (heureusement que l’employeur prend en charge une partie), des prix toujours affichés hors-taxes (attention au prix final)... Les économies que nous avions nous aurons bien dépannées.

En revanche, ce que j’apprécie énormément, c’est la gentillesse des Américains.
Toujours souriants et serviables, ils n’hésitent pas à entamer la conversation et à vous poser tout un tas de questions. Celle que l’on nous pose le plus : "Where are you from ?" Et le jeu préféré de mon mari est de leur laisser deviner : Europe, Danemark, Russie, Grèce... et parfois France. Et c’est le mot magique, car une fois que vous avez dit que vous étiez Français le succès est garanti : "J’adore le France", "My dream is to visit Paris", "C’est la vie", "I love Edith Piaf"...

Envie d’en savoir plus ?
Ce n’est pas un exercice facile d’illustrer sa vie d’expat aux USA en un seul article. Alors je triche. Si vous souhaiter découvrir d’avantage Lexington et les spécificités américaines (évènements, télévision, habitudes...), je vous invite à découvrir mon blog : http://frenchiesinlex.wordpress.com/ J’en profite pour remercier mon mari, sans qui cette aventure n’existerait pas, et certains articles du blog non plus.

Lorène
2012

Femmexpat vous conseille de lire :

La santé aux Etats-Unis : consultation, pharmacie, médicaments

Le système de santé aux Etats-Unis

Vivre à Lexington, Kentucky

HOUSTON, TX ou the Bayou City

Le "College Tour" aux Etats-Unis

Visa de travail aux USA pour les conjoints


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !